background preloader

Groupe BPCE

Facebook Twitter

Informations concernant le groupe BPCE, un établissement du groupe, ..., les initiatives en matière de digital

BLUE POP by Banque Populaire Atlantique : une banque dans la poche. Articles liés Plus souple, plus simple, plus rapide BLUE POP est non seulement plus directe, plus efficace, mais aussi plus libre et innovante.

BLUE POP by Banque Populaire Atlantique : une banque dans la poche

Surtout : plus humaine ! Chaque client bénéficie ainsi d’un canal supplémentaire pour communiquer avec sa banque. Où qu’il soit en France et quel que soit le temps qu’il ait devant lui, la Banque Populaire Atlantique est à son écoute pour mieux s’adapter à ses demandes comme à ses nouvelles habitudes à l’heure numérique. Il peut compter sur toute l’expertise de sa banque, avec un conseiller dédié, l’appui d’experts et une offre complète.

Les médias du groupe Finyear Lisez gratuitement : FINYEAR Le quotidien Finyear : - Finyear Quotidien Sa newsletter quotidienne : - Finyear Newsletter Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation. Banque Populaire attrape le train du retrait bancaire par smartphone - Free Tech & web. S'affirmer sur le terrain de la proximité tout en développant le réflexe digital : c'est l'un des grands axes du plan de transformation* que BPCE a enclenché pour la période 2017-2020.

Banque Populaire attrape le train du retrait bancaire par smartphone - Free Tech & web

Le lancement de SM@RT'retrait s'inscrit dans cette logique. Le groupe mutualiste destine cette offre aux clients Banque Populaire (9,2 millions au dernier pointage). Il la présente comme un « service de dépannage » permettant de retirer de l'argent au distributeur sans carte bancaire. L'opération se fait en l'occurrence par smartphone : l'utilisateur obtient un « jeton » à 9 chiffres qu'il saisit sur l'automate, en complément à un code PIN. D'autres initiatives La Caisse d'Épargne - rattachée au même groupe - propose depuis l'été dernier un service similaire. Le dispositif de Banque Populaire a la particularité d'éliminer le canal SMS pour la communication du jeton : tout se passe dans l'application que peuvent télécharger, sur iOS et Android, les utilisateurs du service de banque à distance Cyberplus.

« L’ambition digitale de BPCE, c’est de faire simple partout » On peut marier le rural et le digital : c'est le pari de BPCE.

« L’ambition digitale de BPCE, c’est de faire simple partout »

La maison-mère des Banques Populaires, des Caisses d'Epargne et de Natixis a dévoilé ce mardi un plan de transformation de sa banque de proximité, « face aux nouvelles attentes des clients et dans un environnement de rupture technologique », sans oublier les taux bas qui laminent les marges. BPCE, qui se revendique le deuxième groupe bancaire de l'Hexagone avec 31,2 millions de clients, va lancer en France et dans d'autres pays européens Fidor, la banque mobile allemande rachetée l'an dernier, continuer de réduire son réseau d'agences, implanté à 50% en milieu rural, accentuer la vente à distance et investir 750 millions d'euros sur quatre ans dans des développements digitaux, dont 150 millions dès 2017, avec un leitmotiv : « faire simple ».

BPCE : "Nous lancerons la banque mobile de Fidor en France en 2017" BPCE accélère la transformation de sa banque de détail - Actualités Emploi. En amont de son plan stratégique 2018-2020 qui sera présenté le 29 novembre, BPCE a dévoilé hier les grands axes de la transformation de son modèle de «banque de proximité».

BPCE accélère la transformation de sa banque de détail - Actualités Emploi

L’expression recouvre les activités de banque de détail (Caisses d’Epargne, Banques Populaires, Crédit Foncier, etc) et les services financiers spécialisés de sa filiale Natixis, soit 70% des 23,4 milliards d’euros de produit net bancaire générés en 2016. Pour s’adapter «aux nouvelles attentes des clients» dans «un environnement de rupture technologique», BPCE veut réaliser un milliard d’euros d’économies en année pleine en 2020 (dont 250 millions déjà annoncés chez Natixis), après les 900 millions d’euros du plan 2014-2017 (déjà atteints à 76% à fin 2016).

En parallèle, le groupe mutualiste va investir 790 millions d’euros dans sa transformation opérationnelle (dont 220 millions chez Natixis), c’est-à-dire dans les «migrations informatiques» de certaines entités et la «modernisation des systèmes d’information». Crédit conso : les banques mutualistes passent la vitesse supérieure.