background preloader

Entomologie

Facebook Twitter

Anatomie
Hiérarchie
Reproduction
Habitat
Etc.

Les races d'abeilles

Le Guichet du Savoir - Consulter le sujet - les abeilles. Le Guichet du Savoir - Consulter le sujet - mémoire des animaux. Bonjour, Il sera peu aisé de vous apporter une réponse précise car la mémoire est une chose complexe et il n’existe pas une mémoire mais plutôt une mosaïque de mémoires différentes, hétérogènes. En effet, Georges Chapoutier explique dans Biologie de la mémoire (p. 65) que la mémoire peut revêtir diverses formes et peut-être analysée selon : * une perspective sensorielle, la modalité sensorielle principale des souvenirs * un axe temporel, « une mémoire de travail » transitoire et une « mémoire de référence » plus définitive. * un axe d’abstraction, une mémoire des gestes et des habitudes et une mémoire des significations.

En outre, Robbert Jaffard rappelle qu’ il y a très peu d'études sur le sujet. On sait que les animaux font des associations avec les odeurs ou des couleurs. C'est le cas chez le rat et l'abeille. On pense que les animaux sont capables de se représenter les conséquences de leurs actes. L’éléphant a la réputation d’avoir une excellente mémoire. Le Guichet du Savoir - Consulter le sujet - Danse des abeilles. Bonjour, Depuis les observations de Karl Von Frisch, la danse des abeilles qui apparaît comme un mode de communication très sophistiqué a effectivement suscité de nombreuses interrogations.

Les abeilles peuvent s’informer les unes les autres de la qualité, de la distance et de la localisation précise d’une source de nourriture grâce à une séquence complexe de mouvements et de vibrations que l’on appelle « danse frétillante ». Et, contrairement aux « langages » des dauphins ou des singes, nous pouvons comprendre ce que els abeilles se disent (le rythme et la direction de la danse expriment la danse et la direction de la source de nectar). Cette découverte, faite en 1945, suffit à valoir à Karl von Frisch le seul prix Nobel jamais décerné à une étude du comportement animal.

Des recherches plus récentes ont complété nos informations. D’abord, les odeurs de la source conditionnent les danses. . * The honey bee dance language par David R. . * Un travail scolaire sur la communication des abeilles. Apis_mellifera_FR. 130_biologie.pdf. QPHGzNqBPBpKwpdho6j-krOSMLc.pdf. Le_developpement_des_colonies_abeilles_melliferes.pdf. CLIN_D_OEIL_08_Abeille.pdf. Le mondes des abeilles : une ruche chez soi. Dossiers Jardinature Le monde des abeilles Une ruche chez soi par Léa L’apiculture est un univers passionnant. La découverte de l’apiculture et son apprentissage, apporte une connaissance supplémentaire de la nature, car il faut suivre sa ruche tout au long des saisons et observer.

Les abeilles sont indispensables à la pollinisation de tous les arbres fruitiers, de tous les végétaux que se soit pour la production de légumes, de fruits ou tout simplement pour la reproduction de leurs espèces. Les abeilles sont en danger. Les abeilles sont très sensibles à l’environnement. Nous allons d’abord nous occuper de placer une ruche dans le jardin. Ensuite nous aurons le temps de découvrir comment fonctionne une ruche, les différentes abeilles qui l’habitent, leur rythme de vie, leur travail, le miel, entretenir sa ruche, surveiller ses abeilles, récolter ou non le miel etc... Avoir une ruche chez soi n’est pas très compliqué. Tout d’abord, il faut s’informer de la législation. L’essaim Ouf !

La raison : La vie de la ruche aux abeilles bio indicatrice – One Bee. Plan de ruche : plan et mode de fonctionnement d'une ruche. Écrit par les experts Ooreka | Une ruche bien agencée est un gage de productivité. La ruche présente divers éléments indispensables à son bon fonctionnement. Du plan de ruche au cadre de ruche en passant par le rayon de miel, tout doit être adapté aux besoins des abeilles. Plan de ruche : les différents éléments constitutifs Une ruche est constituée de plusieurs parties : une planche de base ou planche d'envol servant de piste d'atterrissage et de décollage, le corps de la ruche : cet espace est destiné au stockage des provisions lorsqu'il fait froid, une ou plusieurs caisses dédiées à l'apiculteur pour le miel : ce sont les hausses. Les hausses et le corps seront équipés de plusieurs cadres amovibles suspendus verticalement où les abeilles vont construire les rayons de miel.

Fonctionnement d'une ruche : l'organisation des abeilles Une seule abeille ne peut survivre ni se développer toute seule. Plan de ruche et mode de fonctionnement des abeilles Trouvez un pro près de chez vous. Ruche. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Intérieur d'une ruche artificielle. En apiculture, la ruche est l’unité de vie construite par l’apiculteur pour accueillir une colonie d’une des deux espèces d'abeilles domestiquées (apis mellifera ou apis cerana). Il s'agissait autrefois d'une structure tressée ou creusée dans un tronc mort.

Il s'agit aujourd'hui généralement d'une caisse de bois. L’enruchage ou l’enruchement est l'action de peupler d'abeilles une ruche[1]. Un groupe de ruches est un rucher. Les ruches naturelles[modifier | modifier le code] À l'état naturel, les abeilles sauvages s’installent dans diverses anfractuosités situées généralement en hauteur, troncs creux, falaises, constructions humaines dont les cheminées. Les ruches traditionnelles[modifier | modifier le code] Les ruches traditionnelles sont constituées d'un volume simple, par exemple une section d'arbre creux ou un panier-cloche en paille.

La ruche moderne[modifier | modifier le code] Ruche horizontale à barres. Le fonctionnement de la ruche. Grégoire MARTIN apiculteur nous explique le fonctionnement de la ruche Grégoire MARTIN est apiculteur sur la commune de Palaiseau (91) et nous explique le fonctionnement de la ruche. Sur une ruche on a le plancher, le corps de ruche qui est constitué de cadres qui vont guidés les abeilles dans la construction de leurs alvéoles et la porte qui permet de réduire la largeur de l'entrée pour faciliter le travail des gardiennes. Les cadres amovibles sont sous la forme d'une feuille de cire gauffrée, ils aident les abeilles et évitent l'anarchie... Lire aussi Une ruche dans son jardinAvoir quelques ruches dans son jardin c’est la garantie d’une belle pollinisation de vos fruits et légumes à fleurs mais aussi le plaisir de produire son propre miel et pourquoi pas son...

Novembre à la rucheAu rucher le calme s’est installé, profitez d’une promenade pour vérifier que rien ne vient déranger vos ruches. Mettez également à profit votre temps libre pour déclarer vos ruches à... Dernières vidéos. Le fonctionnement de la ruche. Abeille. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Étymologie et histoire du mot[modifier | modifier le code] Le mot abeille est attesté en français pour la première fois au XIVe siècle[4]. D'abord mentionné sous les formes abueille, abele, aboille ou encore abeulle, ce mot est un emprunt à l'occitan abelha[4],[5], lui-même issu du latin ăpĭcŭla « petite abeille », diminutif d’apis « abeille »[6]. Il remplace un terme d'oïl ef issu directement du latin apis (Flandre, îles Anglo-Normandes, ainsi que dans l'estuaire de la Gironde), tandis que dans l'Est, l'abeille est considérée comme étant une « petite mouche » (mouchette, mohhate, môtchotte) et que, plus au sud, on la nomme avette ou aveille[4].

Le terme de mouche-ep est aussi trouvé et eps employé par Montaigne. L'usage du mot abeille domine progressivement celui des termes employés régionalement. Noms vernaculaires d'hyménoptères appelés « abeilles » et taxons correspondants[modifier | modifier le code] Abeilles sur cires. Abeille, vie de la ruche - Abeille Sentinelle.

Les abeilles vivent en colonie. Elles forment une société très organisée, un peu comme une grande entreprise. Autour de la reine, dont la tâche unique est de pondre et pondre encore, jusqu’à 50 000 ouvrières s’activent avec ardeur. Dans la ruche, seules les quelques centaines de faux-bourdons paressent ! Durant leur existence, les abeilles exercent jusqu’à sept fonctions différentes : nettoyeuse, nourrice, architecte, manutentionnaire, ventileuse, gardienne et butineuse. Mais toutes les abeilles ne suivent pas le même « parcours professionnel » ; certaines brûlent les étapes pour devenir butineuses, alors que d’autres n’accèdent jamais à ce statut. L’espérance de vie des ouvrières varie selon les saisons : de 30 à 45 jours pour les abeilles au printemps et en été, à plusieurs mois pour celles qui naissent à l’automne et permettent à la colonie de survivre à l’hiver et redémarrer le cycle.

Au fur et à mesure de leur existence et de leur maturation physiologique, elles changent de rôle.