background preloader

ERC

Facebook Twitter

Store locator - Hedgren. La France premier marché d’Europe pour la randonnée – Outdoor Experts. Croissance zéro. C’est le constat qu’établit, en valeur, la société d’études marketing NPD Group pour le marché européen de l’outdoor en 2013 (vs +2% en 2012). Alors que la France affiche +11% sur le segment des chaussures de randonnée. NPD évalue le marché européen des chaussures, du textile et des équipements de sports de plein-air* à 16,3 milliards d’euros (en sortie de caisse TTC) sur les 36 pays couverts par l’étude. Un résultat qui vient bousculer l’estimation d’une croissance de 3% avancée par l’association européenne des marques outdoor EOG. Disons, pour expliquer cet écart significatif, que le périmètre des activités et des produits référencés est différent, ainsi que le panel des pays étudiés, plus large chez NPD.

«Je ne crois pas que le marché puisse progresser. La bonne nouvelle, c’est que la France apparaît comme le seul pays européen du marché de l’outdoor qui soit en progression. *La définition du périmètre de l’étude outdoor selon NPD Group : En termes de sports, Janvier | 2015. Même si les consommateurs semblent avoir un avis globalement positif sur les objets connectés, ils manifestent également certaines inquiétudes, ou tout au moins émettent parfois des doutes sur l’utilité ou la pertinence de ces derniers.

Mais pour mieux saisir les perspectives d’évolution des objets connectés, il faut comprendre que les consommateurs ne sont pas seuls avec leurs doutes face à ces objets : d’autres acteurs sont là, qui pourraient les conseiller ou qui veulent les leur faire adopter. Les professionnels de santé L’étude menée fin 2013 par l’IFOP pour l’Atelier BNP Paribas (pdf) sur le rôle des objets connectés dans la santé est particulièrement intéressante sur ce plan. Elle révèle que 61% des possesseurs d’objets connectés sont prêts à partager leurs données, et que ce chiffre se décompose en : 29% avec leur médecin ou le corps médical, 16% avec leurs proches et quand même 16% avec d’autres utilisateurs.

Sécurité sociale, mutuelles, assurances Entreprises, employeurs. Produits connectés : un marché de 340 millions d'euros en France en 2015. Le marché des objets connectés en France continue à croître. L'an dernier, son chiffre d'affaires a été multiplié par 2,3 par rapport à l'année précédente. Le marché avait déjà doublé entre 2013 et 2014. Selon les chiffres dévoilés par GfK, les "nouveaux produits connectés" ont représenté un marché de 340 millions d'euros en France en 2015, contre 150 millions en 2014.

Le tout dans un contexte morose pour les "biens techniques", avec une nouvelle baisse des ventes de 3% en 2015 (à 14,9 milliards d'euros). Cette progression, selon GfK, résulte autant du dynamisme de la French Tech que de la mobilisation des acteurs de la distribution, qui ont "multiplié les initiatives pour promouvoir et construire une offre cohérente en magasin", analyse François KKilpfel, directeur général adjoint chez GfK Consumer Choices France. Les trackers d'activité, "un peu trop bobos" 78 millions d'objets connectés ont été vendus en 2015 ! Alors que ce chiffre devrait s’élever à 411M rien que pour les wearables en 2020, une étude du cabinet de recherche IDC nous informe aujourd’hui que 78 millions d’objets connectés ont été en circulation en 2015 ! En hausse de 171,6% par rapport à la seule année 2014 qui a vu naître les premières smartwatches sous Android Wear, ce chiffre s’explique notamment par la nette progression des wearables : +27,4M de ventes pour une croissance de presque 127% !

Fitbit, Xiaomi et Apple restent les seuls maîtres du marché grâce à leurs wearables. Pourquoi ? Fitbit, leader mondial avec 26,9% de PDM malgré une chute en bourse, propose des trackers d’activité très simples et à un prix raisonnable, dédiés aux sportifs, les premiers à s’être intéressés à ce type d’appareils après les early adopters. Xiaomi, quant à elle, profite de sa position dominante en Chine pour proposer des bracelets connectés à tarif ultra-compétitif dans un marché incroyablement dense. Source. Objets connectés - Étude de marché. Top et Flop du marché de l'objet connecté en 2015 - objeko.com.

Dans le cadre du salon MedPi 2016 de Monaco, GFK présente une étude sur le marché et l’adoption des objets connectés en France. Face aux nombreuses promesses des analystes au sujet des wearables, des montres connectées et de la maison connectée, l’internet des objets n’est pas l’eldorado attendu. Trois ans après l’entrée des objets connectés dans les linéaires, les indicateurs de performance continuent de livrer leurs secrets. Néanmoins, les résultats se situent sous les attentes suscitées auprès des entreprises. Un bon démarrage pour les wearables Concernant les wearables, GFK évoque « un bon démarrage », mais une croissance peu homogène selon les catégories. Plusieurs entreprises s’en voient déçues. Au total, en 2015, 1,22 millions d’accessoires connectés ont été vendus, pour un chiffre d’affaires de 215 millions d’euros.

Une montée en puissance douce pour les montres connectées Un succès limité à l’Île de France pour les trackers d’activité Déception pour la maison connectée. Les marchés des objets connectés. Intox ou révolution programmée ? Les objets connectés ne sont pas la révolution annoncée. Tout du moins, pas encore. Faute d’usages innovants et de prix trop élevés, les Français perçoivent encore bon nombre de ces objets comme de simples gadgets.

Si bien que les ventes sont encore loin du raz de marée promis par les fabricants et les analystes. Impossible néanmoins de nier l’immense potentiel des objets connectés à long terme, tant les attentes sont fortes en matière d’amélioration de la santé, d’automatisation de la maison ou encore d’augmentation de la productivité des entreprises. Des leviers que tous les acteurs n’arriveront pas à actionner. Les points clés de l'étude Le décryptage des marchés des objets connectés et notre scénario prévisionnel exclusif Une grille d'analyse inédite du jeu concurrentiel et notre vision sur les changements à l'horizon 2020 Tous les fondamentaux pour comprendre la demande, les usages et les technologies des objets connectés La diversification dans le BtoB.

HiSmart LE sac à dos indispensable. Connecté grâce à votre sac ! iBack Pack, voici la nouvelle petite merveille financée sur IndieGogo. Vous vous demandez ce que ce sac à dos peut bien avoir de particulier ? Hormis un design assez simple, ces fonctionnalités vont bientôt vous sembler absolument indispensables. Explications. iBack Pack, entre design et technologie La maroquinerie connectée a un bel avenir devant elle, et l’iBack Pack c’est un peu le paradis pour les amoureux de la technologie et les accros aux numériques. Ses créateurs ne sont certainement pas les premiers à se lancer dans le sac connecté, mais celui est particulièrement bien pensé.

Il n’est en réalité rien d’autre qu’un sac connecté avec plusieurs fonctionnalités, mais cela est déjà énorme. Élaboré par des américains au Texas, le projet a été financé à plus de 890 % en octobre dernier sur le site de financement participatif IndieGogo, et les livraisons sont actuellement en cours d’acheminement. Tout d’abord, d’un aspect purement esthétique, le sac est assez simple.

Sac à dos de randonnée connecté - Decathlon Creation. Bilan démographique 2015 - Population totale par sexe et âge au 1er janvier 2016, France. ZDNet - Business et technologie : actus, logiciels, test débit. Actualitix - Données & Statistiques mondiales et nationales.