background preloader

GPA, Mères porteuses

Facebook Twitter

Gestation pour autrui : ce que va changer (ou pas) la circulaire. Illustration François Ayroles Quelques heures après l’ouverture du débat à l’Assemblée sur le mariage pour tous, la Chancellerie a envoyé une circulaire aux tribunaux (lire ci-dessous) leur demandant de ne plus refuser la délivrance de certificats nationalité française aux enfants nés de mère porteuse à l'étranger.

Gestation pour autrui : ce que va changer (ou pas) la circulaire

Effet immédiat dans les rangs de l’opposition. Les députés UMP dénoncent depuis à tue-tête cette «porte ouverte» à la gestation pour autrui (GPA), une pratique interdite en France mais autorisée dans certains pays. Pourquoi cette circulaire a-t-elle été publiée maintenant? Maladresse ou tactique politique ? La gestation pour autrui, violation des droits de l’homme et de la dignité. La gestation pour autrui, généralement présentée comme une œuvre altruiste et généreuse, est une forme de procréation médicalement assistée qui permet à des couples stériles d’avoir des enfants.

La gestation pour autrui, violation des droits de l’homme et de la dignité

Elle ouvre en réalité la porte à toutes sortes d’abus car elle ne respecte pas la dignité humaine des personnes. Voici le texte de la communication donnée par l’auteur, docteur en droit, avocate, au Conseil de l’Europe puis au Parlement européen en avril et juillet 2012, à l’invitation de l’European Center for Law and Justice. La gestation pour autrui. Gestation pour autrui : faut-il autoriser les mères porteuses ? - 28 minutes - ARTE. La révision des lois de bioéthique . FAQ - Actualités. Toutes les FAQs citoyens Qu’appelle-t-on la bioéthique ?

La révision des lois de bioéthique . FAQ - Actualités

Le mot bioéthiqueBioéthiqueQuestions éthiques et sociétales posées par les innovations médicales qui impliquent une manipulation du vivant comme les expérimentations sur l’homme, les greffes d’organes et l’utilisation des parties du corps humain, la procréation médicalement assistée, les interventions sur le patrimoine génétique, etc. est constitué de deux racines : "bio" signifiant "vivant" et "éthique" "ce qui est bon pour l’homme".

La bioéthique concerne la médecine et la recherche utilisant des parties du corps humain. Elle vise à définir les limites de l’intervention de la médecine sur le corps humain en garantissant le respect de la dignité de la personne et a pour objectif d’éviter toute forme d’exploitation dérivée de la médecine (trafic d’organes, clonage humain…). A l’échelle mondiale il existe un Comité International de la Bioéthique qui est une branche de l’Unesco. Quel est le contenu des lois de 1994 ? Mères porteuses - gestation pour autrui. Pour ou contre ? Le débat fait rage parmi mes contacts… vient en effet de sortir dans Le Monde (1) un appel signé des noms les plus prestigieux en faveur de l’autorisation et de l’encadrement très strict de la Gestation Pour Autrui (GPA).

Mères porteuses - gestation pour autrui. Pour ou contre ?

Parmi ces personnalités, certaines avec lesquelles je ne cache pas que je ne suis souvent pas en accord, d’autres dont le travail m’intéresse beaucoup plus (G. Fraisse, C. Fourest, S. Hefez, S. Tisseron). Alors, j’ai décidé de passer en revue leurs arguments dans un esprit d’ouverture, et je n’arrive vraiment pas à comprendre. Libre disposition de "son" corps et conservatisme ? « Chaque victoire emportée par la France contre ses propres conservatismes est le résultat d’une confrontation.

On commence par un "argument-amalgame". C’est bien évidemment une avancée pour les droits des femmes puisque, dans un système de hiérarchie des sexes au profit des hommes, ce sont elles qui sont le moins libres. Je continue. GPA et modèles familiaux Bon, je passe à la conclusion. Notes. Gestation Pour Autrui. La gestation pour autrui (CCNE) La légalisation des mères porteuses fait débat. Voici quelques explications pour en savoir plus. Le recours à une mère porteuse est interdit en France depuis 1994… alors que les partisans de la gestation pour autrui ne cessent d’augmenter.

La légalisation des mères porteuses fait débat. Voici quelques explications pour en savoir plus.

Pour mieux comprendre les enjeux d’une telle pratique, nous avons fait le point en onze questions-réponses. Qu’est-ce que la gestation pour autrui (GPA) ? Elle a été rendue possible par la mise au point de la technique de fécondation in vitro (fiv), au début des années 80. Pourquoi sommes-nous contre la gestation pour autrui GPA ? Dans nos sociétés libérales et du chacun pour soi, voilà une nouvelle opportunité de gagner de l’argent : commercialiser la naissance des enfants.

Pourquoi sommes-nous contre la gestation pour autrui GPA ?

A l’instar d’une maison louée pour « les vacances » l’utérus serait loué pour fabriquer l’enfant désiré. Et voilà l’occasion d’ouvrir des agences de location, de développer la publicité sur les meilleures offres.etc. C’est déjà ce qui se pratique dans les pays où elle a été instaurée. Sauf que les femmes et leurs enfants ne sont pas des objets inanimésLe corps des femmes n’est pas une marchandise et l’enfant ne saurait être considéré comme un objet qu’on convoite et qu’on achète. ’un comme l’autre sont des êtres vivants susceptibles de souffrir dans leurs chairs et plus grave encore dans le développement harmonieux de leur psyché.

Elle créera un nouvel asservissement des femmes (les plus pauvres, les sans profession, etc.) et donc, un nouveau créneau d’exploitation féminine. GPA. Enquête société Mères porteuses : les arguments pour et contre. On en est où dans les autres pays ?

Enquête société Mères porteuses : les arguments pour et contre

La controverse sur la légalisation des mères porteuses dure depuis des années. La loi de bioéthique de 2004 devant être révisée l’an prochain, le débat se fait désormais plus que polémique. D’un côté, les partisans du « pour », de l’autre les adeptes du « contre ». Petit récapitulatif des arguments les plus souvent cités dans les deux camps. Emilie Poyard. Repères: Inde/Mères porteuses. La gestation pour autrui en huit questions.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Nicolas Chapuis et Gaëlle Dupont Elle n'était pas prévue au programme, et le gouvernement comptait bien éviter d'en parler au cours de l'examen du projet de loi sur le "mariage pour tous".

La gestation pour autrui en huit questions

La gestation pour autrui (GPA) a fait irruption, mercredi 30 janvier, dans le débat. En cause : une circulaire de la Chancellerie facilitant l'accès à la nationalité française des enfants conçus à l'étranger de cette façon. >> Suivre les débats commentés en direct sur Le Monde.fr. La "gestation pour autrui "par le gynécologue David Elia.

Le sort d’un nourrisson trisomique né d’une « mère porteuse » relance le débat sur la gestation pour autrui.