background preloader

Guerre des Monnaies

Facebook Twitter

LA GUERRE DES MONNAIES (DOLLAR contre YUAN) Q’est-ce que la monnaie ?

LA GUERRE DES MONNAIES (DOLLAR contre YUAN)

Qu’est-ce que le dollar, l’euro, le yuan, et les autres monnaies en circulation de par le monde ? Ces devises servent aussi bien aux échanges quotidiens dans les magasins, que, sous d’autres formes, à la spéculation boursière et au commerce international dans une économie capitaliste incontrôlée et anarchique. Incontrôlée, disions-nous, car les capitalistes financiers qui sévissent sur les bourses du monde ; de Wall Street à la City de Londres, en passant par Paris, Francfort et Shanghai ; gonflent la masse monétaire représentant les marchandises, les biens et les services produits dans les économies nationales, et ils surmultiplient ainsi de façon tout à fait factice le capital disponible sur les marchés boursiers, engendrant ce que les économistes appellent des « bulles financières ».

Www.medelu.org/IMG/pdf/Dans_l_oeil_du_cyclone.pdf. Dans l’œil du cyclone : la crise de la dette dans l’Union européenne. Dans cet entretien qu’il donne au Comité pour l’annulation de la dette du tiers-monde (CADTM) , Eric Toussaint (président du Cadtm Belgique et membre de la Commission présidentielle d’audit intégral de la dette de l’Equateur) livre une analyse pointue, pédagogique et très documentée de la situation économique des pays membres de la zone euro face à la crise de la dette souveraine.

Dans l’œil du cyclone : la crise de la dette dans l’Union européenne

Il montre notamment comment les banques et les investisseurs institutionnels ( assurances, fonds de pension, etc.) ont, depuis la crise financière de 2008 et le renflouement du secteur bancaire par les Etats, largement contribué à jeter la Grèce dans le piège de l’endettement insoutenable. Et ce, pour de pures raisons spéculatives. De même, il décortique comment la Banque centrale européenne (BCE) se met au service des intérêts des banques privées en rachetant les titres des Etats en difficulté, non pas à ces derniers, mais à ces mêmes banques privées sur le marché secondaire.

GEAB N°54 est disponible! Crise systémique globale : Automne 2011 – Budget/T-Bonds/Dollar, les trois crises américaines qui vont provoquer la Très Grande Panne du système économique, financier et monétaire mondial. George Soros : «La menace d'une guerre des monnaies se renforce» - POLITIQUE MONETAIRE. Le plus gros détenteur de la dette américaine n'est plus la Chine, c'est... Madoff était finalement un petit joueur.

Le plus gros détenteur de la dette américaine n'est plus la Chine, c'est...

Avec ses 50 ou 60 milliards de dollars détournés, il n'a pas exploité toutes les possibilités de la fameuse chaîne de Ponzi... Face au tandem Geithner-Bernanke, nos nouveaux Robert Redford et Paul Newman dans ce remake de « l'Arnaque », il faut dire que la concurrence est rude. LA GUERRE DES MONNAIES, PRELUDE AU PROTECTIONNISME GENERALISE, par Charles Sannat. Billet invité.

LA GUERRE DES MONNAIES, PRELUDE AU PROTECTIONNISME GENERALISE, par Charles Sannat

Reprenons, la crise financière de 2008 a amené les états à coordonner leurs efforts autour de plans de relance volontaristes et à travers des organes de décision comme le G8 ou le G20. Cette belle coopération internationale a pris fin en 2010. L’unanimité a fait place au retour progressif des intérêts nationaux. Le crime silencieux de la dette publique. Mercredi 3 novembre 2010 3 03 /11 /Nov /2010 12:11 Et bien voilà les intérêts de la dette publique sont maintenant le premier poste budgétaire du pays, on dit merci monsieur Sarkozy.

Le crime silencieux de la dette publique

L'élève de Baladur a réussi à dépasser son maitre qui lui même avait laissé au pays une sacrée ardoise pour sauver le "franc fort". Et oui pour faire l'euro il en a fallut des sacrifices et pour le maintenir il faudra en faire de plus en plus. On apprend ainsi sur le site d'alternatives économiques que le budget de l'état a comme première dépense ses engagements financiers pour 46,9 milliards d'euros, contre 45.6 pour l'éducation nationale. A ce rythme les intérêts de la dette publique ponctionneront bientôt, à eux seuls, la totalité de l'impôt sur le revenu.

LA GUERRE CIVILE MONDIALE EST DÉCLARÉE PAR LA MONNAIE, par Pierre Sarton du Jonchay. La "guerre des monnaies" expliquée aux nuls. A l’approche du G20 qui s’ouvre jeudi, politiques et médias ne parlent que de cette « guerre ».

La "guerre des monnaies" expliquée aux nuls

De quoi s’agit-il ? Dominique Strauss-Kahn, directeur du FMI, la « redoute » ; Christine Lagarde juge qu’elle ne « sera pas résolue » lors du sommet du G20 qui s’ouvre jeudi à Séoul. Depuis quelques jours, on ne parle que de cette « guerre des monnaies » dont le G20 (les vingt pays qui représentent 90% de l’économie mondiale) serait le champ d’opérations. Mais de quoi parle-t-on ? Guerre des monnaies ? Oui, bien sûr. La monnaie est une question économique très particulière, et ce parce que les monnaies entre elles représentent la relation gagnant/perdant par excellence.

Guerre des monnaies ? Oui, bien sûr

Quels qu’en soient leurs mérites, la dévaluation ou la réévaluation d’une devise particulière ne sont des stratégies gagnantes que si les autres devises sont perdantes. Tout le monde ne peut pas dévaluer simultanément. C’est une impossibilité logique et c’est donc politiquement absurde. La guerre des monnaies: conversion du système de crédit en système monétaire. - SPARTACUS. En septembre 2009 nous terminions notre article « OR et dollar les reliques de la barbarie capitaliste » par une citation de Marx , indiquant comment s'opère « une brusque conversion du système de crédit en système monétaire ».Cela fait déjà quelque temps, que le dollar en tant qu' équivalent général ou monnaie universelle est contesté du nord au sud.

La guerre des monnaies: conversion du système de crédit en système monétaire. - SPARTACUS

Mais pour le moment toutes les tentatives de liquider le dollar ont été déminées, y compris par la guerre comme en Irak(1). Quelques jours avant la réunion du G 20 ( le 11 novembre) la banque centrale américaine (FED) annonce le 3 novembre, qu' elle va de nouveau faire marcher la planche à billet(2. Le monde entier venait ainsi d' apprendre, que la FED allait émettre 600 milliards de dollars pour contenir une déflation menaçante, mais aussi pour déclencher une inflation spéculative(3 à l' échelle mondiale. Qui va devoir éponger, cette hausse des taux d'intérêts , des dettes contractées par les états?

Gérard Bad; 16 11 2010. Le Talk : Hubert Védrine, invité du Talk Orange-Le Figaro. L'ex-ministre PS des Affaires étrangères ne croit pas à un accord systématique avec la Chine.

Le Talk : Hubert Védrine, invité du Talk Orange-Le Figaro

Chômage et Monnaie » Editorial : La guerre des monnaies aura lieu. Lors de sa réunion des 2 et 3 Novembre, la FED a confirmé son opération QE2.

Chômage et Monnaie » Editorial : La guerre des monnaies aura lieu

De quoi s’agit-il ? A l’issue de sa réunion de Septembre, la FED avait déjà annoncé que la faiblesse de la conjoncture économique aux Etats-Unis pourrait l’amener, à partir de Novembre, à mettre de nouveau en œuvre des mesures « non conventionnelles », c’est-à-dire des mesures quantitatives d’injection de monnaie centrale (« quantitative easing »), puisque les taux d’intérêt sont à zéro et que la politique conventionnelle ne peut donc aller plus loin. La FED voulait ainsi rééditer sa campagne de 2009, et les analystes ont immédiatement trouvé un nom à son projet : QE2 (quantitative easing 2). L’annonce du 3 Novembre confirme l’injection de 75 milliards de dollars par mois pendant 8 mois, soit au total 600 milliards de dollars. Pourquoi les pays émergents en veulent à la Fed. La banque centrale américaine va racheter d'ici la mi-2011 pour 600 milliards de dollars d'emprunts d'Etat, créant ainsi une masse monétaire équivalente sur les marchés internationaux. CE N’EST QU’UN DÉBUT…

Billet invité. Rarement une décision de la Fed aura suscité dans le monde entier un tel tollé des gouvernements, ainsi qu’autant de réactions favorables des marchés en sens opposé. Canal habituel de réaction du gouvernement chinois vers l’étranger, l’éditorial du China Daily a commenté l’annonce du plan de 600 milliards de dollars avec une sévérité inaccoutumée : « Il est irresponsable pour le pays ayant la principale monnaie de réserve mondiale de maintenir la devise notre argent, votre problème« , poursuivant « …il est injuste pour une économie riche de diluer ses dettes aux dépens de la stabilité de l’économie mondiale et de son système financier ». Alors que nous sommes à une semaine de l’ouverture du G20 de Séoul, qui promet d’être animé, Cui Tiankai, vice-ministre des Affaires étrangères et négociateur en chef de la préparation de celui-ci a déclaré que « les Etats-Unis nous doivent une explication ». Entre Drucker et Figeac. D’ abord un mot sur la lutte : elle continue.

Ne jouez pas votre petit journaliste. L’actualité de la crise: L’HEURE DES FUITES EN AVANT A SONNÉ. Billet invité Durant des mois et des mois – et même encore aujourd’hui – un déni généralisé a prévalu. Une attitude adoptée par tous ceux qui, dépassés par les événements ou dissimulant leur collusion, se sont ingéniés à ne pas reconnaître l’étendue et la profondeur des dégâts. Minimisant ceux-ci et se conduisant comme s’ils étaient en mesure d’y faire face. Montant des opérations de diversion, comme l’ont été la traque des évadés fiscaux ou la lutte avortée contre les primes et les bonus des banquiers et traders. S’essayant à désigner des boucs émissaires. Tout cela n’a qu’un temps et ne va pas pouvoir être poursuivi sur le même mode. L'économie mondiale menacée par une guerre des changes - Les Echos.fr. Dominique Strauss-Kahn redoute une guerre des monnaies et dit que le FMI fera tout pour l'éviter. Alors que le dollar continue de chuter, notamment face à l'euro et au yen, Dominique Strauss-Kahn entend jouer les pacificateurs dans le conflit monétaire qui oppose en ce moment les grandes nations exportatrices.

Guerre des monnaies : la compétitivité... Faut-il craindre une guerre des monnaies? Non, il ne s’agit pas du titre d’un nouveau film de science-fiction sur un scénario catastrophe dans le monde de la finance. Dominique Strauss-Kahn redoute "une guerre des monnaies" Une guerre partie pour durer. Billet invité A Washington, on s’interroge sur la teneur d’un éventuel cessez-le-feu afin de tenter de stopper les hostilités. Les ministres des finances du G20 ont été réunis autour d’un petit déjeuner tardif, ceux du G7 le seront à l’occasion d’un dîner.

Il n’est pas prévu de publication d’un communiqué officiel dans les deux cas.