background preloader

Serotonine

Facebook Twitter

High social support buffers the effects of 5-httlpr genotypes within social...: EBSCOhost. Individual differences in neural co... [Soc Cogn Affect Neurosci. 2013. Differential role of the basolateral amygdal... [Behav Brain Res. 2014. Lack of interaction of endocannabinoids and 5-HT(3... [Brain Res. 2013. Sérotonine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Elle est majoritairement présente dans l'organisme en qualité d'autacoïde.

Sa part dans le cerveau où elle joue le rôle de neurotransmetteur ne représente que 1 % du total présent dans le corps[3], mais elle y joue un rôle essentiel[4]. Elle est impliquée dans la régulation du cycle circadien[5] dans le noyau suprachiasmatique (siège de l'horloge circadienne), dans l'hémostase, dans la mobilité digestive et « dans divers désordres psychiatriques tels que stress, anxiété, phobies, dépression ». Il est ainsi la cible de certains outils thérapeutiques utilisés pour soigner ces maladies mais il est aussi celle de produits toxiques qui en modifient l'activité (par exemple l'ecstasy)[4].

Histoire[modifier | modifier le code] La sérotonine a été identifiée en 1946, sous le nom d'entéramine[6], par le pharmacologue italien Vittorio Erspamer (1909-1999) dans les cellules entérochromaffines du tube digestif[7]. Localisation[modifier | modifier le code] Culture–gene coevolution of individualism–collectivism and the serotonin transporter gene. COUPLE: La génétique explique aussi la satisfaction conjugale. COUPLE: La génétique explique aussi la satisfaction conjugale Actualité publiée le 08-10-2013 Emotion Mariage heureux ou mariage raté? Ces scientifiques lient l'ADN à la satisfaction conjugale. Ils identifient un gène, impliqué dans la régulation de la sérotonine, qui peut prédire la manière dont nos émotions peuvent affecter nos relations.

Cette étude, la première à relier la génétique, les émotions et la satisfaction conjugale vient d’être publiée dans l’édition du 7 octobre de la revue Emotion. L’émotion reste un facteur majeur dans la relation, explique le psychologue Robert W. Les chercheurs ont identifié un lien entre une variante du gène 5- HTTLPR et l’épanouissement dans la relation. . · les sujets de l'étude qui présentaient 2 allèles 5 - HTTLPR courts, soit 17% des participants, apparaissent comme les plus malheureux en mariage en cas d'émotion négative dans le couple, comme la colère ou le mépris, et plus heureux en cas d’émotions positives, comme l'humour et affection.

Sexualité. Selective breeding for dominant and submissi... [J Affect Disord. 2010. Tryptophan, serotonin and human social beha... [Adv Exp Med Biol. 2003. Stability of interindividual differences in serotonin function and its relationship to severe aggression and competent social behavior in Rhesus Macaque females. Contextual fear conditioning in virtual reality is affected by 5HTTLPR and NPSR1 polymorphisms: effects on fear-potentiated startle. On the evolution of the serotonin transporter linked polymorphic region (5-HTTLPR) in primates.

Dépression et sérotonine: une protéine permet d'y voir plus clair. Des chercheurs ont identifié une protéine qui jouerait un rôle clef dans l’apparition de la dépression et qui permet de mieux comprendre comment fonctionnent les traitements actuels contre la dépression. Paul Greengard, prix Nobel de médecine, et ses collègues ont découvert que la protéine p11 jouait un rôle majeur dans la médiation de la sérotonine dans le cerveau. Les traitements les plus prescrits pour soigner la dépression, les inhibiteurs spécifiques de la recapture de la sérotonine (ISRS), visent justement à compenser la baisse de sérotonine associée à plusieurs pathologies psychiques, dont la dépression. Les travaux publiés aujourd’hui dans la revue Science permettent de mieux comprendre les mécanismes impliqués. Les chercheurs se sont intéressés à l’un des 14 récepteurs connus de la sérotonine situés à la surface des cellules.

Autant de résultats qui font de p11 une nouvelle cible pour de futurs traitements molécules contre une pathologie qui affecte des millions de personnes. La thérapie génique au secours des dépressions graves. La sérotonine:molécule de la foi | Enseignement de vie. Un messager cérébral dans les os, SEROTONINE la Molécule de la Foi par Arcturius le 4 - février - 2012 La sérotonine, un neurotransmetteur cérébral, est aussi produite localement dans le tissu osseux où elle favorise sa dégradation.

La sérotonine est un neurotransmetteur présent dans le cerveau qui régule de nombreuses fonctions vitales de l’organisme dont la thermorégulation, le sommeil, la tension et l’humeur. On la trouve aussi ailleurs que dans le cerveau, particulièrement dans l’intestin, où elle est impliquée dans la régulation de la mobilité gastro-intestinale. Une étude publiée dans les PNAS par une équipe de l’Inserm révèle maintenant un nouveau site de production de la sérotonine : le tissu osseux.

Une fois synthétisée, la sérotonine agit directement sur les cellules qui la produisent, en augmentant leur différenciation. Comment se fabrique l’os ? L’os est un tissu vivant en perpétuel remaniement. La sérotonine, l’hormone du bonheur. Et si voir la vie du bon côté était une question d’hormones ? Surnommée hormone du bonheur, la sérotonine est un neurotransmetteur présent dans le système nerveux central qui joue un rôle important dans la sensation de bien-être, de joie et d’optimisme.

Elle participe notamment au déclenchement du sommeil et explique cette sensation de paix intérieur et d’apaisement. Elle favorise notre représentation positive du monde et des choses mais elle est également et fort heureusement le produit de nos intéractions avec l’environnement humain. Une sérotonine raréfiée peut en revanche entraîner une irritabilité, des sensations de tristesse et de déprime ou développer une attirance excessive pour les produits sucrés… 1 personne sur 3 serait touchée par un manque de sérotonine.

Alors si une partie du bonheur se trouvait dans cette hormone…, comment favoriser naturellement sa sécrétion ? - En prenant le soleil Les rayons du soleil, la lumière ont une bonne influence sur la sécrétion de l’hormone. Au sujet de la sérotonine - Talent différent. Le billet que je livre ici est juste un billet pour réfléchir avec vous : je me pose des questions. Je souhaite ici aborder le sujet d’un neurotransmetteur : la sérotonine, car certains d’entre ceux qui me lisent ont peut-être des éléments de réponses. J’espère donc simplement que mes interrogations intéresseront certains d’entre vous, seront reprises par l’un ou l’autre, beaucoup plus au fait que moi de tout ce qui est neurophysiologie : Toute mise à jour, tout approfondissement sont donc bienvenus et surtout espérés !

Le texte de Bill Tillier faisait référence au rôle de la sérotonine dans l’humeur des créatifs. Or au travers d’autres lectures, il m’a semblé que ce neurotransmetteur était peut-être une piste à explorer dans les difficultés que connaissent les surdoués. En résumé, voici un petit tableau des bienfaits de la sérotonine et en regard des difficultés que peuvent rencontrer les surdoués d’après ce que j’ai identifié. Quelle piste suivre ? A préciser ! Autour de la dépression. Tryptophane. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Propriétés[modifier | modifier le code] Biosynthèse et production[modifier | modifier le code] Les bactéries et les plantes sont capables de synthétiser le tryptophane. Cette voie de biosynthèse utilise le chorismate ou l'anthranilate comme point de départ. Celui-ci est condensé sur du phosphoribosyl pyrophosphate (PRPP). Le cycle furanose de ce dernier est ensuite ouvert. Occurrence chez l'homme[modifier | modifier le code] Dans l'organisme humain, le tryptophane est indispensable et représente environ 1 % des acides aminés présents dans les protéines (le plus rare des 20 acides aminés).

La production de la sérotonine dans le cerveau varie directement en fonction du transport du tryptophane dans le cerveau (au travers de la barrière hémato-encéphalique). C'est le chercheur américain Richard Wurtman qui découvrit la forme L-tryptophane dans des travaux qui le conduisirent ensuite à des développements dans le domaine des fenfluramines[4]. TPH2. The enzyme Tryptophan hydroxylase 2, also known as TPH2, is an isozyme of Tryptophan hydroxylase found in vertebrates. In humans TPH2 is primarily expressed in the serotonergic neurons of the brain, with the highest expression in the raphe nucleus of the midbrain. Until the discovery of TPH2 in 2003,[1] serotonin levels in the central nervous system were believed to be regulated by serotonin synthesis in peripheral tissues, in which Tryptophan hydroxylase is the dominant form.[2] Tryptophan hydroxylase (TPH; EC 1.14.16.4) is the rate-limiting enzyme in the synthesis of serotonin (5-hydroxytryptamine, or 5HT). 5HT is causally involved in numerous central nervous activities, and it has several functions in peripheral tissues, including the maintenance of vascular tone and gut motility.

[supplied by OMIM][3] See also[edit] Tryptophan hydroxylase References[edit] Further reading[edit] Strausberg RL, Feingold EA, Grouse LH, et al. (2003). Regulatory variant of the TPH2 ge... [J Child Psychol Psychiatry. 2013. Lack of association between TPH2 gene po... [Asia Pac Psychiatry. 2013. Tryptophan Promotes Interpersonal Trust. Psychological Sciencepss.sagepub.com Psychological Science October 21, 2013 0956797613500795 The first page of the PDF of this article appears below. Click image below to view at full size.

TPH1. Tryptophan hydroxylase 1 (tryptophan 5-monooxygenase), also known as TPH1, is an enzyme which in humans is encoded by the TPH1 gene.[1] TPH1 was first discovered to synthesize serotonin in 1988[2] and was thought that there only was a single TPH gene until 2003, while a second form was found in the mouse (Tph2), rat and human brain (TPH2) and the original Tph/TPH was then renamed to Tph1/TPH1.[3] Function[edit] Tryptophan hydroxylase (TPH; EC 1.14.16.4) catalyzes the biopterin-dependent monooxygenation of tryptophan to 5-hydroxytryptophan (5-HTP), which is subsequently decarboxylated to form the neurotransmitter serotonin (5-hydroxytryptamine or 5-HT). It is the rate-limiting enzyme in the biosynthesis of serotonin. TPH expression is limited to a few specialized tissues: raphe neurons, pinealocytes, mast cells, mononuclear leukocytes, beta-cells of the islets of Langerhans, and intestinal and pancreatic enterochromaffin cells.[1][citation needed] Tph1 is not expressed in the mouse brain.[3]

Identification of a functional TPH1 polym... [Am J Gastroenterol. 2013. Syndrome du côlon irritable. Syndrôme du côlon irritable. 20-24. Gastrointestinal microbiome signatures of p... [Gastroenterology. 2011. Le tube digestif, une fenêtre ouverte sur le cerveau. Chaque être humain possède deux cerveaux ! L’un bien identifié au sommet du corps encapsulé dans la boite crânienne et un autre moins connu qui siège dans l’abdomen : le système nerveux entérique. Il s’agit d’un ensemble de 200 millions de neurones qui contrôlent, en toute autonomie, le système digestif aussi bien pour l'activité motrice (péristaltisme et vomissements) que pour les sécrétions et la vascularisation. Cette indépendance (partielle) de ce système lui vaut le qualificatif de « deuxième cerveau ». Ces neurones peuvent-ils être affectés par des pathologies neuro-dégénératives qui touchent habituellement les cellules nerveuses du cerveau ?

La réponse est oui ! Par exemple, il est désormais clairement établi que les lésions de la maladie de Parkinson ne se limitent pas au système nerveux central mais qu'elles touchent aussi des systèmes nerveux périphériques comme le système nerveux entérique. L'alimentation peut changer le microbiome en 5 jours... • Evopsy. … mais ça ne dure pas… David et al. (2013) ont fait manger à cinq volontaires (omnivores sauf un végétarien) une alimentation totalement carnivore, et à cinq autres (tous omnivores) une alimentation totalement végétarienne.

Dès le premier jour ils ont constaté des différences dans leurs flores intestinales, et le quatrième jour les différences étaient déjà telles qu’on ne pouvait plus les confondre. Mais deux jours après la fin de la diète, les microbiomes étaient retournés à leur état antérieur. Le point important est la rapidité du changement, qui ouvre la voie à des traitements thérapeutiques. On remarque que cette étude va dans le sens opposé de plusieurs études récentes qui ont trouvé que le microbiome est fortement limité par le code génétique du porteur. Tous ces éléments vont dans le sens d’une possibilité de modification rapide de la flore par les probiotiques et autres moyens alimentaire, il faudra déterminer quelle en sera l’importance. Implications Notes Liens Références David, L. A quoi sert le sexe ? A transmettre les gènes du microbiome... • Evopsy. L’efficacité des rapports sexuels pour faire des enfants est remarquablement faible et totalement aléatoire (nul doute que prochainement d’autres méthodes pour y parvenir seront préférées).

Pourtant, les humains ont énormément de rapports sexuels, consacrent à y parvenir énormément de leurs ressources et le plus souvent cherchent même à ce que les rapports ne soient pas fécondants. Pourquoi ? Cet article propose que l’un des buts essentiels des rapports sexuels est de transmettre les gènes des bactéries du microbiome. Cette hypothèse permet d’expliquer non seulement la fréquence des rapports sexuels mais aussi les comportements non fécondants. La rareté La fécondation humaine est l'histoire de la rareté : l'homme qui réussit a féconder une femme lui réserve 9 mois à 1 an de sa vie, sans même compter le temps qu'elle consacrera à son enfant par ailleurs.

Plus généralement, toutes choses égales par ailleurs, en distinguant donneur et receveur : Le sexe sert-il à faire des enfants ? Synthèse. Un systeme nerveux dans l'intestin. Les gènes voyageurs, clés de l'évolution. Eric Bapteste Chercheur en biologie évolutive Depuis Charles Darwin, les découvertes les plus incroyables n'ont jamais cessé dans les sciences de l'évolution. Ainsi, ces dix dernières années, l'étude des microbes, qui constituent de loin la plus grande fraction du monde vivant, a permis de montrer que l'ADN est doué d'une incroyable capacité à se déplacer.

Éric Bapteste, chercheur en sciences de l’évolution au CNRS, nous explique que dans la nature, cette molécule clé du monde vivant, qui porte les gènes, saute souvent d'un être vivant à l'autre ! Les transferts latéraux de bouts d’ADN modifient profondément notre vision de l'évolution. Pour bien comprendre l’enjeu des voyages de gènes, ce dossier extrait de l’ouvrage Les gènes voyageurs, l'odyssée de l'évolution rappelle d’abord l’état de l’art : les connaissances en biologie évolutive avant la découverte des transferts latéraux. Plus de 500 espèces de bactéries cohabitent dans notre système digestif.

Psychobiotics: How gut bacteria mess with your mind - opinion - 29 January 2014. Leader: "Counting the hidden victims of medicine" WE HAVE all experienced the influence of gut bacteria on our emotions. Just think how you felt the last time you had a stomach bug. Now it is becoming clear that certain gut bacteria can positively influence our mood and behaviour. The way they achieve this is gradually being uncovered, raising the possibility of unlocking new ways to treat neurobehavioural disorders such as depression and obsessive-compulsive disorder (OCD). We acquire our intestinal microbes immediately after birth, and live in an important symbiotic relationship with them. There are far more bacteria in your gut than cells in your body, and their weight roughly equals that of your brain. Récepteur sérotoninergique. La sérotonine se trouve un nouveau rôle : la dégradation de l'os.

Science décalée : le mariage qui dure, la garantie des os solides. Molecular Psychiatry - A polymorphism (5-HTTLPR) in the serotonin transporter promoter gene is associated with DSM-IV depression subtypes in seasonal affective disorder. 5-HTTLPR: le gène de la peur. Dépression : Au niveau des gènes. Dépression : les liens entre environnement, psychologie et génétique se précisent. Ijms-12-06619. Neural Mechanisms Underlying 5-HTTLPR Related Sensitivity to Acute Stress. Transporteur de la sérotonine.