background preloader

Histoire des femmes

Facebook Twitter

Des livres pour alimenter le mouvement. Les femmes d'affaires québécoises ont leurs modèles. Véronique Cloutier, Lise Payette, l'ex-ministre Nathalie Normandeau, Christiane Germain et Thérèse Casgrain suivent ensuite dans l'ordre.

Les femmes d'affaires québécoises ont leurs modèles

Lise Watier loin devant La présidente et fondatrice de Lise Watier Cosmétiques a reçu l'appui de 22% des gens qui ont répondu à la question: quelles sont les femmes québécoises influentes qui ont été un modèle pour vous dans votre carrière? Ces résultats sont tirés d'un sondage SOM commandé par le Mouvement Desjardins et les comptables Samson Belair/Deloitte&Touche, dont les points saillants ont été dévoilés dans le cadre du Forum Femmes en mouvement qui se déroulait lundi et hier au Palais des congrès de Montréal. La firme SOM a interrogé pour l'occasion 117 femmes, dont 45% sont propriétaires d'entreprises et 55% occupent des postes de haute direction d'entreprise ayant un chiffre d'affaires d'au moins 500 000$. Plus de la moitié des répondantes dispose d'un revenu familial de 100 000$ et plus.

Peu de réseautage. Femmes ingénieurs… parce qu’elles le valent bien. A l’occasion de la Journée internationale de la femme du 8 mars, le site d’emploi StepStone consacre une Quinzaine aux femmes ingénieurs, une démarche originale destinée à promouvoir la féminisation de ces postes à responsabilité.

Femmes ingénieurs… parce qu’elles le valent bien

L’initiative est à saluer lorsqu’on sait que les femmes sont encore largement sous-représentées chez les ingénieurs. Si les salaires des femmes sont encore inférieurs de près de 27% à ceux des hommes, la parité homme / femme au travail a progressé en France, les femmes représentant aujourd’hui 47,7% de la population active. Présentes quasiment à parité sur le marché du travail, elles restent pourtant encore sous-représentées dans certains métiers traditionnellement l’apanage des hommes. Moins de 40% Dans ce domaine, les chiffres de l’Insee parlent d’eux-mêmes, les femmes restant encore trop souvent cantonnées à des fonctions traditionnellement considérées comme féminines. . « Parce qu’elles le valent bien ». De nombreuses opportunités Article sponsorisé. Reseau_mouvementFemmesQc-synthese_071120.

35 héroïnes méconnues du Québec. Germaine Guèvremont – Photo: Basil Zarov 1- Marie Rollet (1580-1649) À Québec, la première fermière de la colonie, veuve de l’apothicaire Louis Hébert, pratique « l’interculturalisme » de Gérard Bouchard avant l’heure : elle instruit les « Sauvagesses » et les forme… à l’européenne. 2- Jeanne Mance (1606-1673) Première femme blanche à fouler le sol de Ville-Marie, Jeanne s’associe à Maisonneuve pour fonder Montréal.

35 héroïnes méconnues du Québec

Elle gère les finances de la colonie et dirige l’Hôtel-Dieu. 3- Marie Morin (1649-1730) Première écrivaine née en Nouvelle-France, elle rédige, en 1697, Les annales de l’Hôtel-Dieu de Montréal. PCan- Histoire des femmes canadiennes - Histoire des femmes. Idola Saint-Jean. Durant les années 20 et 30, voire 40, alors que les élites francophones et catholiques du Québec se montrent toujours aussi réticentes à l’égard de toute modification du rôle traditionnel de la femme, Idola Saint-Jean est, aux côtés des Marie Gérin-Lajoie et Thérèse Casgrain, de toutes les luttes visant à obtenir l’égalité politique pour les femmes et à améliorer leur condition sur les plans tant juridique qu’économique. Ardente démocrate, son féminisme repose sur la prémisse que la justice sociale passe par l’égalité des droits entre les femmes et les hommes La lutte des Québécoises en faveur du droit de vote des femmes à l’échelon provincial — que leurs consoeurs de la plupart des autres provinces avaient pourtant déjà obtenu au début des années 20, et qui avait été accordé dès 1918 pour les scrutins fédéraux — sera longue et acrimonieuse.

Femme de carrière célibataire, Idola Saint-Jean tranchait sur son époque. Communiqué de presse associé à cette fiche d'information.

Suffrage et vote

L’histoire des blogueuses au Québec au temps d’Éva Circé-Côté (1871-1949) – Marie D. Martel. 8 mars 2012 1h44 · Marie D.

L’histoire des blogueuses au Québec au temps d’Éva Circé-Côté (1871-1949) – Marie D. Martel

Martel La biographie Éva Circé-Côté, libre-penseuse 1871-1949 décrit attentivement l’environnement socialement défavorable et le parcours contrarié des intellectuelles, écrivaines, journalistes, bibliothécaires, pendant les premières décennies du siècle dernier au Québec. Cette monographie écrite par Andrée Lévesque et publiée aux Éditions du remue-ménage (2010) a exercé un étrange pouvoir hypnotique sur la lectrice, blogueuse, bibliothécaire que je suis. Après Scènes de la vie en rouge : L’époque de Jeanne Corbin 1906-1944, c’est le second ouvrage de cette universitaire que je croise et, encore cette fois, il s’agit d’une contribution de très haut niveau qui repose sur un travail de recherche et de documentation considérable.

À travers le portrait d’Éva Circé-Côté, l’historienne souligne le rôle privilégié de la chronique dans l’horizon de la littérature québécoise au début du XXe siècle : Éva Circé-Côté a choisi de lutter par la plume. 1. Cinquante ans, 50 femmes. Châtelaine a 50 ans.

Cinquante ans, 50 femmes

Cet anniversaire est aussi — et surtout ! — le cinquantième anniversaire de la Québécoise moderne. Relations de couples, travail, éducation, famille... Au cours de ce demi-siècle, les femmes d’ici ont changé toute la société. Et ce n’est pas fini ! Quoi de mieux, pour célébrer 50 années d’avancées féminines – de la lutte pour l’accès à la pilule contraceptive jusqu’à celle pour l’équité salariale –, que de donner la parole aux femmes d’ici ? Certaines de ces femmes sont nées en 1930 et d’autres, en 1985. Ces 50 femmes, parmi les plus brillantes et allumées du Québec, sont venues à tour de rôle s’asseoir sur notre grand divan blanc, devant notre caméra, pour répondre aux mêmes questions.

Au fil de leurs réponses se tisse le portrait du Québec au féminin.