background preloader

BNP - "Voleurs" de chaises

Facebook Twitter

BNP sur le banc des accusés ! (procès Faucheurs de chaises 11 avril 2017) Nous accusons ! cyberaction. #BNPPARIBASEvasion #fiscaleFlorent Compain, président des Amis de la Terre France, est poursuivi en justice par la BNP Paribas pour avoir participé à une réquisition citoyenne de chaises dans une agence de la banque en novembre 2015. [ 1 183 participations ] Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus.

Nous accusons ! cyberaction

Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées. Gaz de schiste : des actions ciblent BNP Paribas en France et aux Etats-Unis. Paris, le 27 mars 2017 – Ce matin à 9h15, 35 militants des Amis de la Terre et d’ANV-COP21 ont construit un pipeline à l’intérieur de l’agence BNP Paribas Sebastopol.

Gaz de schiste : des actions ciblent BNP Paribas en France et aux Etats-Unis

Ils dénoncent le soutien de la banque au projet Texas LNG, un terminal d’exportation de gaz de schiste soutenu par la banque, et rappellent la nécessité pour BNP Paribas de mettre fin aux énergies fossiles. Long pipeline installé directement au sein de l’agence bancaire, gaz s’échappant à l’extérieur : la scène installée ce matin à l’agence Sebastopol visait à dénoncer le soutien de BNP Paribas via un mandat financier au projet Texas LNG dans la Vallée du Rio Grande aux Etats-Unis [1]. Un personnage parodique de Jean-Laurent Bonnafé, Directeur général de la banque, était mis sur le banc des accusés, accompagné de Donald Trump. Mettons la BNP sur le banc des accusés ! Relaxe pour les "voleurs de chaise"

UN VOLEUR DE CHAISES RELAXÉ. C’est au travers de ce type d’événement qu’on peut mesurer l’audace du système capitaliste (et en particulier des banques) aujourd’hui.

UN VOLEUR DE CHAISES RELAXÉ

Jon Palais, militant alter mondialiste ,Cofondateur d’Alternatiba et d’ANV-COP 21 a « fauché 14 chaises » Il est accusé de « vol en réunion » ainsi que de refus de prélèvement ADN lors de son audition à la gendarmerie en juin 2016. Jon Palais, le "voleur de chaises" anti-fraude fiscale, relaxé. Le militant altermondialiste Jon Palais, qui était jugé pour le vol de quatorze chaises dans une agence parisienne de la banque BNP Paribas le 19 octobre 2015, afin de protester contre l'évasion fiscale des banques, a été relaxé lundi par le tribunal de Dax, conformément aux réquisitions.

Jon Palais, le "voleur de chaises" anti-fraude fiscale, relaxé

Relaxé pour tout les chefs de poursuite. La présidente du tribunal correctionnel, Florence Bouvier, a aussi exprimé la nullité de la procédure concernant notamment le refus de prélèvements ADN de Jon Palais au cours de l'enquête, et a conclu à "la relaxe de la totalité des chefs de poursuite", dont celui de vol en réunion pour ce qu'elle a appelé "la prise de chaises". Anticor contre l’évasion fiscale à Dax. Anticor s’est joint à la mobilisation citoyenne à Dax, contre l’évasion fiscale.

Anticor contre l’évasion fiscale à Dax

Il faut rappeler que, le FMI a chiffré les transactions mondiales qui transitent par les paradis fiscaux à 5500 milliards d’euros, via 4000 banques et 2 millions de sociétés écrans. Mais un peu plus tard, la même année, le Tax Justice Network -qui a compilé les données de la Banque mondiale, du FMI, des Nations unies et des banques centrales-, évaluait le «secteur» entre 16.000 et 26.000 milliards d’euros.

C’est-à-dire 10 fois le PIB annuel de la France. De tels montants représenteraient entre 150 et 225 milliards d’euros de recettes fiscales qui ne rentrent pas dans les caisses des États du monde, selon cette étude. Auterive en transition: Le procès...de l'évasion fiscale. A Dax, le procès du faucheur de chaises devient celui de la BNP - Page 2. Faucheurs de chaises : saison 2. Ce ne sont pas les Faucheurs de chaises qu’il faut juger, c’est l’évasion fiscale en bande organisée !

Faucheurs de chaises : saison 2

Les Faucheurs de chaises entament une nouvelle phase de leur campagne cet automne. Après les réquisitions de chaises menées en 2015, il s’agit aujourd’hui de dénoncer l’impunité fiscale dont jouissent les évadés fiscaux et les banques organisatrices de l’évasion fiscale, alors que les lanceurs d’alerte et les Faucheurs de chaises, eux, sont poursuivis en justice. Jon Palais passera en effet en procès le 9 janvier 2017 à Dax pour “vol en réunion”, suite à une action de réquisition de chaises menée en octobre 2015 dans une agence BNP à Paris. Il s’agit du premier Faucheur de chaises poursuivi en justice.