background preloader

Defense Interieur

Facebook Twitter

Résultats Google Recherche d'images correspondant à. Images Site Web pour cette image Carte - La France militaire le-cartographe.net Recherche par imageImages similaires Les images peuvent être soumises à des droits d'auteur.

Résultats Google Recherche d'images correspondant à

DGSI. La Direction générale de la sécurité intérieure a été créée par le décret du 30 avril 2014.

DGSI

Le plan VIGIPIRATE. Qu’est-ce que le plan Vigipirate ? Le plan Vigipirate est un plan gouvernemental qui relève du Premier ministre et associe tous les ministères. Il est un outil central du dispositif français de lutte contre le terrorisme, qui prend acte du maintien durable de cette menace à un niveau élevé. C’est un dispositif permanent de vigilance, de prévention et de protection, qui s’applique en France et à l’étranger, et qui associe tous les acteurs du pays : l’Etat, les collectivités territoriales, les opérateurs susceptibles de concourir à la protection et à la vigilance, les citoyens. Il est alimenté par l’évaluation de la menace terroriste faite par les services de renseignement, et en cas d’attaque terroriste, il peut être prolongé par des plans d’intervention spécifiques qui mettent en œuvre des moyens spécialisés.

Au total, il contient environ 300 mesures. En savoir plus sur l'action de l'Etat face aux risques majeurs A quoi sert Vigipirate ? Le plan Vigipirate poursuit trois grands objectifs : Mise en œuvre de l’état d’urgence sur le territoire national. L’état d’urgence a été décrété par le Président de la République par deux décisions prises en conseil des ministres dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 novembre 2015.

Mise en œuvre de l’état d’urgence sur le territoire national

L’état d’urgence est en vigueur sur l’ensemble du territoire métropolitain et autorise des mesures complémentaires sur le territoire de l’Ile-de-France. Cette disposition exceptionnelle est prévue par la loi du 3 avril 1955 et permet dans un contexte de trouble grave à l’ordre public, à l’autorité administrative (les préfets) de prendre des mesures renforcées pour préserver l’ordre public et prévenir de nouveaux attentats terroristes. Dans tous les départements, les préfets peuvent ainsi : • Restreindre la liberté d’aller et venir en instaurant des zones de protection ou de sécurité particulières, ou en interdisant la circulation dans certains lieux (couvre-feu) • Interdire le séjour dans certaines parties du territoire à toute personne susceptible de créer un trouble à l’ordre public.

RAID recherche assistance intervention dissuasion - Police Nationale. LE GIGN. Moins de deux semaines après, les 10 et 11 mars, l’ECRI intervient pour la première fois à Ecquevilly, dans les Yvelines, pour neutraliser un forcené armé.

LE GIGN

Un mois plus tard, le commandement de la Gendarmerie décide la mise sur pied de deux unités d’intervention de la Gendarmerie Nationale (ou GIGN) à Maisons-Alfort (GIGN I), et à Mont-de-Marsan (GIGN IV). Ces deux unités seront regroupées en 1976 pour former le GIGN. Une unité de contre-terrorisme créée le 1er mars 1974 Entre 1974 et 1985, il a participé à plus de 650 missions qui ont permis de libérer plus de 500 otages et éliminer une douzaine de terroristes. Plus de 1000 criminels et terroristes ont été arrêtés. Le GIGN a également bien voyagé. D’hier à aujourd’hui… Crédits photos: (1, 2 & 5) © Missions impossibles Jean-Claude BOURRET(3 & 4) © Les Hommes en noir Jean-Pierre HUSSON. BRI : Brigade de Recherche et d'Intervention BREC : Brigade Régionale D'enquête et de Coordination.

- Présentation Les Brigades de recherche et d'intervention (B.R.I.) sont des unités d'enquête et d'intervention de la police judiciaire française.

BRI : Brigade de Recherche et d'Intervention BREC : Brigade Régionale D'enquête et de Coordination

La BRI/BAC-PP est une des trois composantes de la FIPN (Force d'intervention de la Police Nationale) avec le RAID et les différents GIPN. Les BRI dépendent de l'Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO, ex-OCRB) et sont mises à disposition des DRPJ ou DIPJ, (directions régionales ou interrégionales de police judiciaire) et de leurs composantes (SRPJ, antennes PJ), ainsi que des autres services de police qui les sollicitent (sécurité publique, GIR, police d'un état étranger, etc.) Seules 8 d'entre elles sont dirigées par des commissaires de police (Marseille, Lyon, Montpellier, Nice, Corse, Versailles, Bayonne et la BRI Nationale) - Compétences À l'exception de la BRI-PP, les BRI, en tant qu'émanation de l'OCLCO, disposent, pour exercer leurs missions, d'une compétence géographique nationale.