background preloader

Histoire et violence

Facebook Twitter

0. Histoire intro ex. 0. Histoire et violence Pbs. 1. Violence et nature humaine. 2. Guerre et paix. 3. l'idée de progrès. Frise chronologique de l'histoire du monde. La philosophie est un sport de combat. Les arts-martiaux sont-ils des sports de combat ou des éthiques de soi ?

La philosophie est un sport de combat

Pourquoi ne sont-ils pas reconnus comme tels aux J.O. ? Est-ce leur violence qui fait peur ? L'autodéfense mériterait-elle d'être enseignée à tout le monde ? Ce matin, Elsa Dorlin, professeur d'autodéfense et philosophe, met la philosophie au tapis. Le texte du jour « La taille n’est jamais une indication de puissance ou d’efficacité, ainsi que le savent fort bien les maîtres de boxe chinoise. Bruce Lee, « Psychologie de la défense et de l’attaque », 1961, dans Vivre avec Bruce Lee, p.49 Lectures Virginie Despentes, King Kong Théorie (Grasset, 2006) p.47-48 Helen Zahavi, Dirty week-end, traduction Jean Esch (Phébus, 1991) p.136 Extrait L’enlèvement de Michel Houellebecq, réalisé par Guillaume Nicloux (2014) Références musicales Nigo, Kung Fu fightin Beat council and Fla, Fight above the clouds Sayem, Play fight and win - sunday.

Elsa Dorlin, philosophe du muscle - Ép. 60/100 - Profession philosophe. 120 battements par minute - Bande Annonce. Du silence et des ombres ( bande annonce VOST ) Lord of War ( bande annonce VOST ) Même la pluie. Extension du domaine de la violence. Demain, sort ce livre de François Cusset, Le déchaînement du monde, logique nouvelle de la violence.

Extension du domaine de la violence

Cette question de la violence semble interpeller les philosophes en ce moment, puisque, j’en cite quelques-uns, il y a eu celui d’Elsa Dorlin, Se défendre, une philosophie de la violence, Marc Crépon, L'Épreuve de la haine. Essai sur le refus de la violence, et assez proche sur le sujet, on peut signaler Tu haïras ton prochain comme toi-même d’Hélène L’Heuillet. Le nombre de ces parutions sur la violence indique son actualité ou plutôt son inactualité, car elle n’est pas nouvelle, Machiavel, Marx ou Arendt en ont parlé.

"Compagnie K" de William March par la librairie Coiffard à Nantes. Einstein, Freud, Pourquoi la guerre? Les maux de la psychanalyse (1/4): La culture nous rend-elle méchants ? "La vie telle qu’elle nous est imposée est trop lourde pour nous, elle nous apporte trop de douleurs, de déceptions, de tâches insurmontables.

Les maux de la psychanalyse (1/4): La culture nous rend-elle méchants ?

Pour la supporter, nous ne pouvons nous passer de moyens palliatifs" écrit Freud dans Le Malaise dans la culture . Comment affronter la réalité et les renoncements qu'elle implique, lorsqu'on sait que l'homme est fondamentalement agressif? Comment distinguer pulsions de mort et pulsions de vie? Réponse en compagnie de Paul-Laurent Assoun et Dorian Astor, dont Joann Sfar tire le portrait. Références musicales: Olivier Mellano , le GouffreBach , Suite en sol mineurLes frères Jacques , L'orgue de barbarieJacques Brel , Comment tuer l'amant de sa femme Lecture: Freud , Pourquoi la guerre? Pour retrouver tous les dessins de cette journée spéciale "Le dessin de presse dans tous ces états" suivez ce lien: La chronique "les 2 minutes papillon" de Géraldine Mosna-Savoye.

Écouter 2 min Par Adèle Van Reeth Réalisation: Nicolas Berger Lectures: Olivier Martinaud. "Malaise dans la culture" - Ép. 3/4 - Freud et la religion. "Le développement de la culture doit être qualifié sans détour de combat vital de l'espèce humaine", écrit Freud dans Le Malaise dans la culture (1930).

"Malaise dans la culture" - Ép. 3/4 - Freud et la religion

C'est qu'on y voit s'affronter deux forces pulsionnelles opposées : l'amour (Eros), qui conduit les hommes à se lier entre eux; et la pulsion de mort, qui révèle leur penchant fondamental à l'agressivité.Culture, religion, culpabilité : autant de digues élevées pour endiguer cette "lutte de géants", et qui pourtant menacent à leur tour l'esprit humain de coercition. Pierre Pellegrin analyse aujourd'hui le portait souvent pessimiste, mais toujours lucide, que Freud dresse de la civilisation humaine. Le texte du jour « L’existence de ce penchant à l’agression, que nous pouvons ressentir en nous-mêmes et présupposer à bon droit chez autrui, est le facteur qui perturbe notre relation au prochain et oblige la culture aux efforts qu’elle déploie. Lectures.