background preloader

Bagnards et Prisonniers

Facebook Twitter

Liste officielle ... des prisonniers de guerre français : d'après les renseignements fournis par l'autorité militaire allemande : nom, date et lieu de naissance, unité / Centre national d'information sur les prisonniers de guerre. êÉNTRË NATION/Vi; D'INFORMATION 60, rue des Francs-Bourgeois PARIS (3«) Paris, le 18 Décembre 1940 ï^iste officielle ii«* «B^l:- H la es HS Es Sa 6L ■ «y îffi.

Liste officielle ... des prisonniers de guerre français : d'après les renseignements fournis par l'autorité militaire allemande : nom, date et lieu de naissance, unité / Centre national d'information sur les prisonniers de guerre

ETSk H BPHk. E PRibO£MNlIi.Kd tKAWVAiS;; d'après les renseignements fournis par VAutorité militaire allemande (Nom, date et lieu de naissance, unité, n° du camp «Frontstalag», «Stalag» ou «Oîiag») Xi'Autoritc Militaire Allemande fera tous ses efforts pour que les familles françaises soient renseignées rapidement sui* le sort île leurs prisonniers. Tj'eiwoi ile courrier et de colis est autorisé L'adresse de chaque prisonnier est indiquée dans la liste à la suite de l'unité. ! Abadie (Francis) 22-1-og, Moissac, 2" cl., G" G. 204. Abadie (Henri), 2/1-G-16, Pau, serg. Aballea (Joseph), 22-11-00, Kcrlouan, 2' cl., 5' R.A.D. 204.

Abart (Emmanuel), 22-2-01, Biarritz, 2e cl., 17/1' R.A.L. Abérard (André), /1-/1-0/1, Paris, m. 1., 19' Tr. 204. Abisset (Albert), 12-1-1/1, Cadon, 2" cl., Génie. 204. Abraham (Francis), 2/1-7-17, Paris, 2' cl., 219" R.I. Camps de prisonniers de la IInde Guerre. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Camps de prisonniers de la IInde Guerre

Types de camps[modifier | modifier le code] Dulag ou Durchgangslager : camp de transit.Frontstalag : camp de prisonniers dans les territoires français occupés.Ilag/Jlag ou Internierungslager : camp d'internement pour civils.Luftlager ou Luftwaffe-Stammlager : (camp Luftwaffe) administré par l'aviation et destiné aux aviateurs y compris les officiers.Marlag ou Marine-Lager : administré par la Marine et destinés aux marins.Milag ou Marine-Internierten-Lager : administré par la Marine et destinés aux marins des marines marchandes.Oflag ou Offizier-Lager : camp pour officiers.Stalag ou Stammlager : camp pour les soldats et sous-officiers.

Liste des camps par district militaire[1][modifier | modifier le code] Les districts militaires en Allemagne. District militaire I[modifier | modifier le code] District militaire II[modifier | modifier le code] District militaire III[modifier | modifier le code] Bagne de Guyane.

J'ai visité les bagnes des iles du salut et l'histoire nous a été racontée çà devait etre indescriptible comme horreur,les cellules a ciel ouvert sans une once d'ombre dans lesquelles on ne pouvait meme pas s'allonger et enchainé au mur... – chantalb77

Bagne de Guyane Histoire. Un site web pour les bagnards ? Cette semaine une question de Sophie Roux : Existe-t-il un site où l'on peut retrouver la liste des noms et dates des bagnards qui ont séjourné en Guyane du 19ème siècle jusqu'en 1953 ?

Un site web pour les bagnards ?

Non, il n’existe pas – pas encore - de site ou retrouver la liste de tous les bagnards. Cependant une recherche dans les archives des bagnes est l’une des plus faciles en France, pour une raison simple : afin de prévenir les évasions ou les désertions, les institutions de type militaires et policières produisent des archives extrêmement précises et les fichiers qui vont avec.

C’est à Aix en Provence, au Centre des Archives Nationales section Outre Mer, qu’est conservée la majeure partie des 100.000 dossiers de bagnards envoyés en Guyane et en Nouvelle Calédonie ; quelques compléments se trouvent aux Archives de St Martin de Ré, Rochefort, Toulon, Brest et au Shat à Vincennes (Communards). Un fichier alphabétique recense les hommes -et les 2000 femmes- envoyés au bagne. Pour la CSGHF,