background preloader

Marc Ladreit de Lacharrière

Facebook Twitter

Marc Ladreit de Lacharrière Faits & Documents. Marc De Lacharrière petite main de la Finance. Portrait OJIM. « Un homme à la zone d’influence considérable, sans doute plus grande encore que celle d’un ministre.

Portrait OJIM

Enquête sur un personnage au cœur de toutes les décisions importantes, navigant entre mécénat et cynisme économique. L’un des inconnus les plus puissants de France », « L’évangile selon St “Marc” », franceinfo.fr, 13/11/2011. Groupe Lucien Barrière Hôtels & Casinos. Conseil d'Administration Les membres Le Conseil d'administration : - Dominique Desseigne - Marc Viénot (indépendant) - Mathieu Pigasse - Philippe Carle - Jean Todt (indépendant) - Arielle Malard de Rothschild - Marc Ladreit de Lacharrière - La société Groupe Marc de Lacharrière représentée par Gilles Pelisson - La société Fimalac Développement représentée par Véronique Morali - Thierry Moulonguet Les Comités spécialisés Le Comité Stratégique.

Groupe Lucien Barrière Hôtels & Casinos

1991 création groupe FIMALAC. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

1991 création groupe FIMALAC

Fimalac Fimalac, ou Financière Marc Ladreit de Lacharrière, est une société holding fondée et dirigée par le milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière. Elle développe trois pôles d’activités : les services financiers avec Fitch Group, les activités immobilières avec North Colonnade Ltd. et les investissements diversifiés avec Fimalac Développement. Fimalac. 1995 Société Vega, gestion réseau salles de spectacle. Véronique Morali. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Véronique Morali est Inspecteur des Finances, présidente de Fimalac Développement et de Terrafemina, présidente de Force Femmes, administrateur de Coca Cola Entreprise et membre du Conseil de surveillance de Cie Financière Edmond de Rothschild et de Publicis Groupe. – epc

Véronique Morali, née le 12 septembre 1958 à Paris (France), est une femme d'affaires française, présidente de Fimalac Développement (branche des investissements diversifiés de Fimalac), de la Commission du dialogue économique du Medef et créatrice du groupe TF Co, éditeur du site web Terrafemina[1].

Véronique Morali

Véronique MORALI parcours & Réseau. 2001 Conseil d'administration groupe FIMALAC. 2008 création Terrafemina.com. Veronique morali sur Terrafemina. 2009 conseil surveillance grpe Ed. de Rothschild. 2011 conseil de surveillance grpe Publicis. 2011 Publicis acquiert Wefcos. PARIS, January 27, 2011 /PRNewswire/ -- Publicis Groupe annonce aujourd'hui l'acquisition du solde des actions détenues par Aude de Thuin dans Wefcos, la société organisatrice du Women's Forum.

2011 Publicis acquiert Wefcos

Groupe Publicis. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Groupe Publicis

Publicis Groupe Logo de Publicis Groupe Le 28 juillet 2013, Omnicom et Publicis annoncent leur fusion pour donner naissance au premier groupe mondial de la publicité. Cette fusion vise notamment à s'opposer aux géants de la publicité sur internet que sont Google et Facebook. Histoire[modifier | modifier le code] Premières années[modifier | modifier le code] En 1940, la guerre conduit Marcel Bleustein à fermer Publicis et à s'engager dans la résistance. Après-guerre[modifier | modifier le code] En , l'agence ouvre son premier bureau à New York. Croissance externe dans les années 2000[modifier | modifier le code] En , Publicis annonce le rachat de l'agence britannique Saatchi & Saatchi, propulsant ainsi l'agence au cinquième rang mondial[4],[5]. Publicis 1926-1987 Marcel Bleustein. Histoire de la société Publicis Publicis a été créé en 1926 par Marcel Bleustein, un jeune vendeur parisien.

Publicis 1926-1987 Marcel Bleustein

Véritable autodidacte, Marcel Bleustein combine sa passion pour la communication et son talent commercial pour fonder cette agence de publicité qui ne cesse de croître et d'innover dans l'univers de la publicité en France. Même la 2ème Guerre mondiale n'a pas entamé la combativité et l'énergie de Bleustein qui a dû mettre fin à son activité et redémarrer à zéro. 05/2013 Fimalac acquiert Webedia. Marc Ladreit de Lacharrière, propriétaire de Fimalac Marc Ladreit de Lacharrière, propriétaire de Fimalac Le groupe Fimalac de Marc Ladreit de Lacharrière est entré en négiociations exclusives pour prendre une participation majoritaire dans Webedia (Pure People, Pure Medias, Pure Trend, Pure Break), afin de former un nouveau pôle médias sur Internet qu'il consolidera avec le portail féminin Terrafemina.com, via la société TF Co.

05/2013 Fimalac acquiert Webedia

Le groupe Webedia, dont la mise en vente par la banque Rothschild avait été annoncée par Stratégies en avril dernier, a été fondé en 2008 par Cédric Siré et Guillaume Multrier. Selon ses fondateurs, il emploie 160 salariés et a réalisé 20 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2012 pour un Ebitda (bénéfice opérationnel) de 7 millions d'euros. WEBEDIA créé en 2007. Guillaume Multrier co-fondateur. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guillaume Multrier co-fondateur

Guillaume Multrier est un entrepreneur français. Fondateur de Bananalotto.fr[1],[2], Guillaume Multrier est un spécialiste de la communication et des médias. Entré en 2005 chez Aegis Media pour occuper le poste de directeur de l'expertise, il devient en 2007 président d'Isobar, la filiale numérique du groupe Aegis Media, puis président d'Aegis Media France en 2009[3]. En juillet 2011, il quitte le groupe Aegis Media afin de se consacrer pleinement aux start-up digitales qu'il a co-fondées avec Cédric Siré : Webedia (groupe média internet créé en 2007 qui affiche en 2012 un chiffre d'affaires de 20 millions d'euros et plus de 10 millions de visiteurs uniques, avec ses sites Internet Pure People, Pure Trend, Pure Medias ou Pure Cine)[4] et Youmag (« moteur de news » créé en 2011)[5].

Il a divorcé en 2010 d'Alexia Laroche-Joubert qu'il avait épousée le 7 juillet 2007[6] et avec qui il a eu une fille, Isaure[7]. Cédric Siré co-fondateur. #PurePlayer Cédric Siré (sur Twitter @cedricsire) président de Webedia, est à la tête d’un groupe média 100% online qui pèse aujourd’hui 10 millions de VU/mois.

Cédric Siré co-fondateur

En seulement 4 ans, Webedia a réussi à inventer un nouveau modèle de site et à se positionner en challenger d’Aufeminin, le groupe leader des sites féminins. Diplômé d’HEC en 1998, Cédric Siré est arrivé dans le web assez tard. Purepeople .com. 07/2013 Fimalac acquiert ALLOCINE. Après avoir acquis Webedia, Fimalac met la main sur Allociné et devient le leader du divertissement en France. Tiger Global a finalement trouvé preneur. Le fonds d'investissement vient de rentrer en négociation exclusive avec Fimalac, le holding d'investissement de Marc de Lacharrière. Selon Lopinion.fr , le montant de l'opération pourrait se situer entre 50 et 70 millions d'euros. Fimalac était, selon nos informations, en bataille avec Lagardère et FL Capital Partners, le fonds d'investissement de Fabrice Larue. Article l'Opinion. 12/2013 Webedia rachète 750g.com. La filiale media du groupe Fimalac détient désormais une audience dédupliquée de plus de 16 millions de VU et entre dans le top 15 des groupes Internet en France.

Le site de recettes de cuisine 750g.com cherchait un partenaire financier pour accélérer sa croissance C'est désormais chose faite depuis ce midi. Site 750g.com. 03/2014 achat Diwanee par le biais de Webedia.

Fondée en 2008, Diwanee s'est spécialisée dans la diffusion de contenus en ligne à destination des femmes du monde arabe à travers plusieurs sites thématiques (3a2ilati, Yasmina, Atyab Tabkha et Mooda). – epc

04/2014 achat plateforme Overblog. Créé en 2004 à Toulouse par Frédéric Montagnon, Gilles Moncaubeig et Julien Romanetto, Overblog vient d’être racheté par Webedia qui édite des sites comme Allociné, 750grammes, PureMédias, ou PurePeople. Ce choix, Gilles Moncaubeig l’explique par le fait que la maison-mère Ebuzzing ne pouvait pas investir dans la société à la mesure de ses ambitions, et notamment lui permettre de se développer suffisamment à l’international. « Nous rationalisons les dépenses en nous séparant d’Overblog.