background preloader

Fungi

Facebook Twitter

Des maisons en champignon. Dans la nature, les mycètes jouent un rôle essentiel dans la décomposition des déchets des autres êtres vivants, dont ils se “nourrissent”.

Des maisons en champignon

L’idée de Bayer et McIntyre tire profit de cette nature détritivore. Dans un moule, ils mélangent des déchets agricoles (balles de céréales, sciure de bois, etc), préalablement stérilisés, et du mycélium. Le tout est ensuite scellé et stocké. Dans les jours qui suivent, le mycélium va peu à peu se nourrir du déchet à sa disposition et se développer jusqu’à remplir tout l’espace disponible. Au bout de quatre jours, ils peuvent finalement démouler un objet solide et compact de la forme désirée. Les différentes étapes de la culture fongique.

J’ai essayer d’effectuer une traduction d’un schéma de Paul Stamets (extrait de Growing gourmet and medical mushrooms) expliquant les différentes phases de la culture fongique.

Les différentes étapes de la culture fongique

Il permet de bien visualiser les étapes à reproduire pour mener à bien une culture de champignons comestibles. Le premier objectif lors d’une culture de champignons est d’obtenir une source de mycélium pur sur gélose afin de d’inoculer un substrat de colonisation à base de céréales. Vous pouvez commander directement ce substrat de colonisation ou essayer de produire votre mycélium à partir d’une empreinte de spores, mais aussi en clonant un morceau de tissu d’un champignon. Les champignons, filtres naturels anti-pollution. Identifiez-vous | S'inscrire à la newsletter | Référencement Recherche une info ou un article déjà paru Actualités de la filière.

Les champignons, filtres naturels anti-pollution.

Eben Bayer: Are mushrooms the new plastic? 1362234 - Renewable and Compostable Fungus Based Plastics - Establishing the Structure/Property/Processing Relationships to Facilitate Commercialization - Collective IP. It’s Easy Being Green: Bioplastic-tastic. SOURCE: AP/Michael C.

It’s Easy Being Green: Bioplastic-tastic

York Potatoes are a natural candidate for bioplastics because of their high starch content. High levels of potato cultivation worldwide also mean an abundant supply that can help meet the world’s plastic demand. February 23, 2011. 3D Printing With Fungus – Artist Creates Chairs and Other Objects Out of Mushrooms.

As we have mentioned before, one of the few downsides to 3D printing is the plastic waste created by all the prints.

3D Printing With Fungus – Artist Creates Chairs and Other Objects Out of Mushrooms

We have seen many bioplastics come to market, as well as methods of recycling plastic bottles and old 3D prints, in order to turn them into reusable 3D printer filament. All this is great, but there is no doubt that plastics continue to pile up and damage the environment, as more and more of it is produced. Likely, similar to most of our problems, science and technology will prevail, but it may take some time. One artist from The Netherlands, Eric Klarenbeek, has gone a step further than just recycling plastics, or using bioplastic filament.

Un concept car BMW imprimé en 3D à base de champignons - 3Dnatives. Le designer suédois Erik Melldahl s’associe à BMW pour proposer un concept car dont la carrosserie serait imprimée en 3D en matériau biodégradable issu d’un champignon.

Un concept car BMW imprimé en 3D à base de champignons - 3Dnatives

Maasaica concept car Maasaica, qui signifie lion en Kenyan, est un concept inspiré des traditions africaines destiné aux pays en voie de développement, où le nombre de voitures augmente sans que des normes anti pollution et pour la protection des ressources ne soient fortement appliquées. Elle serait donc produite à la demande, BMW la vendant sous forme de fichier numérique modifiable selon les besoins individuels. Mushroom Materials. Environnement : des plastiques en champignon. On connaissait les bioplastiques réalisés à partir de plantes telles que le maïs ou la canne à sucre.

Environnement : des plastiques en champignon

L'entreprise new-yorkaise Ecovative LLC [1] développe un substitut aux plastiques, et en particulier au très polluant polystyrène, réalisé à partir d'un champignon. Elle utilise des déchets agricoles auxquels elle ajoute de l'eau, des nutriments, puis le mycélium (la partie végétative des champignons), avant de placer le mélange dans des moules où il pousse pour épouser la forme voulue. Cluster Plastiwin : Les bioplastiques en mouvement. 1.

Cluster Plastiwin : Les bioplastiques en mouvement

Les bioplastiques en mouvement : le marché Le marché des bioplastiques est à un tournant. Ces matériaux trouvent enfin leur place. De grandes marques comme Coca-Cola, Danone, Nestlé et Procter & Gamble commercialisent déjà des produits dans des emballages biodégradables. Le BioPET Depuis décembre 2009, Coca-Cola fabrique la PlantBottle, une bouteille contenant 30% de monoéthylène glycol (MEG) issu de ressources renouvelables, ce qui correspond à une réduction de 15% du CO2 émis. Un des objectifs de Coca-Cola est d'améliorer la purification de l'acide téréphtalique (PTA) à partir de ressources non fossiles. Virent (USA) qui fabrique un biofeedstock, le paraxylène BioForm PX à partir de divers produits agricoles comme le sucre de betterave, le sucre de canne, les écorces de pin, les tiges de maïs...

PepsiCo, quant à lui, a annoncé en 2011 la mise au point d'une bouteille en PET 100% renouvelable, à partir d'acide téréphtalique issu de déchets alimentaires. Le biosourcé non biodégradable. Paul Stamets: 6 ways mushrooms can save the world. Jae Rhim Lee: My mushroom burial suit. Vidéo > Fungi Mutarium : transformer du plastique en champignons comestibles. Les champignons: Amazon.fr: Jean Garbaye, J André Fortin: Livres.

Masques