background preloader

Médecine nucléaire

Facebook Twitter

Pr. André Aurengo

1896 Découverte radioactivité naturelle. La radioactivité fut découverte en 1896 par Henri Becquerel (1852-1908), qui travaillait sur le rayonnement X, que Wilhelm Röntgen (1845-1923) avait découvert par hasard.

1896 Découverte radioactivité naturelle

Becquerel cherchait à savoir si les corps fluorescents émettaient un rayonnement capable d’impressionner une plaque photographique à travers un papier noir. 06/06/1905 discours PierreCURIE Stockholm. Puisqu'une phrase de ce discours est placée en première page du premier numéro de Atomes, en voici le texte complet : Permettez-moi d’abord de vous dire que je suis heureux de parler aujourd’hui devant l’Académie des Sciences qui nous a fait, à Mme Curie et à moi, le très grand honneur de nous décerner un prix Nobel.

06/06/1905 discours PierreCURIE Stockholm

Nous avons aussi des excuses à vous adresser pour avoir tant tardé, pour des raisons indépendantes de notre volonté, à vous rendre visite à Stockholm. J’ai à vous entretenir aujourd’hui des propriétés des corps radioactifs et en particulier de celles du radium. Il ne me sera pas possible de vous parler exclusivement de nos recherches personnelles. Au début de nos études sur ce sujet en 1898, nous étions seuls, avec H. Je ferai seulement devant vous un exposé rapide de la découverte du radium et une brève énumération de ses propriétés, puis je vous parlerai des conséquences des nouvelles connaissances que nous donne la radioactivité dans les diverses branches de la science.

1934 Mise au point de la radioactivité artificielle. Par opposition aux radionucléides naturels, les radionucléides « artificiels » désignent les éléments radioactifs qui n’existent plus sur la Terre, et qui sont recréés artificiellement.

1934 Mise au point de la radioactivité artificielle

SFMN Société Française. CNEBMN Conseil National. ANAIMEN Association Assistants & internes. Syndicat National Médecine Nucléaire. LIVRE BLANC médecine nucléaire. Définition Tableau de Mendeleïev. Le tableau périodique des éléments, ou tableau de Mendeleïev, a été créé en 1869 par le Russe Dmitri Mendeleïev.

Définition Tableau de Mendeleïev

Ce tableau regroupe tous les éléments chimiques connus, classés en fonction de leur nombre de protons, ou numéro atomique. Le tableau est nommé tableau périodique (qui revient régulièrement) car on retrouve les éléments avec même propriétés à des intervalles réguliers (donc en colonne). Les éléments présents dans une même colonne ont des propriétés chimiques semblables. Tableau périodique des éléments. Réglement produits radiopharmaceutiques. Production radioisotopes. Les radioéléments sont produits sur des sites industriels, à coût élevé avec des cyclotrons (production par bombardement d'une cible par des particules chargées) ou à coût faible et en grande quantité par des réacteurs nucléaires (production par bombardement d'une cible par des neutrons). et les éléments à vie courte (thallium-201 par exemple) sont fabriqués dans des cyclotrons et représentent environ 25 % des radioisotopes utilisés en diagnostic.Les réacteurs nucléaires assurent la production de nombreux émetteurs gamma et de tous les radioéléments utilisés en thérapie.

Production radioisotopes

Dans le cas du technétium-99, le radioisotope le plus utilisé, son précurseur (le molybdène-99) est fabriqué grâce à l'irradiation d'uranium enrichi à près de 20%. Ce dernier est surtout produit aux Etats-Unis. Molybdene. Technétium-99. De ses trois isotopes instables s'échelonnent entre 215000 et 2.6 millions d'années.

Technétium-99

Ces durées paraissent bien longues par rapport aux échelles de temps humaines, mais elles sont très courtes en regard des 4,5 milliards d'années de la Terre. Le technétium a eu largement le temps de disparaître de l'environnement terrestre. ultime à très long terme des déchets nucléaires. C'est un des noyaux dont on cherche à se débarrasser (par transmutation) avec l'iode-129 et le cesium-135, afin de réduire la toxicité des déchets radioactifs au delà d'un millier d'années. L'isotope appelé technétium-99m est un noyau encore plus curieux, car il s'agit d'un isomère à vie longue du technétium-99.

Cet état excité porte un nom, le technétium-99m qui le distingue du technétium-99 ordinaire. Pour se désexciter, sans rayonnement bêta associé. Sujets voisins : Uranium 238 et 235, Plutonium-239, Carbone-14, Radium, Tritium, Potassium-40, Iode-131, Césium 137, Strontium 90. Fiche radionucléïdeTechnetium-99. SFEN Partenariat Belgique production. Scintigraphie & tomoscintigraphie. La scintigraphie La scintigraphie est une technique d'imagerie utilisant des substances radioactives que l'on injecte à l'intérieur d'un organisme en quantité infime, et qui ont la propriété de se fixer sur les organes ou les tissus du patient.

Scintigraphie & tomoscintigraphie

A l'aide d'une caméra spéciale appelée caméra à scintillation (gamma-caméra), on enregistre le rayonnement qui est émis par l'organe ou le tissu : un appareil détecte les particules d'après les scintillations qu'elles produisent sur un écran. On obtient de cette manière une succession dans le temps de plusieurs images des organes intéressés, avec les anomalies ou altérations qui peuvent être la cause de la maladie. Il est possible de visualiser une évolution, une transformation voire un mouvement. Information scintigraphie osseuse. Scintigraphie thyroïdienne. Scintigraphie cardiaque. Scintigraphie pulmonaire. La scintigraphie pulmonaire étudie deux fonctions essentielles du poumon : la perfusion (retour du sang veineux) et la ventilation (échanges gazeux) par l’intermédiaire de particules radioactives injectées ou inhalées à l'aide d'aérosols.

Scintigraphie pulmonaire

Le poumon assure l'oxygénation du sang et l'élimination du gaz carbonique. Le sang chargé de gaz carbonique arrive aux poumons par les veines caves et les artères pulmonaires : c’est la fonction de perfusion. L'air contenant l'oxygène arrive au niveau des alvéoles : c’est la fonction de ventilation. Après des échanges gazeux au niveau des alvéoles (oxygénation-épuration), le sang oxygéné gagne le système artériel et l'air vicié est éliminé par l'expiration. La scintigraphie de perfusion. Scintigraphies rénales. En prenant des données à intervalles réguliers, il est possible de mesurer l'activité du traceur dans le rein en fonction du temps.

Scintigraphies rénales

Ce type d'acquisition est appelé acquisition dynamique. Les produits radiopharmaceutiques utilisés sont le DTPA ou le MAG3, marqués au technétium-99m. Principe et réalisation de l'examen : La scintigraphie rénale dynamique permet l'évaluation de la fonction rénale et de la perméabilité des voies excrétrices en injectant, par voie intraveineuse, un radiopharmaceutique s'éliminant par voie urinaire. L'injection est suivie d'une acquisition dynamique (acquisition d'images à intervalles réguliers) pendant 20 à 40 minutes qui permet de mesurer en fonction du temps, l'activité du traceur dans chaque rein. Indications de la scintigraphie dynamique : - Evaluation de la perfusion et de la fonction rénale ; - Recherche d'une hypertension artérielle d'origine rénovasculaire ; - Evaluation de la perméabilité des voies urinaires entre les reins et la vessie.

Prescription scintigraphie myocardique. Fiche signalétique thallium 201. Infos chlorure de thallium 201. ANSM - Mis à jour le : 03/12/2012 Chlorure de thallium (201Tl) CIS bio international 37 MBq /mL solution injectable.

Infos chlorure de thallium 201

Scintigraphie Osseuse côtéTechnic. Effets de la radioactivité sur l’homme. SEIN palpation versus rayons X. Mon article paru dans NEXUS N° 71 - - - de novembre-décembre 2010. Principes de la radio- protection. Décret n° 2002-460 du 4 avril 2002. Le décret n° 2002-460 du 4 avril 2002 Le décret n° 2002-460 du 4 avril 2002 relatif à la protection générale des personnes contre les dangers des rayonnements ionisants crée au livre Ier, titre Ier, du code de la santé publique un chapitre VI (" des rayonnements ionisants ").

Ce décret comporte 3 titres et 2 annexes. Mesures générales de prévention de la population contre les rayonnements ionisants < Interdiction de toute addition intentionnelle de radionucléides artificiels et naturels, y compris lorsqu’ils sont obtenus par activation, dans les biens de consommation et les produits de construction. 12/11/2014 procès appel surirradiés Épinal 2001-2006.

Des parties civiles «prêtes pour la bagarre». Le procès en appel de trois des praticiens de l'hôpital d'Epinal, condamnés à 18 mois de prison ferme en première instance pour avoir surirradié des malades du cancer, s'ouvre ce mercredi après-midi. Les deux médecins radiothérapeutes et le radiophysicien sont jugés pour deux accidents qui, suite à des erreurs de paramétrage entre 2001 et 2006, ont infligé des surdoses de radiation à près de 450 patients atteints de tumeurs de la prostate, à l'hôpital Jean-Monnet d'Épinal (Vosges).

Douze en sont morts et les autres souffrent de graves séquelles du système urinaire et anal. 24 patients ont subi entre mai 2004 et août 2005 une surirradiation supérieure à 20%. Les survivants souffrent, pour la plupart de cystites invalidantes, avec des douleurs résistantes aux traitements à la morphine.