background preloader

Le bottin des fab labs

Facebook Twitter

Responsable de laboratoire de Fabrication Numérique (FabManager) Présentation Le FabLab Manager coordonne le laboratoire de fabrication numérique dont il a la charge selon les principes fondateurs et la charte des FabLabs : culture libre (respect “raisonné” du droit d’auteur selon les termes de la licence Creative Commons CC-By-Sa), mutualisation, coopération, économie sociale et solidaire, éducation populaire, esprit critique, solidarité et ouverture.

Responsable de laboratoire de Fabrication Numérique (FabManager)

Il facilite l’accès de tous aux services et aux innovations en lien avec l’Internet des objets, et les technologies coopératives au service de la fabrication et intervient aussi bien sur place au sein de son FabLab, qu’à distance en ligne. Job for Change – Ces métiers qui émergent : je suis fablab manager. Romain di Vozzo est fablab manager et s’occupe à ce titre de la “gestion”, des expérimentations et des innovations liées au prototypage au (Fab)Lab Digiscope.

Job for Change – Ces métiers qui émergent : je suis fablab manager

Entre autres… Découvrez les spécificités d’un métier aux contours étonnants. Qu’est ce qu’un fablab ? Les fablabs sont des laboratoires de fabrication numérique personnelle équipés d’un certain nombre de machines contrôlées par ordinateur (majoritairement mais pas exclusivement) parmi lesquelles on trouve généralement une découpeuse-laser, une imprimante 3D, une découpeuse vinyle et une fraiseuse numérique. La liste des machines et matériels nécessaires au fonctionnement d’un fablab – selon les critères définis par le CBA/MIT – est publique (le Fab Lab Inventory). Le fab lab manager, garant de la bonne utilisation des machines Le lieu est géré par un fablab manager (ce qui diffère d’un fab manager). Construire des liens étroits avec les centres de recherche Les fablabs bénéficient de la proximité de laboratoire de recherche.

Internet, tout un univers à découvrir pour comprendre et s’approprier le Monde ! Fondateur : Les Fab Labs, par Neil Gershenfeld. Catherine M (galata232) sur Twitter. Fabien Eychenne. Chef de projet "Refaire" et "FabLab" Fabien Eychenne, 31 ans, a rejoint la Fing en 2005 en tant que Chef de Projet.

Fabien Eychenne

Il a notamment animé un réseau d’expérimentateur d’ENT, conduit l’étude Musique & Numérique : la carte de l’innovation, réflexions sur les modèles économiques innovants de la musique en ligne et co-piloté le programme d’action Villes 2.0. A cette occasion il a publié un ouvrage de synthèse des travaux "La ville 2.0, complexe… et familière". Il est aujourd’hui responsable du réseau social de la Fing et co-anime avec Jacques-François Marchandise les activités d’animation régionale des communautés d’acteurs de la société de l’information. Il mène également le projet co-construire la rive droite (numérique), dans le cadre du Grand Projet des Villes sur la Rive droite pour faire émerger une plate-forme d’innovation numérique ouverte ainsi qu’une réflexion sur la création d’un Fablab en France.

Fabien Eychenne, has joined Fing since 2005 as a project manager. Contact. Repeatagain. Thomas Fourmeux explique : Les Fab Lab en bibliothèques. Un Fab Lab est l’abréviation de Fabrication Laboratory.

Thomas Fourmeux explique : Les Fab Lab en bibliothèques

Dans son livre Fab Lab Fabien Eychenne en donne la définition suivante: « Une plateforme de prototypage rapide d’objets physiques, intelligents ou non. Ils s’adressent aux entrepreneurs qui veulent passer plus rapidement de la phase de concept u prototype, aux designers, aux artistes, aux étudiants désireux d’expérimenter et d’enrichir leurs connaissances pratiques en électronique, en CFAO, en design, aux bricoleurs et hackers du XXIème siècle » Outre leur matériel innovant, les Fab Lab se caractérisent également par leur ouverture. Ils sont accessibles à tous sans contraintes ni discrimination. Les Fab Lab et leurs outils incarnent la nouvelle génération d’innovations technologiques et succèdent au web et ses outils de création, d’échanges et de partages de fichiers électroniques. » Favoriser la création et le développement des biens communs informationnels sur les territoires.

Que peuvent proposer les bibliothèques ? Julien Devriendt. Marie D. Martel explique : Les Fab labs en bibliothèque. Depuis leur origine, les bibliothèques se sont assez patiemment adaptées aux vagues des nouveaux médias se succédant afin de partager l’information dont les usagers avaient besoin.

Marie D. Martel explique : Les Fab labs en bibliothèque

Notamment pour cette raison : des citoyens informés sont les piliers de la démocratie. Les bibliothèques ont évolué à travers l’âge de l’accès (et ce n’est pas terminé), l’âge de la formation et, maintenant, voici que survient l’âge de la participation. Dans ce contexte, les bibliothèques se redéfinissent en tant que projet de curation et de création. L’âge de la participation correspond aussi au moment où l’accès aux ressources numériques tend à faire décroître les superficies nécessaires pour le stockage des collections.

À ce rythme, aura-t-on encore longtemps l’opportunité d’être un vecteur de participation si les environnements physiques disparaissent ? Vincent Chapdelaine -