background preloader

AFLD

Facebook Twitter

CPLD, Conseil de Prévention & de Lutte contre le Dopage devient AFLD. Site AFLD HORS D'USAGE ??? Accueil - AFLD. Organigramme. Agence française de lutte contre le dopage - wiki. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Agence française de lutte contre le dopage - wiki

Législation[modifier | modifier le code] La loi « Buffet »[modifier | modifier le code] Le Conseil de prévention et de lutte contre le dopage a été créé par la loi no 99–223 du 23 mars 1999[1] relative à la protection de la santé des sportifs et à la lutte contre le dopage (article 14). Le Laboratoire national de dépistage du dopage (LNDD) a été créé en 1966 lors de la publication du décret d’application de la loi du tendant à la répression de l'usage des stimulants à l'occasion des compétitions sportives, dite loi Herzog. Depuis 1989 il se trouve à Châtenay-Malabry. Depuis le , le laboratoire est devenu le département des analyses de l'Agence française de lutte contre le dopage. La loi « Lamour »[modifier | modifier le code] Ses missions sont les suivantes : Contrôles antidopage La responsabilité des contrôles incombe au directeur du département des contrôles, nommé par le collège de l’Agence.

Analyses Pouvoir disciplinaire et AUT Prévention. AFLD, Ministère de la ville, de la jeunesse & des sports. L’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), est une autorité publique indépendante créée en 2006.

AFLD, Ministère de la ville, de la jeunesse & des sports

Elle est chargée de définir et de mettre en œuvre les actions de lutte contre le dopage sur le territoire national, à l’égard des sportifs comme à l’égard des animaux participant à des compétitions sportives (contrôles, analyses, suivi des sanctions notamment). En 2013 elle a ainsi diligenté plus de 11 000 contrôles antidopage (analyses urinaires ou prélèvements sanguins). 600 contrôles ont également été réalisés sur des animaux. L’AFLD peut aussi se substituer aux fédérations sportives chargées de sanctionner les sportifs qui seraient en infraction par rapport aux règles antidopage. Elle peut par exemple réformer des sanctions qu’elle juge trop lourdes ou au contraire rallonger la suspension d’un sportif prononcée par sa propre fédération ou se prononcer pour une fédération qui n’aurait pas sanctionné du tout un sportif contrôlé positif.

Définition du dopage loi du 23/03/1999 livre VI CSP, Code de la Santé Publique. La loi du 23 mars 1999, désormais codifiée dans le livre VI du code de la santé publique (CSP), donne la définition suivante (article L.3631-1 du CSP) : " Le dopage est défini par la loi comme l’utilisation de substances ou de procédés de nature à modifier artificiellement les capacités d’un sportif.

Définition du dopage loi du 23/03/1999 livre VI CSP, Code de la Santé Publique

Font également partie du dopage les utilisations de produits ou de procédés destinés à masquer l’emploi de produits dopants. La liste des procédés et des substances dopantes mise à jour chaque année fait l’objet d’un arrêté conjoint des ministres chargés des sports et de la santé ". L’utilisation de substances dopantes n’est pas sans danger. Certains produits (cocaïne, ecstasy, héroïne, etc.) entraînent une grande dépendance physique et/ou psychique. D’autres sont des médicaments (EPO, hormone de croissance, insuline, etc.) dont l’administration abusive ou le détournement d’usage est à l’origine d’effets secondaires négatifs pour l’organisme : Quelles sont les sanctions disciplinaires ? SENAT Rapport n°12/2005 Projet loi relatif lutte antidopage. Articles Presse 2004 à 2015. Codex du dopage. Molécules au choix sur alibaba.com.

2005 dopage 1 problème collectif Dr Escande. Nous avons appris le décès, mardi 7 mars dans un accident de montagne, du Docteur Jean-Daniel Escande, qui nous avait accordé une longue interview à l'occasion du dossier dopage de notre n°15 (avril 2005).

2005 dopage 1 problème collectif Dr Escande

Nous reproduisons ici cet entretien, en guise d'hommage et pour continuer de nourrir les interrogations sur le dopage dans le football… Fondateur de l’Antenne Médicale de Prévention de Lutte contre le Dopage du Nord-Pas-de-Calais, médecin du LOSC, de novembre 1986 à Juin 2002, praticien au CHRU de Lille il avait notamment soutenu une thèse sur "Les effets de l’entraînement intensif précoce".

À Lille, il était également connu pour son engagement dans la prévention de la toxicomanie. Nous avions trouvé confirmation de son implication professionnelle, de sa liberté d’expression et d'un grand sens pédagogique – que nous avions déjà pu apprécier dans ses écrits sur le thème des conduites dopantes. Nous nous permettons d’adresser nos condoléances à sa famille et ses proches.