background preloader

Antiquité

Facebook Twitter

Le mystère du disque de Nebra, plus ancienne représentation astronomique. Archéologie : Une découverte rare d'un cromlech à Uzès. C’est une découverte que l’INRAP qualifie de « rare et inattendue ». Leur équipe d’archéologues vient de mettre au jour un cromlech, monument mégalithique datant de la fin de la Préhistoire, sur la commune d’Uzès, dans le Gard.

Un cromlech, c’est un cercle de pierres typique du néolithique. Le plus célèbre n’est autre que Stonehenge, en Angleterre. Datant de 2.500 ans avant notre ère, leurs fonctions restent encore un mystère pour les archéologues. « Sur ces sites, on retrouve très peu de mobiliers donc c’est difficile de préciser la fonction. Mais la disposition de l’aménagement fait penser à des lieux de commémorations, de rassemblement. Certainement pour y effectuer des cérémonies. C’était sans doute des monuments qui étaient destinés à des rites, peut-être liés au domaine religieux et parfois au domaine funéraire » précise Philippe Cayn, responsable d’opération de l’Inrap. Un des plus grands cromlech À Uzès, cinquante dalles, sur quarante deux mètre de longueur, ont été découvertes. British Museum’s new blockbuster show celebrates savage and sadistic Middle Eastern king.

Serenaded by harp music and feasting on such delicacies as roast mice and fried locusts, guests at the alfresco banquet hosted by King Ashurbanipal of Assyria might have been more relaxed had it not been for a macabre ornament dangling from one of the trees in the royal garden. Caked with dried blood, and swarming with flies, it was the severed head of the monarch of the neighbouring state of Elam who had dared to challenge Ashurbanipal’s control of an empire stretching from Egypt to present-day Iran. That feast, in 653 BC, was being held in celebration of Ashurbanipal’s victory over King Teumman’s forces and took place in the palace at Nineveh — today the war-torn Iraqi city of Mosul, but then the capital of Assyria.

Amuseum employee stands next to a statue of a scorpion bird man at the exhibition 'I am Ashurbanipal: king of the word, king of Assyria' at the British Museum in London Samaria, the fortress city of Israel, is painted here falling to the Assyrians during a brutal battle. Découverte d’exception : un lieu de culte gaulois monumental, dans le Mercantour. Loin des sentiers battus à plus de 1800 mètres d’altitude, dans un décor par essence grandiose, au cœur des Alpes maritimes, dans le parc national du Mercantour, vient d’être mis au jour un sanctuaire celtique, tant inattendu qu’exceptionnel. Pouvait-on imaginer découvrir « du gaulois » à une telle altitude ? Longtemps, les espaces montagneux ont été perçus comme des zones marginales, excentrées, reléguées -hormis quelques découvertes spectaculaires dont la momie des glaces, Otzie-. Face au changement climatique, dont la disparition des glaciers, « une archéologie des cimes » est, aujourd’hui, en plein renouveau.

Le site de la Tournerie se compose d’un édifice monumental, avec tours, enceint d’un profond fossé. Trésor, offrande ou dépôt monétaire, 41 monnaies de Marseille en bronze, ont été trouvées entre les assises d’un mur d’une tour, elles appartiennent au groupe des « grands bronzes au taureau ».

Egyptienne

Judaïque. Grecque / Hellenistique. Romaine. Conférence 25/10/2014 | la guerre dans l'antiquité Greco-romaine | par Sophie Develder. Cuisine et médecine dans l’Antiquité Le mangeur contemporain est confronté chaque jour à plusieurs défis : trouver des aliments qui soient bons au goût, parfois en s’inscrivant dans une mode, mais aussi faire en sorte que ce qui est consommé ne soit pas une menace insidieuse pour le corps. Les innombrables informations qui circulent et les messages parfois alarmistes au sujet de notre alimentation induisent une profonde réflexion sur ce qui est bon ou non de manger. Jamais l’adage de Claude Lévi-Strauss, une nourriture « bonne à penser, bonne à manger » n’aura été aussi vrai. Pour l’époque romaine, l’alimentation est une thématique omniprésente dans les sources, qu’elles soient littéraires, iconographiques ou encore archéologiques.

Le repas apparaît comme un rituel quotidien qui a pour fonction de répondre à un besoin physiologique. CC Wikimedia Commons Yann Forget L’une des grandes difficultés pour l’étude des mondes anciens est la disponibilité des sources. CC Pixabay BookBabe. Polythéisme, un autre regard sur les dieux. En Syrie, le plus ancien palais de l’humanité détruit par l’organisation Etat islamique.

L’édifice, situé dans l’antique Mari, devait être classé au Patrimoine mondial. Le Monde | • Mis à jour le | Par Florence Evin Tunnels creusés sous des murs vieux de 4 500 ans, sol éventré, excavations sauvages opérées au bulldozer, à la tractopelle et, sans doute, aux explosifs comme le suggèrent les blocs déchiquetés de plusieurs tonnes de l’enceinte sacrée. Tel est le spectacle désolant qu’offre aujourd’hui l’antique Mari, dans l’Est syrien, l’une des plus anciennes cités de la planète, et première ville syrienne occupée par l’organisation Etat islamique (EI), à quinze kilomètres de la frontière avec l’Irak.

Fondée, vers 2 900 ans avant notre ère, à l’époque des rois légendaires, Mari trône sur une terrasse naturelle de la rive droite de l’Euphrate, dans la plaine de Mésopotamie centrale – zone de violents combats avec l’EI. Les premières photographies des destructions postées sur le site de la Direction des antiquités et des musées (DGAM) de Syrie disent l’ampleur des dégâts. Pour M.