Gaz / petrole de schiste

Facebook Twitter

Quand Arnaud Montebourg déterre les gaz de schiste ! « L’indépendance énergétique ne doit se faire au prix de catastrophes environnementales ».

Quand Arnaud Montebourg déterre les gaz de schiste !

Cette phrase pleine de bon sens est issue des promesses de campagnes d’Arnaud Montebourg au début de l’année 2011, lors de la campagne pour la primaire du Parti Socialiste [1]. Consternante réalité de constater quelques mois plus tard qu’Arnaud Montebourg, devenu entre temps ministre du redressement productif, accepterait de rouvrir le dossier des gaz et huiles de schiste en France. Pourtant, les preuves des impacts environnementaux et sociaux plus que catastrophiques de l’exploitation des gaz et huiles de schiste ne manquent pas [2].

Une récente étude de chercheurs de l’université de Duke en Pennsylvanie conclut qu’il existe un lien entre les dépôts de gaz de schiste à 1600m de profondeur et les nappes phréatiques [3]. Associations environnementales et collectifs citoyens ne cessent depuis près de deux ans de faire preuve de leur ferme opposition à ces projets. Non-conventionnels et extrêmes : gaz de schiste, pétroles lourds, Arctique, deep offshore, GTL, CTL, etc. L'industrie est vouée à aller chercher les énergies fossiles dans des endroits toujours plus complexes.

Non-conventionnels et extrêmes : gaz de schiste, pétroles lourds, Arctique, deep offshore, GTL, CTL, etc.

TOUTE l'augmentation future de la production mondiale de carburants liquides devra venir de ces sources non-conventionnelles et extrêmes, selon l'Agence internationale de l'énergie. Pas sûr que ça suffise, ou que ça suffise longtemps. Quel jeu ! Mais pour quelle chandelle ?... Gaz et pétrole "de schiste" (ou plutôt de roche-mère) Gaz de schiste : vers des forages "scientifiques" ? LE MONDE | • Mis à jour le | Par Marie-Béatrice Baudet Depuis le départ du ministère de l'écologie de Nathalie Kosciusko-Morizet, devenue porte-parole du président-candidat, le dossier avait atterri à Matignon.

Gaz de schiste : vers des forages "scientifiques" ?

Et à la lecture du rapport final de la mission d'inspection (issue des ministères de l'industrie et de l'écologie) sur "les hydrocarbures de roche-mère en France" - les huiles et gaz de schiste -, on comprend pourquoi les services du premier ministre n'ont fait aucune publicité à sa parution, le 22 mars. Un cas de pollution embête l'industrie du gaz de schiste.

L'Agence de protection de l'environnement des États-Unis (EPA) a publié récemment des résultats d'analyse qui montrent que des produits chimiques employés dans les fluides de fracturation ont trouvé leur chemin jusque dans des puits d'eau potable au Wyoming.

Un cas de pollution embête l'industrie du gaz de schiste

Les analyses ont été faites dans la région de Pavillion, où les résidants se plaignent depuis longtemps d'effets néfastes de l'industrie sur l'environnement et la santé. Selon une présentation de l'EPA diffusée sur le web le 9 novembre, sur 28 puits analysés, 10 contenaient du méthane d'une signature similaire à celle du gaz produit. Hydrocarbures de schistes : les rapports des exploitants se font désirer.

Tant attendus, les rapports des détenteurs de permis d'exploration de gaz et huile de schiste ne seront pas rendus publics avant quelques semaines.

Hydrocarbures de schistes : les rapports des exploitants se font désirer

Conformément à l'article 3 de la loi du 13 juillet 2011, les titulaires de ces permis devaient remettre, dans un délai de deux mois, à l'autorité administrative un rapport précisant les techniques employées ou envisagées dans le cadre de leurs activités de recherche. Les permis devant être abrogés en cas d'utilisation de la technique de fracturation hydraulique. Selon Valéry Laramée de Tannenberg du Journal de l'environnement (JDLE), la Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC) aurait reçu 48 rapports sur les 63 qu'elle attendait. Mais, les ministères de l'Ecologie et de l'Industrie qui assurent la tutelle de la DGEC, n'ont pas voulu confirmer, ni commenter ces chiffres.

Total souhaite poursuivre son exploration de gaz de schiste en France. Le groupe pétrolier Total a indiqué lundi 12 septembre qu'il souhaitait continuer à rechercher du gaz de schiste dans le sud-est de la France, dans le cadre d'un permis exclusif obtenu en 2010, mais sans avoir recours à la technique de la fracturation hydraulique, désormais interdite.

Total souhaite poursuivre son exploration de gaz de schiste en France

A ce stade, Total ne précise pas quel type de technique il pourrait utiliser si jamais les recherches de cet hydrocarbure non conventionnel étaient concluantes. Total a déposé auprès de l'administration française, un rapport "motivé par la volonté du groupe de préserver les droits à l'exploration d'un domaine minier, droits qui lui ont été attribués en mars 2010 pour une durée de 5 ans". Il y présente un "programme de travail", qui "ne prévoit pas de recours à la technique de la fracturation hydraulique", assure le groupe dans un communiqué. Les gaz de la colère. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Hervé Kempf Le sud-est de la France a vécu, début 2011, une jacquerie inattendue sur un sujet obscur.

Les gaz de la colère

Déclarée par surprise, la révolte s'est répandue comme une traînée de poudre entre la Drôme et l'Aveyron, conduisant le gouvernement et la classe politique à reculer. Cyber actions et pétitions. Cyberaction N° 621: STOP FUKUCHINON [ 3 627 participations ] cyberaction mise en ligne le mercredi 9 avril 2014 En partenariat avec : Collectif Sortir du nucléaire Touraine Elle sera envoyée à : Ministre de l'Ecologie (DREAL-CE) Centrale nucléaire de Chinon : EDF met en danger les riverains et les travailleurs Le Réseau "Sortir du nucléaire" porte plainte pour une longue série d'infractions.

Cyber actions et pétitions

Proposition de loi visant à interdire l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures de roche et à abroger les permis exclusifs de recherche de mines d'hydrocarbure. Document "pastillé" au format PDF (66 Koctets) N° 775 rectifié visant à interdire l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures de roche-mère et à abroger les permis exclusifs de recherche de mines d'hydrocarbure,

proposition de loi visant à interdire l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures de roche et à abroger les permis exclusifs de recherche de mines d'hydrocarbure

Gaz de schiste: le Texas resserre sa réglementation. À partir du 1er septembre prochain, les entreprises gazières devront divulguer aux autorités texanes la nature et la composition exacte de tous les produits chimiques injectés dans le sous-sol pour chaque opération de fracturation hydraulique.

Gaz de schiste: le Texas resserre sa réglementation

La fracturation hydraulique est un procédé qui permet de fendiller la roche afin de libérer le gaz. Une grande quantité d'eau et de sable, additionnée de solvants, de surfactants, de biocides et d'autres produits, est injectée à haute pression dans le gisement. L'information devra être remise à la Texas Railroad Commission, qui, contrairement à ce que son nom indique, est l'agence de surveillance de l'industrie pétrolière et gazière au Texas.

Les entreprises pourront toutefois demander que ces renseignements soient gardés confidentiels afin de protéger des secrets industriels. Une protection que le propriétaire du terrain où se trouve le puits et ses voisins pourront contester. Extraction de gaz non conventionnel - P-004342/2011. Les autorités néerlandaises ont délivré un permis en vue d'un sondage de reconnaissance à Boxtel. Helvoirt serait le deuxième site où des sondages de reconnaissance du gaz de schiste, que l'on appelle aussi gaz non conventionnel, doivent être effectués. Une étude récente du centre Tyndall met toutefois en garde contre les risques importants de pollution des eaux souterraines et de surface. Le centre Tyndall appelle dès lors à un moratoire de l'extraction de gaz non conventionnel dans l'UE jusqu'à ce que les conséquences pour l'environnement soient clairement établies.

C'est la raison pour laquelle la société d'eau potable Brabant Water s'oppose à d'éventuels sondages de reconnaissance tant que les conséquences pour l'eau potable ne sont pas mieux connues. 1. Assemblée nationale - Vidéothèque. Photos de Carto - Le Monde en cartes - Carto n°4. Gaz de schiste : l'Assemblée interdit la fracturation hydraulique. Les députés ont approuvé, mercredi 11 mai, par 287 voix contre 186 l'interdiction de la technique de la fracturation hydraulique pour l'exploration et l'exploitation des gaz et huiles de schiste en France (Lire l'article détaillé du Monde, en édition abonnés). Présent quasiment partout sur la planète, le gaz de schiste est un gaz naturel piégé dans la roche sédimentaire au lieu d'être concentré sous forme de poches.

La technique de la fracturation hydraulique consiste, pour libérer les gaz et les huiles, à injecter de fortes quantités d'eau mélangée à du sable et des ajduvants chimiques, ce qui a des conséquences désastreuses pour l'environnement (pollution des nappes phréatiques, utilisation massive d'eau, etc.). Les groupes UMP et du Nouveau Centre (NC) ont voté pour ce texte présenté par Christian Jacob, le président du groupe UMP. Que sait-on des gaz de schiste ?

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Charlotte Chabas En quelques mois, le gaz de schiste est devenu le symbole de la lutte menée par les écologistes en France. La fronde a démarré fin 2010 dans l'Ardèche, l'Aveyron et la Drôme, trois départements visés par des permis d'exploration accordés, en mars 2010, par Jean-Louis Borloo, alors ministre de l'écologie. Pour les industriels, le gaz de schiste pourrait constituer une solution face à la crise énergétique. Les spécialistes de l'énergie mondiale, le centre d'études américain IHS-CERA en tête, affirment que l'exploitation du gaz de schiste est indispensable si l'Europe veut compenser le déclin amorcé de sa production de gaz naturel conventionnel. Présent quasiment partout sur la planète, le gaz de schiste est un gaz naturel piégé dans la roche sédimentaire au lieu d'être concentré sous forme de poches. La Pologne veut exploiter son gaz de schiste. Alors qu'enfle la polémique sur les dangers liés à cette ressource énergétique, le premier ministre polonais, Donald Tusk, a déclaré mardi 29 mars que son pays était "déterminé" à explorer et à exploiter son gaz de schiste.

"Nous sommes déterminés à ce que les recherches et l'exploitation du gaz de schiste deviennent un fait", a indiqué le chef du gouvernement lors d'une conférence à Varsovie. Selon lui, la perspective de l'exploitation du gaz de schiste "s'inscrit dans la stratégie de la sécurité énergétique de l'ensemble de l'Europe, donc de la Pologne". Le chef du gouvernement a insisté cependant sur le fait que l'exploitation des gisements du gaz de schiste doit se faire obligatoirement en respectant l'environnement. En France, devant la fronde des associations et élus locaux, le gouvernement a suspendu toutes les opérations de prospection de gaz et huile de schiste, et sommé les industriels de "prouver" qu'ils peuvent forer "autrement qu'à l'américaine".

Des produits cancérigènes utilisés pour l'extraction de gaz de schiste aux Etats-Unis. L'exploitation de gaz de schiste est de nouveau montrée du doigt. Selon un rapport officiel américain qui passe en revue quatorze compagnies du secteur, l'extraction de cette ressource naturelle par fraction hydraulique s'est faite, entre 2005 et 2009 aux Etats-Unis, avec l'aide d'injections de substances cancérigènes et polluantes. Rédigé par la commission de l'énergie et du commerce de la Chambre des représentants américaine, le document précise que l'exploitation a entraîné l'utilisation de "plus de deux mille cinq cents produits pour la fracturation hydraulique contenant sept cent cinquante substances chimiques (...), dont vingt-neuf sont connues pour être cancérigènes, ou suspectées comme telles, ou représentant des risques pour la santé et l'environnement".

Le rapport cite notamment le benzène, le toluène, le xylène et l'éthylbenzène, connus sous le sigle générique de BTEX. Les écologistes tentent de "faire pression" contre le gaz de schiste. VOLATILE - L’exploitation des gaz de schiste a-t-elle tué des oiseaux par centaines ? - Big Browser - Blog LeMonde.fr. La pollution de l’eau au méthane explose près des sites de gaz de schiste - Eco(lo) - Blog LeMonde.fr.

Huiles et gaz de schiste : la précaution et l'empressement. Analyse de David Desforges, avocat chez Jones Day, CGEDD - Nathalie Kosciusko-Morizet et Eric Besson reçoivent le rapport d’étape de la mission d’inspection sur les gaz et huiles de schiste. Deuxième séance du mardi 29 mars 2011. E.nergipedia > Gaz de schiste > Enerzine.com. Les plus importants dépôts de gaz de schiste du monde > Gaz. Gaz de Schiste : un choix énergétique injustifié ! > Gaz. L'extraction du gaz de schiste, un processus compliqué > Gaz. Pourquoi rechercher des ressources en gaz de schiste ? > Gaz. Gaz de schiste : des standards européens au printemps prochain. Gaz de schiste : les québécois réclament un moratoire > Gaz. Une expédition québécoise au pays des gaz de schiste > Gaz. Gaz de schiste : mobilisation d'ampleur attendue demain > Gaz. En plein débat sur le gaz de schiste, "Gasland" débarque sur les écrans, actualité Culture : Le Point. En plein débat sur le gaz de schiste, "Gasland" débarque sur les écrans - Flash actualité - Culture - 29/03/2011.

Gaz de schiste : une bataille mondiale d'ampleur inédite, une nouvelle catastrophe pour l'environnement. Gaz de schiste : miracle énergétique ou catastrophe écologique ? Pollution : fais sauter un puits de gaz de schiste pour voir ! » «Le WikiLeaks des gaz de schiste» Le livre sur le gaz de schiste qui dérange le demi-frère Balkany. Gaz de schiste : le trésor empoisonné du sous-sol français » Article » Ownipolitics, Bilan, débats et enjeux. Gaz de schiste : le gouvernement souhaite informer, les socialistes veulent interdire. Gaz de schiste : la France et le Québec temporisent. Développement durable le journal : L’industrie pétrolière veut creuser la chose en profondeur. Développement durable le journal : Gaz de schiste la fuite en avant. Développement durable le journal : Les PNR n’en veulent pas. Développement durable le journal : Le Luberon ne veut pas d’un permis.

Gaz non conventionnels: un bilan environnemental. Hydrocarbures de schistes : Ni gaz, ni pétrole, NI ICI, NI AILLEURS. Alliance pour la Planète dit « Non au gaz de schiste » Première séance du jeudi 3 mars 2011. Place Publique - Média citoyen, relais d’engagements associatifs et outil de démocratie participative. Ecolo-Info » Debats » Gaz de schiste: une décision de bien mauvais goût. Gaz de schiste : « C’est catastrophique » Gaz de schiste : NKM et Eric Besson bottent en touche. GAZ – Les forages du Bassin du Levant menacent la biodiversité.

Gaz de schiste : Total ne lâche pas l’affaire. Gaz de schiste : aux Etats-Unis, l'eau rejetée par les puits est radioactive.