background preloader

Concepts et notions

Facebook Twitter

Accompagner et renouveler l’historiographie du féminisme. Qu’est-ce que le féminisme au juste ? Quelle est l’histoire du mouvement féministe en France ? Où, comment et dans quelles conditions son historiographie s’est-elle construite ? C’est à ces questions, mais aussi à bien d’autres, que le Dictionnaire des féministes. France, XVIII-XXI siècle, souhaite répondre. Ce dictionnaire à la fois biographique et thématique, par ailleurs très attendu, est le premier du genre en France. Il répond à un besoin de légitimation du féminisme et de son histoire. En plaçant en son cœur l’objectif de cartographier les différents espaces géographiques et temporels, les acteurs et actrices, ainsi que les différents courants qui ont fait et font le féminisme, il apporte au domaine la reconnaissance qui lui fait encore défaut malgré presque un demi-siècle de réalisations militantes, institutionnelles et académiques.

Christine Bard et Sylvie Chaperon, les directrices de publication, le soulignent en avant-propos : l’ouvrage est issu des recherches en cours. Retour sur l’archéologie de l’antisémitisme. <p>Une remise en question &eacute;rudite des hypoth&egrave;ses qui fondent notre compr&eacute;hension des origines lointaines de la haine des juifs en Occident. <br />&nbsp;</p> Toute personne soucieuse de comprendre l’inexplicable haine vouée aux juifs en Europe à l’époque contemporaine est sans doute amenée, à un moment ou à un autre, à projeter son regard en direction des profondeurs de l’Antiquité.

"Étrangers universels", "meurtriers de Dieu" : nombre de traits de la figure du "juif" honnie par certains courants occidentaux depuis le XIXe siècle plongent en effet leurs racines dans l’Empire romain, celui du païen Titus qui dispersa le peuple juif en diaspora comme celui de Constantin et de ses successeurs acquis au christianisme qui distinguèrent une communauté au sein du corps civique pour en diminuer les libertés. Quels privilegia pour les juifs ? Une question politique Naissance et métamorphoses d’une persécution d’Etat dans l’Antiquité Après l’Empire, la persécution sans le droit. Le mépris de classe des années 1930 à nos jours – Le populaire dans tous ses états.

Totalitarismes

Génocides - Crimes contre l'Humainté. La notion de génération dans les sciences humaines et sociales. Ah, quel beau concept que celui de génération ! Il permet de catégoriser les individus, leurs vécus, leurs habitudes et les rendre compréhensibles au plus grand nombre. Pourtant, il n’y a pas plus problématique et galvaudé que ce terme. La plupart des ouvrages de sociologie ou d’histoire qui utilisent la notion de génération commencent par en historiciser le mot pour finalement conclure que son utilisation scientifique est particulièrement malaisée.

La principale raison : le terme appartient au langage courant. Or, le sens du mot a évolué. De plus, il est utilisé par d’autres disciplines de sciences sociales comme la psychologie, la psychanalyse, la démographie, les sciences politiques, l’ethnologie – ce qui ne manque pas d’alimenter les interrogations sur son utilisation actuelle : comment utiliser la notion de génération en histoire ? L’histoire, science du singulier, contredit l’illusion selon laquelle il existe en histoire des lois sur les rythmes ou les cycles de vie. Levi Strauss 1988 Entretiens avec Vernant, Le Goff, Bourdieu, Comte Sponville, Tournier, Husch. Conférence – Prospective & Histoire : peut-on préparer l’avenir à partir du passé ? Penser l'économie avec... (4/5) : Pierre-Joseph Proudhon. Après Jean-Baptiste Colbert lundi, Adam Smith mardi et John Stuart Mill hier, attardons-nous encore un peu au XIXe siècle et marchons dans les pas de Pierre-Joseph Proudhon...

Premier théoricien de l’anarchisme, longtemps occulté par le marxisme, Proudhon semble connaître depuis quelques années un retour en grâce. Journaliste, essayiste, homme politique, ce défenseur de la cause ouvrière a vécu presque tous les bouleversements du XIXe siècle, de la Monarchie de Juillet au coup d’Etat de Louis-Napoléon Bonaparte en passant par la révolution de 1848 ; ses écrits vont largement influencer les révolutionnaires de la Commune. C’est sa vie et sa pensée que nous explorons aujourd'hui. Archives sonores • Lecture d'un extrait de la lettre de candidature à la pension Suard, adressée par Proudhon aux membres de l'Académie de Besançon, en 1838 • Lecture d'un extrait de Qu'est ce que la propriété ?

• Extrait du film de Raoul Peck Le Jeune Karl Marx (2017) Musiques. Un monde d'images (éditorial) (dossier) Les enfants adorent les images. Donnez un crayon à un enfant et voilà l’artiste en herbe qui se met à dessiner : d’abord quelques gribouillis, puis des bonshommes, des maisons, des soleils, des animaux. Le même enfant sera fasciné un peu plus tard par les albums de contes. Les images du loup, de la Lune et de petites cabanes vont peupler ses rêves. Les enfants adorent les images. L’histoire des images débute au fond des cavernes, dans des grottes ornées de grands animaux et se poursuit sur les murs des monuments, sur les parchemins, puis sur des feuilles de papier, enfin des écrans. Leur usage est multiple : elles ont servi de support aux religions, aux pouvoirs et aux savoirs. À vendre aussi. Car les images sont avant tout des messages. On découvrira dans ce numéro que cette opposition entre le texte et l’image n’a pas lieu d’être.

Comme c’est le cas aussi dans ce numéro : les images et les mots doivent faire bon ménage.