background preloader

Fintech

Facebook Twitter

Informations sur les start-up du monde financier ou bancaire

Pour le patron de l'innovation de HSBC, les Fintechs ont déjà perdu face aux banques. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Pour le patron de l'innovation de HSBC, les Fintechs ont déjà perdu face aux banques

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... bien ensoleillé Vent : 5km/h - UV : 1 Clôture veille : 4993.32 Ouverture : 4997.88 Se connecter S'inscrire Replay Emissions FrédéricBIANCHI Journaliste Inscrivez-vous gratuitement à laNewsletter BFM Business Les start-up de la finance, un danger pour les banques? Les start-up de la finance (les Fintechs) menacent-elles la suprématie des banques? Sauf que la disruption des banques n'est pas pour demain. Le grand public pas toujours au rendez-vous La folie Fintech est-elle passée? Globalement ce sont les activités B to C (services aux particuliers) qui souffrent le plus. Quand les start-up s'allient aux banques Frédéric BIANCHI à suivre sur.

Eclairage : banque en mode startup ou startup en mode banque ? : FinTech Mag. « En mode startup».

Eclairage : banque en mode startup ou startup en mode banque ? : FinTech Mag

Il n’y a pas que les jeunes qui s’y mettent. Les banques aussi. C’est le constat dressé par Les Échos (ici), après l’analyse des nouveaux modes d’organisation préconisés par nos institutionnels. Tel un virus libéré de sa fiole et flottant dans l’air capitonné des tours de la Défense, le « mode startup » amènerait à repenser l’organisation et la relation client de nos doux géants cravatés, j’ai nommé Société Générale, Crédit Agricole ou BNP Paribas. Abolir les frontières hiérarchiques et administratives, privilégier les modes de travail agile, passer du fonctionnement silo au mode projet… Voilà quelques signes du changement à l’œuvre dans les banques, confrontées d’un côté à des clients plus informés, plus exigeants et de l’autre à la diminution et la restructuration de leur réseau.

Ce n’est pas le client qui s’en plaindra, cette soif de changement est d’ailleurs louable. La banque en ligne pousse au portillon Du green washing au fintech washing ? Eclairage : banque en mode startup ou startup en mode banque ? : FinTech Mag. HSBC investit dans les startups de la Fintech mais ne veut pas devenir une plateforme. LA TRIBUNE - Quelles sont les relations de HSBC avec les Fintech ?

HSBC investit dans les startups de la Fintech mais ne veut pas devenir une plateforme

CHRISTOPHE CHAZOT - Nous avons créé en juin 2014 une structure d'investissement, qui fonctionne très bien. Ce fonds de corporate venture est doté de 200 millions de dollars. L'objectif de cette structure n'est pas tant de gagner de l'argent que de créer un lien stratégique avec ces sociétés et de mieux comprendre leurs domaines d'expertise. En deux ans et demi, nous avons investi dans 8 entreprises. Ce sont des Fintech, dans le sens de sociétés technologiques qui opèrent dans le secteur des services financiers : elles ne font pas de la banque, elles ne font pas nos métiers, mais évoluent dans des domaines connexes et facilitent nos activités.

Sur cette enveloppe de 200 millions, combien ont déjà été dépensés ? La valeur aujourd'hui des investissements de notre fonds de corporate venture est de l'ordre de 45 à 50 millions de dollars. En quoi est-ce nécessaire d'investir en capital dans ces startups ? Fidor, la « banque entre amis » rachetée par le groupe BPCE. Les Fintech, laboratoires externalisés des banques ? Les débuts explosifs de la banque 100% mobile Atom Bank. Elle n'a pas encore "atomisé" la concurrence mais son démarrage est prometteur : la banque nouvelle génération, entièrement mobile et sans agence, Atom Bank vient d'annoncer qu'elle avait dépassé les 110 millions de livres (130 millions d'euros) de dépôts en seulement quelques mois d'activité.

Les débuts explosifs de la banque 100% mobile Atom Bank

Lancée en version pilote sur invitation en avril puis ouverte au grand public en octobre, Atom Bank se présente comme "la première banque au Royaume-Uni bâtie exclusivement pour le mobile" : elle s'appuie uniquement sur une application pour smartphone (iPhone ou Android) et joue à fond les codes fun et décalés des réseaux sociaux, loin du sérieux des grands établissements nés dans la City. Dans le top 10 des Fintech les plus innovantes "Atom est fière de participer à la création d'une nouvelle façon de faire de la banque, qui règle les problèmes anciens qui ont tellement nui à la réputation du secteur bancaire. Biométrie et personnalisation.