background preloader

Egypte

Facebook Twitter

Mastaba de Kagemni‬‏

THÈBES Ouest

Thot. Thot Dieu égyptien de lune, puis avec le temps, Thot (Thoth, Thout) est devenu le dieu de sagesse dont les connaissances étaient associées à la magie, la musique, la médecine, l'astronomie, la géométrie, le dessin et l'écriture.

Thot

Thot servit d'arbitre entre les dieux. Dans la légende d'Osiris, il protégea Isis pendant sa grossesse et guérit son fils Horus quand Seth lui arracha son œil gauche. Plus tard Thot fut identifié avec le dieu grec Hermès dans la forme d'Hermès Trismégiste ("Hermès trois fois grand"), forme sous laquelle il est resté populaire dans la magie médiévale et l'alchimie. Thot était aussi un dieu de l'Au-delà, qui enregistrait les jugements sur les âmes des morts. Son sanctuaire principal était à Hermopolis (Khmunu) dans la région de delta du Nil. Seshat. Séshat Seshat (Sesha, Sesheta) était la déesse de l'écriture et des annales dont le nom signifie "celle qui écrit".

Seshat

Elle était la patronne de tous les types d'écritures y compris la comptabilité ou le recensement. Elle accompagnait souvent Toth lors de la confection des annales car elle est le scribe de Pharaon qui notait sur les fruits de l'arbre ished, ses faits et gestes. Elle était aussi la "maitresse de la maison des livres" et c'est pourquoi elle veillait sur les bibliothèques des temples dont elle avait conçu les plans. Elle portait également le titre de "maitresse de la maison des architectes" car elle était étroitement liée au rituel du cordeau ("pedj shes") qui était utilisé pour définir l'emplacement d'un temple lors de sa fondation. Elle passe parfois comme l'épouse de Toth dont elle aurait eu un fils, Hornub. Seshat. Noun. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Noun

Dans la mythologie égyptienne, l’océan primordial est appelé le Noun (ou Nouou[1] (Nwn). On peut considérer le Noun comme un concept plutôt qu’un dieu. Il est l’océan qui a fait la Vie et qui fera la Mort ; sans créateur, il s’étend autour du monde. Tous les mythes de création ont une chose en commun, ce Noun, d'où naquit le dieu-créateur. Les égyptiens voyaient dans le Nil une subsistance de l’Océan primordial.

Atoum. Tefnout. Tefnout Tefnout était la déesse de l'humidité et des nuages; la sœur et la femme de Shou, la mère de Nout et Geb et fille de Rê.

Tefnout

Elle est d'habitude représentée comme une lionne (son animal sacré) ou une femme avec une tête de lionne avec le disque solaire et uraeus sur sa tête. Tefnout s’enfuit dans le désert oriental de Nubie où sous la forme d'une lionne irascible et violente elle laissa libre cour à sa férocité. Son époux Shou et Thot furent chargés par Rê de la retrouver et de la ramener, ce qu’ils firent après l’avoir enivrée de vin.

Apaisée, la Lointaine rentra en Égypte, retrouva son aspect bénéfique et bienveillant en se plongeant dans les eaux du Nil, soit l’inondation . Elle fut vénérée à Léontopolis où elle formait un couple avec son frère Shou. Shou. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Shou

Pour l’article homophone, voir Chou. Shou[1] (en grec : Sos ou Sosis) est un dieu de la mythologie égyptienne qui fait partie de la grande Ennéade d'Héliopolis. Nom[modifier | modifier le code] Le nom du dieu peut être traduit de diverses manières. Il semble dériver d'une racine, shouy, signifiant soit « le vide », soit « se lever », « soulever ».

Représentation[modifier | modifier le code] Personnification de l'air, Shou est presque toujours représenté anthropomorphe, comme tous les dieux cosmiques. Son principal attribut est la plume d'autruche de profil, quelquefois remplacée par les quatre plumes d'Onouris. Aucun animal n'est particulièrement consacré à Shou, mais le bélier de Mendès est considéré comme son Bâ (comme celui de Geb, Khnoum, Osiris et Rê). Lieu de culte[modifier | modifier le code] Fonction[modifier | modifier le code] Nout. Geb. Geb et Nout Dieu égyptien de la terre, Geb (Keb ou Seb) est le fils de Shou et Tefnout.

Geb

Il est le frère et l'époux de la déesse de ciel Nout. De cette union naquirent quatre enfants Osiris, Seth, Isis et Nephthys. Il était honoré à Héliopolis dans le temple de Coptos. L'oie était son animal sacré et son symbole qui apparait dans les hiéroglyphes de son nom. Un jour, Geb, voulut succéder sur le trône à son père, Shou, alors il déroba l’uraeus, arme terrible qui rend invincible contre les ennemis du soleil, pour démontrer qu'il était capable de gouverner. Haroëris. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Haroëris

Dans les textes des pyramides, il est fils de Rê ou de Geb (?) Mais il est en tous cas le frère de Seth. Osiris. Isis. Isis Déesse égyptienne dont le nom signifie "trône".

Isis

Fille de Geb et Nout selon la cosmogonie Héliopolitaine. sœur et femme d'Osiris. Mère d'Horus. Elle a été dépeinte dans la forme humaine, couronnée ou bien par un trône ou bien par des cornes de vache incluant un disque de soleil. Le temple d'Isis - une vidéo Voyages. Horus. Nephthys. Nephthys Nephthys dont le nom signifie la "Maîtresse de la Maison" est la déesse égyptienne des morts qui veillait sur les sarcophages.

Nephthys

Anubis. Seth. Dieu belliqueux de la violence et du mal, Seth, (Set, Setekh, Setesh, Seti, Sutekh, Setech, Sutech) est le second fils de Geb et de Nout.

Seth

Seth Il était représenté comme un homme ayant une queue fourchue et la tête d'un animal, qu'on n'est pas parvenu à identifier clairement, au museau allongé et aux oreilles dressées terminées en carré. Parfois il prenait une forme entièrement animale au corps semblable à celui d'un canidé. Re. Rê Rê ou Râ est le dieu-soleil d'Héliopolis, à tête de faucon, créateur suprême. On le combine aussi à d'autres dieux pour augmenter le prestige du dernier, comme dans Rê Atoum, Amon-Rê, ou dans la formule "Rê dans Osiris, Osiris dans Rê". (cf. Amon-Rê, qu'on représente parfois par un bélier). Selon la légende, on dit que Râ s’est créé lui-même dans une fleur de lotus dite primordiale. Il était d'habitude dépeint dans la forme humaine avec une tête de faucon, couronnée avec le disque de soleil encerclé par l'uraeus (une représentation stylisée du cobra sacré).

On a dit qu'il traversait le ciel chaque jour dans la barque solaire et le passage par le Milieu chaque nuit sur autre barque solaire pour réapparaître à l'est chaque matin. Son centre de culte principal était à Héliopolis ("ville du soleil"), qui se trouve près du la ville moderne du Caire., mais son importance fut si grande que son culte se répandit dans tout le pays. L'égypte des tombes oubliées (1/3) - une vidéo High-tech et Science. L'égypte des tombes oubliées (2/3) - une vidéo High-tech et Science. L'égypte des tombes oubliées (3/3) - une vidéo High-tech et Science.