background preloader

E-G8

Facebook Twitter

A l'eG8, difficile synthèse entre grands leaders US et entrepreneurs européens. Lors de la 2ème journée de l'eG8, les acteurs du numérique ont recommandé aux gouvernements de ne rien faire pour les réguler et de se contenter de fournir le haut-débit aux citoyens.

A l'eG8, difficile synthèse entre grands leaders US et entrepreneurs européens

"Les chefs d'Etat et de gouvernement doivent prendre au sérieux les questions concernant Internet et leurs décisions doivent être mises en application immédiatement : nous sommes pressés ! " L’eG8 Forum en 10 Tweets. "L'accès à Internet doit devenir un droit fondamental" Pendant ce temps-là, au e-G8 : journée 2. Les coulisses de l’eG8 Forum Paris en photo. Lawrence Lessig: le futur de l’Internet n’est pas à l’eG8. "Les gens qui comptent ne sont pas à l'eG8", estime Lawrence Lessig, professeur de droit à Harvard, père de l'Internet libre et des Creative Commons.

Lawrence Lessig: le futur de l’Internet n’est pas à l’eG8

Lawrence Lessig a appelé ce matin à l'eG8 les gouvernements à ne pas protéger les puissants en place mais à préserver l'architecture de l'Internet pour qu'il puisse continuer à favoriser l'arrivée des innovations. "Le boulot des puissants en place, des titulaires de la vieille économie, est différent de celui des pouvoirs publics.

Les premiers cherchent les profits, les seconds doivent viser le bien public". E-G8 - John Perry Barlow - EFF. L’intervention de Jérémie Zimmermann au forum #eg8. C'était une envolée magistrale de la part de Jérémie Zimmermann, co-fondateur de la Quadrature du Net, qui a eu lieu au premier forum e-G8 à Paris.

L’intervention de Jérémie Zimmermann au forum #eg8

J'ai été particulièrement surpris de le voir intervenir au sein de ce forum, pour répondre à un certain Pascal Nègre en plein acte de congratulation dans unre profonde détresse cherchant le calin du papa en la présence de notre ministre de la culture, Mr Frédéric Mitterrand. Admirez bien cette connivence attrapée par la caméra au passage, dont je vous parlais précédemment. Les deux ne sont en effet pas si indépendants que cela, vous devriez le savoir, depuis le temps, avec la Hadopi.

Les conférences plénières de l'eG8 en vidéo. L'e-G8 en images. Ce qui s'est dit lors de la première journée de l'eG8. Eric Schmidt, John Donahoe, Sheryl Sandberg, Jimmy Wales, Andrew Mason...

Ce qui s'est dit lors de la première journée de l'eG8

Qu'ont-ils dit lors des conférences de cette première journée de l'e-G8 ? "L'impact d'Internet sur la croissance économique ne fait qu'augmenter". Consensuelle, cette constatation de Christine Lagarde, ministre française des Finances, qui ouvrait le premier débat de l'eG8, a rapidement conduit les participants de la première conférence plénière à évoquer la question du financement des infrastructures. Selon Jean-Bernard Lévy, président de Vivendi, il est important de soutenir les opérateurs qui sont les premiers à consacrer de lourds investissements dans le développement d'Internet. #e-G8 : conversation avec Andrew Mason, fondateur de Groupon. Il est une des stars du e-G8 Forum qui se tient aujourd'hui et demain à Paris.

#e-G8 : conversation avec Andrew Mason, fondateur de Groupon

Andrew Mason est le créateur du service Groupon, qui a connu une croissance fulgurante en un peu plus de deux ans. Il livre ses secretes professionnels à Gilles Babinet, le président du Conseil national du numérique. De sa relation aux commerçants. "Un des avantages de ne pas être à Silicon Valley nous donne un regard nouveau sur le lancement d'un nouveau business. Nous avons réalisé que le self-service technologique n'est pas forcément le meilleur moyen de toucher des commerces locaux, il faut passer par les commerciaux. " Des échecs. De la qualité de service. eG8 - Jeff Jarvis - CUNY Professor in Journalism. eG8 : Victoria Ransom (Wildfire Interactive) : “il est nécessaire de clarifier les politiques en place dans chaque pays”

LeMagIT : Parlez-nous de votre société Wildfire Interactive.Victoria Ransom : Nous sommes localisés dans la Silicon Valley, à Palo Alto.

eG8 : Victoria Ransom (Wildfire Interactive) : “il est nécessaire de clarifier les politiques en place dans chaque pays”

Nous sommes une société spécialisée dans les réseaux sociaux. Nous avons créé une plate-forme Web qui facilite la mise en place de campagnes marketing par des entreprises de toute taille. Par exemple, si une entreprise entend démarrer une campagne qui repose sur du couponing, ou de l’achat groupé ou toute autre forme de campagne censée cibler les utilisateurs des réseaux sociaux, au lieu de passer par un développement trop personnalisé ou avoir recours à des développements internes pour créer une application pour Facebook, s’inscrire sur Twitter ou développer un site avec Microsoft, elle peut créer un compte chez nous et à travers 6 étapes liées à la configuration, leur campagne peut s’exécuter sur Facebook, Twitter ou encore des sites Internet.

Des options d’intégration existent également pour YouTube et LinkedIn. The e-G8 talks of a new industrial revolution – but where are the steam engines? We’re in the middle of a new industrial revolution. Over 2 bilion people are connected to the Internet – a third of the world’s population and three billion have cell phones. Internet and mobile use is exploding in emerging economies, even contributing to the Arab Spring this year. Meanwhile the worlds developed economies are dealing with the breakdown of copyright and IP because of the Web, and the radical transparency brought by things like Wikileaks and the subsequent amplification of news via social media.

So it’s almost amazing that it’s taken this long to have a special “e-G8″ conference to address the rise of technology as a new force in globalisation before the ‘real G8′ meeting. Hopes are high. And the agenda, at least on the face of it, looks high minded enough. But there is also the political aspect. But is it? Of course that chooses to ignore that France itself has among the most draconian Internet laws in the Western world, especially around file sharing. Nicolas Sarkozy pose les bases d'un dialogue entre les acteurs du Web et les Etats. Nicolas Sarkozy s'est adressé aux acteurs économiques du Web à l'ouverture de l'eG8 organisé aujourd'hui et demain à Paris.

Nicolas Sarkozy pose les bases d'un dialogue entre les acteurs du Web et les Etats

Dans son discours d'introduction à l'eG8 Forum, ce mardi 24 mai aux Tuileries, à Paris, le président de la République Nicolas Sarkozy a d'abord rendu hommage aux "hommes et aux femmes dont le nom est aujourd'hui attaché à l'émergence d'une nouvelle forme de civilisation". Pour le chef de l'Etat, notre monde est en train de vivre une troisième mondialisation.

Interviews FrenchWeb

« Forum eG8 » : Les gouvernements et entreprises unis pour contrôler le Net. Paris, le 24 mai 2011 – Le « forum eG8 » est un écran de fumée derrière lequel se cache une inquiétante alliance de gouvernements cherchant à contrôler Internet et de quelques entreprises qui tirent profit des restrictions aux libertés en ligne1.

« Forum eG8 » : Les gouvernements et entreprises unis pour contrôler le Net

[LExpress.fr] Ce qu'il faut savoir sur l'eG8. Jérémie Zimmerman, de la Quadrature du Net, est très virulent : "Cette espèce de cyber Sarko show est un écran de fumée. [...] en pratique les projets des gouvernements pour l'internet ce sont l'Hadopi et la Loppsi en France, les déclarations d'Eric Besson contre WikiLeaks, le Protect IP Act aux Etats-Unis, le black out de l'Internet égyptien, l'Acta qui va être entériné dans les prochains jours à l'OCDE...

[LExpress.fr] Ce qu'il faut savoir sur l'eG8

Suivre le E-G8 Forum en direct en streaming vidéo. Mardi 24 mai Salons et conférences - 24 mai 2011 :: 11:36 :: Par Eric.

Suivre le E-G8 Forum en direct en streaming vidéo

EG8 Forum. Résumé de l'intro de Sarkozy au #EG8. Bienvenue à l’e-G8, le Davos du web. La grand messe d'Internet voulue par Nicolas Sarkozy se tient jusqu'à ce mercredi à Paris, avant le G8 de Deauville. Et la couleur industrielle de l'événement en effraie certains. Explications, avec des vrais morceaux de Maurice Lévy dedans. De la même manière que Cannes donne envie aux gens de faire des films, l’e-G8 doit être une vitrine du web. Dans la bouche de Maurice Lévy, puissant patron du groupe de communication Publicis et président de ce pré-sommet consacré aux questions numériques, cette phrase résonne comme un slogan publicitaire à destination des jeunes entrepreneurs.

Pendant deux jours, les 24 et 25 mai, le jardin des Tuileries va se transformer en FIAC de l’Internet, à l’initiative de Nicolas Sarkozy. Car si l’item tarte à la crème ”Internet et la société” (avec la brochette Groupon, Orange, Facebook, le World Economic Forum et Wikipedia) est bien au programme de l’eG8, l’événement reste trusté par des problématiques au registre beaucoup plus industriel. REGARDS SUR LE NUMERIQUE: Blog - Liveblogging - En direct du eG8-Forum, jour 1 RSLNmag est édité par Microsoft et se consacre à l’analyse et au décryptage du monde numérique..

RSLN vous propose un compte-rendu subjectif de la première journée du eG8 (vous pouvez relire : «« e-G8 » : tout savoir sur le eG8 en cinq questions-réponses » si vous ne voyez pas de quoi l'on parle, et retrouver également le live de notre première journée) > Deux table-rondes sont programmées dans la matinée « Comment accélérer l'innovation - et construire le futur », « Comment réinventer les modèles économiques traditionnels ? », > Ainsi que neuf ateliers, qui se dérouleront au cours de trois sessions - oui, il va falloir faire des choix pas forcément évidents. Il sera question de contenus en ligne, d'opendata, de médias, de start-ups : autant de thèmes traités ici. E-G8 : de "l'Internet civilisé" à l'Internet "facteur de croissance" "Vous n'imaginez pas ce que cela a représenté comme force de conviction que de convaincre huit chefs d'Etat et de gouvernement de parler de la question de l'Internet. Il y avait tous ceux qui étaient passionnés par l'Internet mais qui se disaient : 'si on en parle, ils vont croire qu'on veut les réguler'".

Lorsqu'il détaille, le 27 avril, son projet de "G8 de l'Internet" ou "e-G8", Nicolas Sarkozy ne croit pas si bien dire. Ce sommet, qui a lieu à Paris, mardi 24 et mercredi 25 mai, a provoqué une levée de boucliers. Parmi les mille invités sont notamment attendus des PDG des plus grandes entreprises du Web : Facebook, Google, Capgemini, ou encore les ministres Christine Lagarde, Eric Besson, Frédéric Mitterrand, et Nicolas Sarkozy lui-même. La Quadrature du Net, un collectif militant pour un Internet libre et ouvert, voit dans ce sommet "un écran de fumée pour masquer le contrôle accru des gouvernements sur Internet". G8 vs INTERNET. Résistez contre le EG8 de Sarkozy – un exercice de censure et de contrôle déguisé en sommet sur la technologie “I was invited to the EG8 and declined. I believe it’s a whitewash, an attempt to get people who care about the Internet to lend credibility to regimes that are in all-out war with the free, open net.

On the other hand, I now have a dandy handwriting sample from Sarkozy should I ever need to establish a graphological baseline for narcissistic sociopathy.” – Cory Doctorow « J’ai été invité au EG8 et j’ai décliné l’invitation. Je pense que c’est une opération de communication, une mascarade, une tentative d’obtenir des gens qui tiennent à Internet qu’ils prêtent leur crédibilité aux régimes qui sont en guerre totale contre l’Internet libre et ouvert. E-G8 : la conscience d’un internaute, combien ça coûte ?

Sur Mediapart, le guru du numérique Nova Spivak a dénoncé l’effort d’embrigadement du Net opéré par l’administration Sarkozy. Invité au forum e-G8 qui s’est ouvert le 24 mai 2011 à Paris, il a mis en ligne « dans un souci de transparence » les documents qui lui ont été envoyés par la Présidence de la République française : invitation, note de cadrage et agenda des deux jours. Le même souci de transparence et le même esprit rock’n'roll me poussent, chers lecteurs, à mettre en ligne le contenu complet de la sacoche (en polyester, couleur noire, 35 x 40 cm, Made in China) qui m’a été remise à l’accueil dudit forum. G8 du Net: les bonnes questions de Nova Spivack.

Nova Spivack, l'un des nombreux penseurs du Net, a reçu une lettre signée Nicolas Sarkozy. Le président français le prie de participer au «eG8», une réunion de deux jours (24 et 25 mai) dans le jardin des Tuileries pour préparer le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de Deauville, les jours suivants, consacré à Internet. Bill Gates, Vinton Cerf, Eric Schmidt (ex-Google), Sheryl Sandberg (Facebook, Mark Zuckerberg ayant refusé), Jeff Bezos (Amazon), Jack Ma (Alibaba), Harmut Ostrowski (Bertelsmann), Jimmy Wales (Wikipedia) ont reçu les mêmes, tout comme les français Stéphane Richard (Orange), Marc Simoncini (Meetic), Loïc Le Meur (Seesmic) Alexandre Mars (PhoneValley), Xavier Niel (Free) ou encore Jacques-Antoine Granjon (Vente-Privée).

Mieux: tout en indiquant qu'il envisage de participer, il s'ouvre sur les doutes, les questions et les convictions que lui inspire cette initiative.