background preloader

Fans de sport 2.0

Facebook Twitter

Cas d’utilisation de twitter par les Journalistes & Médias. L’e-réputation des sportifs en question. Avec la croissance du web et des réseaux sociaux, la gestion de l’e-réputation des athlètes, quel que soit leur discipline sportive, est devenue aujourd’hui une nécessité absolue car le monde entier regarde « jour et nuit » ce qu’ils font et disent. Plus rien n’échappe à leurs fans et aux médias qui font et défont la réputation des sportifs, mais surtout leur carrière et leur vie privée. Tour d’horizon des enjeux et solutions sur l’e-réputation des sportifs. L’incrédulité des sportifs Une enquête américaine(1) réalisée auprès de 200 athlètes sur leur compréhension des médias sociaux révèle que : D’une manière générale, cette étude démontre que les sportifs ne sont pas conscients des enjeux grandissant de la réputation en ligne et des conséquences de leurs messages sur les médias sociaux.

Enfin, ils sont de plus en plus nombreux à se préoccuper davantage de leur image que de celle de leur club. De plus en plus de risque Les organisations sportives s’impliquent. Sportif - fan, relation 2.0. « Ça développe la proximité avec les supporteurs, admet Johan Passave-Ducteil, le basketteur de Nanterre. J'utilise avant tout Twitter, le plus simple et facile d'utilisation. Je viens de m'inscrire sur Instagram et je découvre un peu le fonctionnement. Mais je ne suis pas un geek. » Tout le contraire de son ancien coéquipier Ali Traoré, mordu des gazouillis en 140 signes, l'un des sportifs français les plus emblématiques de la Twittosphère (plus de 33 000 messages et 17 400 followers). Avec ses 255 millions d'utilisateurs actifs, et son milliard de messages transmis toutes les 48 heures, Twitter est la plate-forme privilégiée des sportifs. « Cela a démarré sur Facebook, qui demeure le réseau leader, explique Serge Valentin, fondateur et organisateur de Sport Numericus, le rendez-vous référence du sport 2.0 prévu aujourd'hui à Paris.

. « J'organise parfois des jeux concours sur Twitter pour offrir mon maillot, illustre Passave-Ducteil, suivi par près de 2 000 personnes au quotidien. Réseaux sociaux et foot : une arme à double tranchant. Les personnages publics, parmi lesquels figurent en bonne place les footballeurs professionnels, utilisent de plus en plus les réseaux sociaux pour communiquer auprès de leurs fans. Mais pas seulement. Nous avons voulu en savoir plus en la matière avec un expert de la question. Interview de Valéry-François Brancaleoni, chroniqueur pour le magazine Onze Mondial, mais aussi fondateur de Marketing Digital Football et Social Média Manager pour But! Football Club. Onze Mondial : Valéry-François, les réseaux sociaux sont-ils devenus une véritable arme de communication pour les sportifs ? Valéry-François Brancaleoni : Les réseaux sociaux tendent à occuper une place de plus en plus importante dans la stratégie de communication du sportif.

En plus de l’aspect purement business, ils tiennent surtout la place de média et d’outil de conquête/fidélisation de communauté. Et c’est là, l’autre aspect des réseaux sociaux. Les raisons sont multiples et d’abord personnelles. A voir également. Les sportifs de haut niveau, fan 2.0. Réseaux sociaux & sportifs : mariage d’amour ou de raison. Avec l’émergence des réseaux sociaux, nombreux sont les athlètes de haut niveau à avoir enfilé le maillot du 2.0 pour communiquer à leur façon avec les fans et les passionnés de sport. Au fil des ans, l’exercice du digital est quasiment devenu incontournable dans la réputation d’un sportif professionnel.

Un exercice qui requiert toutefois tact et pertinence pour éviter de transformer l’aventure en bad buzz catastrophique. Interview exclusive avec Sylvain Caillot, un expert numérique qui accompagne de grands noms du sport. Depuis neuf ans avec son agence de communication Interactive One, Sylvain Caillot conseille des sportifs célèbres et d’autres en devenir pour construire avec intelligence leur réputation numérique sur Internet et les réseaux sociaux.

A l’instar de la préparation d’un match de haut niveau, la conversation digitale d’une personnalité sportive ne s’engage pas sans un minimum d’implication et de dextérité. Etes-vous astreints à des objectifs chiffrés ? Pour aller plus loin. Réseaux sociaux et sportif de haut niveau. Faites le test. Connectez vous à twitter et envoyez un message à votre sportif préféré. Attention pas n'importe quel message un truc du genre "Ma cousine Lilou fête ses 5 ans aujourd'hui, elle te kiffe trop, tu serais trop cool de retweeter". Dans la grande majorité des cas, bingo, retweet de la star. Avec une probabilité encore plus forte s'il s'agit d'un footballeur. Juste comme ça en passant : Cristiano Ronaldo > 15 millions de followers Kaka > 14 millions Lance Armstrong > 3,8 millions Rafael Nadal > 3,6 millions Usain Bolt > 2,5 millions En gros si vous voulez gagner du followers, un retweet de ces monsieurs cela va aider votre petite notoritété 2.0.

Concernant Facebook, le king des réseaux sociaux, les sportifs y sont aussi en masse. Source : gaast-interactive.com Même nous avons même les statistiques 2.0 des grands évènements sportifs. Source : lefigaro.fr Malheureusement les dérapages arrivent. Fan 2.0 et sportifs de haut niveau : le duo gagnant. A l’ère du tout-numérique, la réussite d’un sportif ne passe plus uniquement par les ses performances sur le terrain, elle se joue aussi sur les réseaux sociaux. Le fan est encouragé à poster par des contenus en ligne et ainsi interagir avec son sportif favori. Le fan 2.0 à l’épreuve des réseaux sociaux Les réseaux sociaux représentent une véritable révolution tant ils bouleversent les relations entre les athlètes professionnels et leur public. Les sportifs partagent désormais les coulisses de leur préparation et même certains moments de leur vie privée.

Pour les passionnés, c’est une nouvelle expérience, ils se rapprochent de leurs idoles. Grâce aux contenus partagés, ils participent à la promotion d’un sportif et interagissent avec l’ensemble de leurs cercles d’amis sur les réseaux sociaux. L’image et les réseaux sociaux : le mariage parfait ? Gestion et enjeux de l’identité numérique Le sport est indissociable du digital. Comment se comportent les fans de sport sur les réseaux sociaux? Etude sur le comportement des fans de sport sur les réseaux sociaux. Les fans de sport et les réseaux sociaux, une histoire d'amour qui n'est pas prête de prendre fin.

Les marques de sport l'ont bien compris et proposent donc toujours plus de contenus à destinations des amateurs de sport. Dans les exemples récents, on peut penser à Manchester United: le club a organisé un live-stream de son match face à Liverpool en utilisant le réseau social Google+. A LIRE >> Manchester United et Google signent un partenariat innovant Et le club anglais a aussi par la suite annoncé sur Twitter le limogeage de son ex-entraineur David Moyes. Mais pour être encore plus performant et mettre en place des opérations qui marqueront l'esprit des fans et les inciter par la suite à faire preuve d'engagement sur les réseaux sociaux, encore faut-il connaitre leurs comportements. Ce qu'il faut retenir de cette étude: Une réaction? Médias Sociaux : Le marketing par l’image dans le sport ! -

L'image, la meilleure amie du sportif sur les réseaux sociaux - L'Observatoire du sport business. Nicolas Batum a beau sévir sur les parquets américains, il n’en reste pas moins extrêmement populaire auprès des jeunes Français en particulier sur les réseaux sociaux. Avec 234 000 fans sur sa page officielle Facebook et 232 000 followers sur Twitter, il reste très actif et accessible pour renforcer les liens qui l’unissent à sa communauté de fans.

Justement, dans une interview accordée au blog Hell of a Sport de notre confrère Boris Helleu, Nicolas Batum parle de sa relation avec les réseaux sociaux et de son activité digitale, une activité au centre de laquelle se retrouve très souvent le partage de photos. Nouvel utilisateur de Snapchat, application de partage de photos et de vidéos qui a comme particularité d’imposer une limite de temps de visualisation du média envoyé à ses destinataires, le joueur des Portland Trail Blazers aime comme il l’explique, « partager les coulisses de la NBA et un peu de sa vie personnelle ». Crédit Photo : Reuters A lire aussi : HK Sports - Gestion des réseaux sociaux des sportifs. HK SPORTS » Communication Clubs & Sportifs » Gestion des réseaux sociaux des sportifs Acteur incontournable du web moderne et de la communication des sportifs, les réseaux sociaux ont trouvés une place très importante dans le sport.

Depuis quelques années, on assiste à une véritable explosion de l’utilisation des réseaux sociaux par les sportifs. Qu’ils soient tenus par les personnalités sportives elles-mêmes ou par leur équipe de communication, ils n’ont aucun mal à attirer des « followers » (ou abonnés). En effet, les réseaux sociaux sont devenus un moyen efficace de se rapprocher de ses fans afin d’avoir la possibilité de converser avec eux.

Une bonne communication sur les réseaux sociaux a plusieurs enjeux pour les sportifs : Gestion de leur image et de leur réputation Dans l’optique de conquérir et fidéliser les « fans » quel que soit le sport et son niveau de notoriété. Proximité avec le public Enjeu financier Une communication sur les réseaux sociaux ne doit pas être prise à la légère. Fan 2.0 et sportifs de haut niveau : le duo gagnant. 4 raisons d’être présent sur les réseaux sociaux pour un sportif de haut niveau | Neige-Et-Glace.Fr : Actualités des sports de neige et de glace.

Depuis quelques années les réseaux sociaux sont omniprésents dans notre quotidien. En guise d’exemple, en 1 seconde sur internet : 52000 « Like » Facebook sont échangés, 460 photos sont chargées sur Instagram, près de 4000 tweets sont envoyés ou encore 33000 recherches effectuées sur Google ! Le monde du sport et plus particulièrement les sportifs de haut niveau sont impactés par ces canaux de communication qui leur ouvrent de nouvelles perspectives dans de nombreux domaines. Jeunot ou vieux briscard voici 4 raisons d’être présent sur les réseaux sociaux en tant que sportif de haut niveau ! Les réseaux sociaux s’adressent à tout le monde : que le sportif de haut niveau, débute sa carrière ou qu’il ait un palmarès reconnu à l’échelle internationale. Tout ça pour dire que quel que soit son âge ou son palmarès, le sportif de haut niveau a des admirateurs et qu’il se doit d’être présent sur les réseaux sociaux : 1 Pour garder le contrôle sur sa vie privée 2 Pour fédérer ses fans Commentaires.

Sur les réseaux sociaux, il y a Benzema et les autres. Paru dans leJDD Karim Benzema, ici le mois dernier avec ses coéquipiers madrilènes. (Reuters) Si Karim Benzema suscite le débat en sélection, il met tout le monde d'accord sur les réseaux sociaux. Le joueur du Real Madrid est, de très loin, le sportif français le plus suivi.

Vingt millions de fans sur Facebook, 3 millions de followers sur Twitter, 7 millions d'abonnés sur Instagram : cela fait plus de 30 millions de personnes connectées à l'attaquant. Trois fois plus que Thierry Henry, six fois plus que Tony Parker. Cliquez sur l'image pour l'agrandir : Seulement 6% des suiveurs de Karim Benzema sur Facebook sont français (1,25 million). Karim Benzema donne au change, comme en témoigne son activité sur Twitter. Avant la Coupe du monde 2014, le Madrilène a même lancé sa propre application mobile, téléchargée près de 60.000 fois. Solen Cherrier - Le Journal du Dimanche. L'actualité du sport business par SportBusinessetMoi.

Après Cédric Mignon directeur du développement de la Caisse d’Epargne et Pierre-Ambroise Bosse spécialiste du 800 mètres c’est au tour de Pascal Martinot-Lagarde, recordman de France du 110 mètres haies (12“95), de nous parler de la Team Caisse d’Epargne qu’il a rejoint en 2014 et où il représente le territoire de l’Ile De France. Ce passionné de Jeux vidéo est également un grand utilisateur des réseaux sociaux, cela tombe bien car la Caisse d’Epargne mise beaucoup sur ces outils pour accroître sa notoriété. Communiquer via les réseaux sociaux, est-ce un réflexe pour toi ou plutôt une demande de ton sponsor ?

Les deux et je pense que c’est normal. Les réseaux sociaux ont rapproché grandement les sportifs de leurs fans. Que ce soit en commentaires, en RT, on peut communiquer, interagir et je trouve normal que nous sportifs nous devons offrir du contenu aux publics. Dans le domaine du Sport et des RS, quelle est ta plus grande référence ? Quelle est ton application préférée ?