Marées noires

Facebook Twitter

Nigeria, la malédiction de l'or noir. Découvrez "Nigeria, la malédiction de l'or noir", notre nouveau web-reportage.

Nigeria, la malédiction de l'or noir

Corruption endémique, économie de rente, répartition des richesses quasi inexistante, rébellion armée… Depuis 1956 et l’ouverture du premier puits de pétrole par Shell, l’opérateur historique, cette région du Nigeria sombre un peu plus chaque année dans le chaos. Un chaos regroupé au sein de quatre thématiques majeures : « le désastre écologique », « les droits civiques », « la vie dans le delta » et « la fin de la rébellion ? Golfe du Niger : l’autre marée noire - Energies Fossiles. Les fuites de pétrole dans le delta du Niger sont dix fois supérieures à celles du golfe du Mexique !

Golfe du Niger : l’autre marée noire - Energies Fossiles

Tribune de Thomas Porcher, auteur de «Un baril de pétrole contre 100 mensonges» (2009) et professeur associé à l'ESG, et de Simon Porcher, économiste et maître de conférences à Sciences Po.Le 20 avril dernier, l'explosion de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon marque le début d'un véritable 11 septembre écologique. Les fuites provoquées par l'explosion ont laissé s'échapper tous les jours 20.000 à 40.000 barils de pétrole, soit 3,1 à 6,3 millions de litres.

Au final, 200 millions de litres de pétrole - quatre fois plus que l'Exxon-Valdez -ont été déversés en à peine trois mois dans le golfe du Mexique. Gulf of Mexico Oil Spill - Maps & Satellite Images | Disaster Relief & Support. Présentation du Cedre. Centre de documentation, de recherche et d'expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux Le Cedre est une association à but non lucratif créée le 25 janvier 1979 dans le cadre des mesures prises suite au naufrage du navire pétrolier « Amoco Cadiz » pour améliorer la préparation à la lutte contre les pollutions accidentelles des eaux et renforcer le dispositif d'intervention français.

Présentation du Cedre

Il est responsable, au niveau national, de la documentation, de la recherche et des expérimentations concernant les produits polluants, leurs effets, et les méthodes et moyens spécialisés utilisés pour les combattre. Sa mission est de fournir conseil et expertise aux autorités en charge de la réponse à apporter aux pollutions accidentelles. Cette mission porte tant sur les eaux marines que sur les eaux intérieures de surface. Deepwater Horizon. L'accident Le 20 avril 2010, à 80 km au large des côtes de la Louisiane, la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon (autrement dénommée Macondo/MC 125), est victime d’une explosion suivie d’un incendie.

Deepwater Horizon

Cet accident fait 17 blessés et 11 disparus sont à déplorer. Naufrages de pétrolier : les avancées législatives du transport maritime. La marée noire, le Katrina d'Obama ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Jonathan Parienté Depuis plus de six semaines, le pétrole se répand dans le golfe du Mexique.

La marée noire, le Katrina d'Obama ?

Des millions de litres de brut souillent ou s'apprêtent à souiller les côtes du sud des Etats-Unis, avec de potentielles conséquences désastreuses sur les fragiles écosystèmes des bayous de Louisiane et... sur la popularité et la crédibilité du président Obama. De nombreux éditorialistes de la presse américaine ont fait le rapprochement entre la gestion de cette crise et celle de l'ouragan Katrina par le prédécesseur d'Obama. NIGERIA • Les marées noires oubliées du delta du Niger | Courrie. Depuis cinquante ans et dans le plus grand silence, le pétrole brut se déverse en flots continus et pollue cette région.

NIGERIA • Les marées noires oubliées du delta du Niger | Courrie

En comparaison, la catastrophe du golfe du Mexique semble surmédiatisée. Contrats Le Nigeria, huitième pays exportateur de pétrole brut, a signé, mi-mai, avec une entreprise d’Etat chinoise un contrat de 23 milliards de dollars (18,9 milliards d’euros) pour construire trois raffineries, qui devraient à terme produire l’équivalent de 750 000 barils par jour, et un complexe pétrochimique. Fin 2009, la compagnie nationale pétrolière chinoise avait mis sur la table 30 milliards d’euros pour s’assurer 6 milliards de barils nigérians, soit environ un sixième des réserves prouvées du pays.