background preloader

Feu, fonderie, metal, verre

Facebook Twitter

Pinterest. Bottle Reworking. Link to Bottle Labels I consider bottle slumping to be one of the really boring activities in the world, but I will share some information about it since everyone who gets anywhere near a kiln seems to be interested in it for a while. The problem from my point of view is that unless one gets really creative, there are only a limited number of things one can do: stretch the bottle, flatten the bottle, make a spoon holder, make an ashtray. [Some people have made societal comment by arranging slumped bottle shapes in ways that suggest comment on mechanical and tired society - "Preacher and Choir", "Exhaustion", but that is more art than slumping, I think, and not me. 2002-07.]

To change the form of a bottle all you need is an oven that can reach about 1400°F, which all pottery kilns and most glass annealers can do easily. For the result to survive cooling, either the kiln must lose heat especially slowly or there must be a controller that will take the temperature down slowly. Warm Glass. More than one oven or a really big one? - I have been working on making several one foot long curved blades for whirlies and have had to deal with the time delays of having just one annealer/kiln/oven, so I have to take the time to run a sheet and mold up, then down, then anneal. One solution would be to make a big flat sagging/fusing kiln with lots of insulation, but I don't really have a use for it. An alternative is to have two controlled kilns. By taking all the sheets I want to sag up to the annealing point in one kiln, I could then transfer them one at a time to the mold in another kiln, run that up to 1300 or so, cool it to about the annealing point, move the stiffened glass to the holding kiln and then continue until time for slow annealing.

By stacking or edging, a lot more glass could be gotten in the annealing oven than in the openness of the mold kiln. 2004-08-21 When glass is picked up from the curb, it is usually dirty and may have stones and grass in it. Faire un verre avec une bouteille. Re : conception Rocket Stove avec four à pain dans une véranda. Salut à tous, bon j'ai fait quelques recherches et voila mon retour : Mon beau père, artisan boulanger depuis 43 ans, qui connait "bien" le pain m'a expliqué le mode de cuisson : La température idéale d'un four c'est 220° et beaucoup d'inertie. On insère une coupe d'eau avant le pain afin que la pâte puisse cuire en milieu humide. L'eau sert de "coagulant", permet à la croute et la mie de garder une cohésion et éviter un pain friable ou archi-sec. Les fours anciens avaient un conduit qui permettait depuis l'extérieur de faire couler de l'eau à l'interieur dans une sorte de coupelle.

Cuire du pain à 100 ou 150° pour lui ne donnera rien de bon, même avec beaucoup d'eau, la croute ne va pas se former et le pain restera tres sec voire dur. A contratio, un pain cuit dans un four trop chaud (250°), si on le laisse pas cramer, aura une belle croute et une mie pas cuite. Mais, si le four n'a pas d'inertie, on peut mettre la pate à 250° et en fin de cuisson on tombe à 200 et c'est ok. The World's Smallest Coal Forge. Wine Bottle Cutting 30 seconds Perfect Edge Bottle Cutter GreenPowerScience Bottleneck Guitar Slide. La technique de fabrication du BRONZE à la cire perdue en AFRIQUE. Les bronzes africains, la technique du bronze à la cire perdue en AFRIQUE. Ce reportage a été réalisé avec des artisans bronziers de Grand Bassam en Côte d'Ivoire.

Nous avons choisi de vous présenter la fabrication du bronze à la cire perdue en 5 étapes : 1 La présentation des matériaux et outils utilisés. 2 La phase de préparation des pièces en cire d'abeille, la préparation des moules et le séchage. 3 La coulée 4 Les finitions 5 Le patinage 1 : Les matériaux et les outils. Les outils sont rudimentaires et proviennent de la récupération, le travail du bronze repose sur le savoir faire des artisans bronzier et comme vous pourrez le constater en aucun cas sur la technologie ou les outils utilisés.

Cliquez sur les photos si vous souhaitez les agrandir 2 : La préparation Première étape la sculpture des pièces en cire d'abeille. Deuxième étape : le moulage des pièces dans de la terre glaise. 3 : La coulée 4 : La finition. 5 : Le patinage Visitez nos pages sur les bronzes africains avec les liens suivants. A pair of blacksmith apprentices joined DIY.... FOUNDRY101.COM. Fabriquer soi-même une laia double « Le sens de l\’humus. Le Sens de l’Humus est devenu tellement célèbre qu’on nous envoie des contributions du monde entier, et même de la fière Euskadi. Voici une fiche technique pour bricoleurs, offerte gracieusement au Sens de l’Humus par Korrotx (cliquer sur les liens pour accéder aux photos) : La laia (également appelé "bident" en français) est un instrument agricole très ancien autrefois présent dans les Pyrénées, c’est une sorte de fourche-bêche à deux longues dents avec un manche court au dessus de l’une des deux dents, utilisée pour ameublir et aérer le sol.

L’idée est ici de réaliser une laia double, c’est à dire avec quatre dents et deux manches sur le même instrument, au lieu d’utiliser deux instruments à la fois. Outils nécessaires à sa fabrication : - une scie à métaux - une meuleuse - un poste à souder (et le masque qui va avec, indispensable) - une lime - des gros tréteaux ou autre support solide - des serre-joints Matériel utilisé : Il s’agit de matériel de récupération, comprenant : La fabrication : 1.