background preloader

Villes urbanisme

Facebook Twitter

Comprendre le passé : une condition essentille pour la reconstruction des villes de l’après-apartheid et la compensation des victimes. Reportage vidéo web - Johannesburg, un urbanisme sous pression : Geo.fr. TOWNSHIPS & HOMELANDS. David Goldblatt©| Johannesburg | 1955 « Toutes les utopies sont déprimantes, parce qu'elles ne laissent pas de place au hasard, à la différence, aux "divers".

TOWNSHIPS & HOMELANDS

Tout a été mis en ordre et l'ordre règne.Derrière toute utopie, il y a toujours un grand dessein taxinomique : une place pour chaque chose et chaque chose à sa place. » Georges Perec | 1985 L'histoire de l'apartheid est aussi celle des grandes puissance étrangères alliées au régime de l'Afrique du Sud, disposant de fabuleuses richesses minières, et d'une position géo-stratégique – seul point de passage entre l'Europe et l'Orient avec le canal de Suez – qui conféraient à ce pays semi-industrialisé – le seul sur le continent - une importance internationale.

Le maintien de l'apartheid pendant des décennies [1948 – 1994] s'est fait grâce, selon les membres de l'African National Congress : Les avatars du township dans la ville post-apartheid. Leçons namibiennes sur le mot et la chose. Le shebeen, révélateur de changements gestionnaires dans la ville post-apartheid : le cas de Windhoek (Namibie) - 010030241.pdf. Territoire, contrôle et enclosure. Il est rare qu’un colloque en sciences humaines et sociales attire la télévision.

Territoire, contrôle et enclosure

Ce fut pourtant le cas de la conférence « Territory, control and enclosure » qui s’est tenue à Pretoria (Afrique du Sud) le 28 février au 3 mars 2005. L’essor des security villages et street closures prend un sens très particulier dans le contexte politique tendu de l’après apartheid, dans lequel les modes de prise possession de l’espace revêtent une importance extrême. En même temps que se tenait la conférence, la Commission d’enquête des Droits de l’Homme d’Afrique du Sud (Human Rights Commission) enquêtait sur le phénomène des « gated communities », afin d’en apprécier les conséquences en termes constitutionnels et de relations interethniques (1).

Pretoria, Afrique du Sud. 00011351, version 1] Mondialisation et système de villes :les entreprises étrangères et l'évolution des agglomérations sud-africaines. A.présentationvolume1.pdf. Antheaume, Guyot - Antheaume-Guyot.pdf. Les 15 villes africaines les plus riches en 2030. Libreville, la capitale du Gabon, classée première en termes de PIB par tête en 2030.

Les 15 villes africaines les plus riches en 2030

DR La croissance économique des villes africaines d'ici à 2030 sera plus importante que dans les autres régions du monde selon le cabinet Oxford Economics, qui a publié un classement des 15 premières villes africaines en 2030. Johannesburg sera toujours la ville la plus riche du continent, mais Libreville sera la plus riche en termes de revenu par habitant. Depuis 2000, la croissance économique annuelle moyenne sur le continent africain avoisine les 5 %. Maboneng.

Microsoft Word - Séminaire de résilience urbaine.docx - Séminaire de résilience urbaine. Sécurité et gouvernance flexible à Johannesburg et au Cap : légiférer pour gouverner ? À Johannesburg comme au Cap, les revirements et les hésitations de la réponse publique engendrent chez les classes moyennes et aisées une immense frustration, que vient renforcer leur rejet de la centralisation du pouvoir à l’échelle métropolitaine.

Sécurité et gouvernance flexible à Johannesburg et au Cap : légiférer pour gouverner ?

Entre 1995 et 2000, dans les deux villes, des municipalités inframétropolitaines leur fournissaient une plateforme d’expression politique et les cadres juridiques étaient adaptés à leurs spécificités locales : en témoignent la légalisation des enclosures par deux des quatre municipalités (Est et Nord, les quartiers les plus aisés de Johannesburg) et la légalisation des cid « communautaires » au Cap par deux arrêtés municipaux sur trois.

En 2000, la suppression de ces municipalités au profit d’un Conseil métropolitain a imposé l’échelle métropolitaine de gouvernance urbaine afin de faciliter la redistribution des ressources fiscales en grande partie captées par ces sous-structures et de saper la base locale de l’opposition à l’anc. « Nous avons dû prendre la loi entre nos mains ». Pouvoirs publics,politique sécuritaire et mythes de la communauté à Johannesburg. Le territoire contre le réseau ? Fermetures de rues et nouvelles formes de gouvernance urbaine à Johannesburg, Nairobi et Ibadan. Les trois pays ont entamé et parfois achevé d’importantes réformes de l’appareil de police, instaurant notamment des formes de police communautaire (community policing) [5] Cette formule vise à encourager les coopérations entre... [5] à la fin des années 1990 : 1995 en Afrique du Sud (Bénit, 2004) ; 1997 au Kenya (Ruteree et Pommerolle, 2003), années 2000 dans les États du Nigeria (Fourchard et Albert, 2003).

Le territoire contre le réseau ? Fermetures de rues et nouvelles formes de gouvernance urbaine à Johannesburg, Nairobi et Ibadan

Ce n’est pas une coïncidence, en dépit de systèmes policiers très différents : la police communautaire fait partie d’un modèle global, originaire des États-Unis et promu par les grandes institutions internationales [6] Par exemple, ce modèle a été promu au Kenya par l’Institut... [6] – qui considèrent que la sécurité est une condition préalable à la croissance et à l’investissement. Une majorité d’enclosures informelles, mais une formalisation croissante. Jaglin_ARU-80-81. Mondialisation, métropolisation et changement urbain en Afrique du Sud. Notes Thierry Paquot, « Études urbaines ou “sciences de la ville et des territoires” », in T.

Mondialisation, métropolisation et changement urbain en Afrique du Sud

Paquot, M. Lussault, S. Body-Gendrot (dir.), La ville et l’urbain l’état des savoirs, Paris, La Découverte, 2000, p. 5-17. Edward W. Cf. notamment Françoise Dureau et al. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Puca#99_3 - 07benit. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Mission à Johannesburg. Howard et les pervers : une utopie sud-africaine - 010029292.pdf. () - PHIL.PDF. Comprendre le passé : une condition essentille pour la reconstruction des villes de l’après-apartheid et la compensation des victimes. 1Seule une approche pragmatique et systématisée du passé peut satisfaire l'opinion publique qui réclame réparation pour les victimes du système de l'apartheid et la construction de cités plus équitables dans l'Afrique du Sud de l'après apartheid.

Comprendre le passé : une condition essentille pour la reconstruction des villes de l’après-apartheid et la compensation des victimes

Nous estimons que les politiques raciales, appliquées dans les villes ne doivent pas être considérées isolément dans la mesure où l'apartheid a complètement dénaturé les modèles d'urbanisation. L'héritage des manipulations pratiquées dans les villes au temps de l'apartheid se reflète dans le Programme de Reconstruction et de Développement (PRD) et notamment dans le programme d'assistance au logement. Nous concluons donc que les initiatives actuelles en matière de logement ne font qu'asseoir les modèles d'urbanisation et de migration qui ont caractérisé l'apartheid. 2La fin de l'apartheid ouvre des horizons uniques pour une reconstruction sociale, organisationnelle voire physique. 10Tout autre était le statut des travailleurs itinérants.

Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Les avatars du township dans la ville post-apartheid. Leçons namibiennes sur le mot et la chose. Johannesburg. Géographies de l'exclusion par Philippe Guillaume. « L'Afrique du Sud est sortie de l'apartheid.

Johannesburg. Géographies de l'exclusion par Philippe Guillaume

La démocratisation a permis de rompre avec la pratique d'une politique de ségrégation institutionnalisée parmi les plus "abouties" et répressives au monde. Qu'en est-il, alors, de l'espace urbain ? Les villes reflètent et concentrent les sociétés. Plus qu'ailleurs, nous nous trouvons dans un espace englobant une multitude d'acteurs aux stratégies différentes, voire opposées. Envisager l'exclusion urbaine à Johannesburg, métropole sud-africaine de plus de quatre millions d'habitants, permet de comprendre les fonctionnements et dysfonctionnements de la société issue de l'apartheid, d'esquisser des perspectives d'évolution et de mesurer les premiers pas vers la liberté, en attendant ceux vers la maturité. Maboneng, le nouveau centre de Johannesburg.

En mars 2010, le premier habitant de Maboneng déménageait dans ces usines reconverties en lofts spacieux.

Maboneng, le nouveau centre de Johannesburg

Un documentaire nous plonge dans la transformation de ce quartier, un projet "fou", et sur les conséquences de cette gentrification. Courrier international 18 octobre 2013 | Partager : "Ca a beaucoup changé, il y a beaucoup plus de Blancs maintenant ! ". Un tailleur, installé sur le trottoir du centre-ville de Johannesburg n'en croit toujours pas ses yeux. En l'espace de trois ans, cet ancien quartier industriel à l'est du CBD (Central Business District) s'est transformé.

Houssay-Holzschuch, Myriam. – Le Cap ville sud-africaine. Ville blanche, vies noires. 1 Paris, CNRS Éditions (« Espaces et milieux »), 1996. 1Ce livre est tiré de la thèse de géographie, dirigée par P.

Houssay-Holzschuch, Myriam. – Le Cap ville sud-africaine. Ville blanche, vies noires

Claval, et soutenue en 1997 à l’Université de Paris 4, par Myriam Houssay-Holzschuch : Le territoire volé : une géographie culturelle des quartiers noirs de Cape Town. Il fait suite à une autre publication sur un sujet proche, mais à l’échelle de l’Afrique du Sud : Mythologies territoriales en Afrique du Sud, un essai de géographie culturelle1 qui reprend un mémoire de DEA. M. Houssay-Holzschuch dédie son ouvrage à la mémoire de Joël Bonnemaison des travaux duquel elle s’inspire. Johannesburg, capitale du cool. Gratitude Fisher et Phumza Mankayi portent leur doek, le foulard sud-africain traditionnel, d'une façon que leur mère et leurs grand-mères n'auraient jamais imaginée : entortillé et enroulé à la Erykah Badu [chanteuse afro-américaine, elle porte un large pan de tissu qui entoure ses cheveux].

Le tout avec de grosses lunettes de hipster, des blazers trop larges avec des boutons sur les revers et des pulls de tennis en col V, très BCBG. Nous sommes lundi soir, en juin, au milieu de l'hiver de Johannesburg, et elles sont en train de griller une clope devant Main Street Life, un entrepôt industriel des années 70 retapé. Il y a dix ans, ceux qui tenaient à leur vie ne se seraient pas aventurés dans le centre ville de Johannesburg. Aujourd’hui, le coin grouille de jeunes habillés à cette même mode. Gratitude Fisher est poète, danseuse et dessinatrice de bijoux. Ibs4s9RlfekitS.png (Image PNG, 4430x3740 pixels) - Redimensionnée (35. Habiter un quartier RDP. 1 « Coloured » fait référence aux catégories raciales d’apartheid institutionnalisées par le Populat (...) 1La question de l’évolution des villes sud-africaines constitue un sujet d’étude essentiel depuis la fin de l’apartheid alimentant une littérature fournie (Houssay-Holzschuch, 1999 ; Guillaume, 2001 ; Lemanski, 2001 ; Oldfield, 2000 ; Gervais-Lambony, 2003 ; Morange, 2006).

L’héritage des pratiques de ségrégation s’observe aujourd’hui encore dans les structures des villes où les populations non-blanches ont longtemps été reléguées en périphérie dans des zones d’habitat homogènes racialement, les townships. Au Cap, ville fondée par les colons hollandais, les mouvements d’expulsions des populations non-blanches débutent en 1901 et sont systématisés au XXe siècle, avec la mise en place de la législation d’apartheid. La violence urbaine à Johannesburg : entre réalité et prétexte - gh-59-188-2004.pdf.

Untitled. Un matin quelconque, un vendredi comme les autres. Le quartier de Jeppestown, l’un des plus vieux de Johannesburg, en Afrique du Sud, sort de sa torpeur nocturne. Le film ouvre, comme une ritournelle universelle, par un animateur de radio qui nous souhaite une bonne journée. L’idée est simple : Jeppe on a Friday sera le récit de cette journée ordinaire. Pour ce documentaire chorale, huit cinéastes, armés d’autant de caméras, filment plusieurs habitants au cours de ces vingt-quatre heures. Arouna, restaurateur venu du Bénin, prie avant d’ouvrir sa cantine. Par son quotidien, ses habitudes, sa façon d’être au monde, chacun incarne une facette de cette société multiculturelle sud-africaine. Aucun ne se croise. Plus tard dans le documentaire, il explique pourquoi il ne se rend jamais aux alentours des foyers de travailleurs : la rumeur en fait le lieu de tous les crimes.

Cape Town, South Africa. Guide to a great city, by Roddy Bray. Habiter un quartier RDP - 34.habiter-un-quartier-rdp.pdf. Pratiques d'une métropole émergente par les usagers des transports en commun, le cas du Cap, Afrique du Sud - 33.pratiques-d-une-metropole-emergente-par-les-usagers-des-transports-en-commun-le-cas-du-cap-afrique-du-sud.pdf. 36.Windhoek.pdf. Fabrice FOLIO - 24-2.villes et st spatiales du KwaZulu-Natal.pdf. 1Cairn.info - 24-1.ville sud-africaine apres l-apartheid.pdf. Soweto. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Entrée de Soweto Bidonvilles du Township de Soweto Rue de Soweto Musée Mandela à Soweto. Les bidonvilles toujours plus nombreux en Afrique du Sud - Vidéo Ina. Revue Revue Tiers Monde 2008/4, Les formes de la démocratie locale dans les villes sud-africaines.

Page 733 à 739 Page 741 à 758 Page 759 à 778 Page 779 à 796. VILLE-MONDE JOHANNESBURG (1) - Ailleurs. Coca Cola Park et Coupe du Monde: Bertrams, le quartier pauvre que l'on maquille à Johannesburg - Globe. Le Cap: paysages urbains de la nouvelle Afrique du Sud - Globe. Pour se déplacer en imagination au Cap, rien de tel que la lecture du dernier roman policier de Deon Meyer, 13 heures, récemment traduit au Seuil. Le Cap, ville sud-africaine : ville blanche, vies noires , de Myriam Houssay-Holzschuch. Portfolio – Regards de géographes sur l’Afrique du Sud pour des passeurs nommés Antheaume. Néotoponymie contestée à Potchefstroom / Tlokwe (Province du Nord-Ouest, Afrique du Sud) Des DOI sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.Les utilisateurs des institutions qui sont abonnées à un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lequelles Bilbo a trouvé un DOI.

Le service d'export bibliographique est disponible aux institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : contact@openedition.org. Puissance émergente, nation adolescente : l’Afrique du Sud en 2010.

1À l’occasion de la Coupe du Monde 2010, l’attention revient sur l’Afrique du Sud, premier pays africain à accueillir un événement sportif d’importance mondiale. Cela signe l’importance croissante de ce pays sur la scène mondiale : puissance économique à l’échelle du continent africain, l’Afrique du Sud apparaît à bien des égards comme un pays émergent. Simultanément, le pays est profondément engagé dans une « géographie [nationale] du changement » (Dubresson & Raison, 2003), quelques 20 ans après la libération de Nelson Mandela (Houssay-Holzschuch, 2008) et 16 ans après les premières élections démocratiques de 1994. C’est, selon les termes de l’éditorialiste Verashni Pillay, une nation adolescente : 1 « Demain, l’Afrique du Sud a 16 ans. ‘Peace is a cup of coffee’ : espaces publics dans Le Cap post-apartheid. 1La démocratisation a changé les conditions de possibilité de l’espace public en Afrique du Sud et notamment de l’espace public de la co-présence (Houssay-Holzschuch, 2007, 2010 ; Sabatier 2010).

Myriam Houssay-Holzschuch - Projet PERISUDS. Habilitation à diriger les recherches en géographie, « Crossing boundaries : Vivre ensemble dans l’Afrique du Sud post-apartheid » Les Township tours au KwaZulu-Natal (Afrique du Sud) : d’une réappropriation historique et identitaire à l’avènement d’un socio-tourisme. Les avatars du township dans la ville post-apartheid. Leçons namibiennes sur le mot et la chose. LA PARTICIPATION ÉLECTORALE À JOHANNESBURG : LES DÉTERMINANTS SOCIO-ÉCONOMIQUES ET POLITIQUES.

PLANIFICATION STRATÉGIQUE ET FORMES ÉMERGENTES DE DÉMOCRATIE À ETHEKWINI, DURBAN. LES WARD COMMITTEES À MSUNDUZI : LA PARTICIPATION LOCALE ENTRE INFLUENCE DES ÉLITES ET LOGIQUES PARTISANES. DANS LE PARTI, DANS LE QUARTIER : LES BRANCHES LOCALES DE L'AFRICAN NATIONAL CONGRESS (ANC) DÉMOCRATISATION ET PARTICIPATION LOCALE À JOHANNESBURG : LA VOIX ET LES VOIES DE LA SOCIÉTÉ CIVILE FACE À DES INSTITUTIONS PARTICIPATIVES DYSFONCTIONNELLES. LA VILLE SUD-AFRICAINE EST-ELLE ENCORE « POST-APARTHEID » ? ÉLÉMENT DE RÉFLEXION À PARTIR DU CAS DE DURBAN.

Métropoles : Johannesburg. Untitled. Représenter la ville sud-africaine / Representing South African Cities. Les nouveaux chemins de l'identité urbaine des Sud-Africains.