background preloader

Ecotaxe

Facebook Twitter

Dossier : l'aberrant contrat Ecomouv. Ecotaxe: Ségolène Royal évoque des pistes ciblant uniquement les camions étrangers. L'épineux dossier de l'écotaxe a de nouveau été mis ce mardi sur la table de travail par la ministre de l'Écologie Ségolène Royal, qui a évoqué des pistes pour remplacer le dispositif en suspens et financer ainsi des infrastructures de transport. Péage obligatoire et vignette à la frontière Les solutions envisagées par Ségolène Royal permettraient de cibler uniquement les camions étrangers circulant en France. La première consisterait à forcer les camions étrangers à emprunter le réseau autoroutier à péage «plutôt qu'encombrer les routes».

Autre piste à l'étude, déjà mise en oeuvre en Suisse selon la ministre: créer une vignette qui serait payée par les camions étrangers à la frontière, «comme ça on est sûr de ne faire payer que les camions étrangers et donc il n'y a pas de distorsion de concurrence avec les transporteurs français», a-t-elle indiqué sur RMC et BFM TV. Les camions étrangers «se débrouillent pour ne pas prendre les autoroutes en France» Annonces bien reçues. Ecomouv: les calculs de la haute administration - Page 2. Amnésie générale autour du contrat Ecomouv - Page 2. Ecotaxe: les responsables d'Ecomouv esquivent face aux sénateurs - Page 2.

Ecotaxe ou Pollutaxe. Avec ou sans Ecotaxe, en finir avec le tout camion. Le samedi 30 novembre, à l’appel de L’Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE) qui réclame l’abandon de l’écotaxe, plusieurs milliers de camions ont bloqué les routes de France. Le 2 décembre c’était au tour du collectif indépendant « Alain Spinelli », sensé regrouper 2500 soutiens actifs dans les milieux du transport de s’essayer au barrages filtrants avec la même revendication. Faute de combattant, cette dernière mobilisation a rapidement tourné court. Au sein même de la gauche non productiviste, cette fameuse écotaxe, séquelle du Grenelle de l’environnement est rejetée. Selon Daniel Tanuro, spécialiste de la question et auteur notamment de L’impossible capitalisme Vert : « A l’instar de la taxe carbone, l’écotaxe sur le transport routier est à la fois inefficace du point de vue environnemental et injuste du point de vue social.

En finir avec le tout camion suppose de déployer une politique autrement ambitieuse que la mise en place d’une taxe. Ecotaxe et Etat. Écotaxe: pourquoi seulement les poids lourds? Une écotaxe routière n'est juste et efficace que si elle pénalise les usagers en proportion du gâchis de carburant, responsable des gaz à effet de serre (GES). Or, seuls les poids lourds sont visés (2). Pour le secteur des transports, ils génèrent 26% des GES. Contre 50% pour les les véhicules particuliers (1). Ce traitement de faveur envers l'automobile est il un cadeau au lobby des constructeurs de véhicules particuliers?

Si c'est le cas, il coûte cher. L'efficacité d'un moyen de transport c'est (3) ( distance × poids de la charge ) / carburant Une entreprise de transport doit maximiser ce rendement : c'est son gagne pain. L'équivalent du poids lourds, dans le transport routier de personnes, c'est le bus. C'est un cercle vicieux: sans écotaxe pour orienter les usagers vers le transport de masse, les prestataires de ces derniers ne peuvent amortir leur coût. Sources: Ils sont chauds du bonnet ! Bien entendu les témoignages de ceux qui ont participé à cette manifestation ne sont pas relayés... Seule la merde médiatique comme d’habitude ! « Compte-rendu de la manifestation du 2 novembre à Quimper, Probablement autour de 20 à 30 000 personnes.

Banderole de tête : pour l’emploi vivre et travailler en Bretagne. Avant les interventions au camion tribune la sono a fait retentir des chants tels que la « Blanche Hermine », « Bella Ciao, » les frères Morvan, « Antisocial » (Trust) ou encore « la rage du peuple » de Keny Arcana. Beaucoup de salariéEs des entreprises frappées par les licenciements (Doux, GAD, Tilly, Marine Harvest, Boutet Nicolas), sans doute plusieurs milliers mais aussi beaucoup de travailleurs, des paysans, des précaires, des chômeurs, des retraités, beaucoup de jeunes bref une manifestation avant tout ouvrière et populaire.

Plusieurs dizaines de manifestants ont manifesté avec notre autocollant sur eux. Fort heureusement, il n’en est rien. Gérard, Quimper. Ecotaxe: le gouvernement envisage de renégocier le contrat Ecomouv - Page 2. Ecotaxe: «On s’est fait enfumer» - Page 2. News Republic. Show captions Showing image 1 of 1 Wednesday, November 6, 2013 3:06 PM GMT Le procureur de la République de Nanterre, Robert Gelli, a décidé mercredi de rouvrir une enquête préliminaire sur les conditions d'attribution du contrat liant l'Etat à la société Ecomouv' chargée de la collecte de l'écotaxe, a-t-il annoncé.

Elle avait été abandonnée, classée sans suite, elle va être rouverte. Le parquet de Nanterre a en effet décidé de rouvrir l'enquête sur le contrat passé entre l'Etat et Ecomouv' chargée de collecter via ses portiques cette écotaxe. « Cette enquête avait été classée sans suite il y a quelques semaines. Cyberaction Les Français payeront l’addition pour les camions : Défendons la pollu-taxe. Cyberaction N° 583: Les Français payeront l’addition pour les camions : Défendons la pollu-taxe [ 5 292 participations ] cyberaction mise en ligne le mardi 5 novembre 2013 Elle sera envoyée à : Monsieur le Premier Ministre | à votre député Au sortir d'un week end de Toussaint marqué par la manif de Quimper, le sujet de l'écotaxe et les premières tempêtes de l'automne nous vous proposons de défendre ce nouveau produit tout en réclamant toute la vérité sur le contrat avec Ecomouv , un réexamen des conditions de son application Plus d'infos Le 26/07/2012 nous mettions en ligne une pétition Doux : pour sauvegarder durablement les emplois, il faut réorienter le modèle de production Analyser les raisons de l’échec pour mieux rebondir Toutes les leçons doivent être tirées de la situation actuelle du groupe DOUX hier encore présenté comme l’un des fleurons du « modèle agricole breton ».

Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt Le premier ministre a annoncé un moratoire sur la TKPL. Ce n'est pas l'écotaxe qu'il faut geler, c'est la TVA ! La révolte bretonne contre l’écotaxe est elle une manipulation patronale ou une juste lutte pour l’emploi ? Selon certains, le Medef et la FNSEA, principaux responsables de l’échec du « modèle breton » avec leurs choix productivistes et polluants, réussiraient ainsi à se dédouaner tout en torpillant toute fiscalité écologique. Pour d’autres, le mouvement veut légitimement défendre l’emploi et le pouvoir d’achat contre la politique économique et fiscale désastreuse du gouvernement. Ces thèses apparemment contradictoires sont en réalité toutes deux exactes. Dans la récente manifestation de Quimper, où agriculteurs, patrons et ouvriers de l’agro-alimentaire défilaient ensemble contre l’écotaxe, c’est le recours aux symboles historiques et culturels (le bonnet rouge, le drapeau breton) qui a fait tenir ensemble, peut-être provisoirement, ces deux dynamiques.

Le grand responsable de cette confusion, c’est le gouvernement de François Hollande. Ecologie,droit de l'homme, paix. Ecotaxe dans le coma : l’environnement, ça commence déjà à bien faire ? Pascal Canfin et Cécile Duflot à l’Elysée, le 10 juillet 2013 (LCHAM/SIPA) Tiens, Cécile Duflot et Pascal Canfin sont encore là ? Je me souviens de l’un et l’autre, avant l’été, décrivant la ligne rouge que le gouvernement ne devait pas franchir s’il voulait que deux ministres EELV ne démissionnent pas. Il devait faire un effort sur la fiscalité écologique et la transition énergétique.

Lors d’un déjeuner avec quelques confrères, Cécile Duflot nous avait expliqué la chose avec sa serviette. Elle avait donné un bout à un journaliste de France Cuture en lui demandant de tirer dessus. Avec la suspension dans toute la France de l’écotaxe, la serviette de Cécile Duflot gît désormais au fond d’une fosse à lisier. Coupe, recul Sarkozy, après son Grenelle flamboyant, avait lui aussi reculé face aux lobbies, mais au moins, il l’avait assumé par une phrase désormais célèbre : « l’environnement, ça commence à bien faire ».

Deux dossiers en chantier. Pourquoi je soutiens l’écotaxe par Tristan. Un membre de la page, Tristan de Neylac a souhaité vous faire part de son coup de gueule de la semaine : [ Actuellement, en France, le gazole à la pompe a baissé de €0,08 en 3 mois (Ici, vers Nantes, de €1,35/l à €1,27/l à ce jour). Les élections municipales approchant, donc… Au Royaume Uni, le gazole est vendu plus cher que l’essence (£1,45, soit €1,71 contre £1,31, soit €1,53). Pourquoi ? Parce qu’il est plus polluant. Logique. Et vous les routiers, si au lieu de faire faire 2500km à un yaourt entre le champ et l’assiette, vous divisiez par 10 cette distance, vous ne pensez pas que vous auriez des conditions de vie meilleures ? Si vous aussi vous souhaitez vous exprimer sur une thématique particulière, n’hésitez pas à nous en faire part. Bretagne: Pour un pacte d'avenir écologique et solidaire.

Le roman noir de l'écotaxe - Page 4. Ecotaxe : l’enfant de la privatisation des autoroutes. Illustration, autoroutes Vinci - MEIGNEUX/SIPA Du même auteur Chercher la femme, dit le proverbe. En France, pour les nouvelles taxes, mieux vaut chercher du côté des opérateurs de l’Etat, ces agences et autres hautes autorités qui ont pullulé ces dernières années. L’ecotaxe, votée dans le cadre du Grenelle de l’environnement de 2008, répond parfaitement à ce principe. Le gros du produit prévu, (1,2 milliard d’euros prélevés sur les transporteurs routiers moins les 240 millions que conservera Ecomouv, la société collectrice) doit alimenter l’AFIFT. Derrière ce sigle se dévoile l’Agence de financement des infrastructures de transport de France. Routes, autoroutes urbaines gratuites, mais aussi lignes à grande vitesse... la liste des courses de l’agence fait d’elle un monstre budgétivore.

Autrement dit, si vous avez quelques économies et que vous croyez que l’Etat ne mettra pas fin à cette folie, il n’y a pas à hésiter : acheter des actions Vinci. Le contrat insensé de l'écotaxe - Page 1. "Ecotaxe : le contrat avec l'Etat français devra s'appliquer" Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Rémi Barroux Michel Cornil, vice-président d’Ecomouv, la société chargée de la gestion et de la perception de l'écotaxe et dont l'actionnaire majoritaire (70 %) est l'italien Autostrade, rappelle les termes du contrat qui le lie à l'Etat français. Et entend bien que les clauses de celui-ci soient respectées. Lire notre enquête sur la signature d'un partenariat public-privé controversé avec la société Ecomouv Jean-Marc Ayrault a annoncé la suspension de l’écotaxe, dont la mise en application était annoncée pour le 1er janvier 2014.

Le ministre du budget, Bernard Cazeneuve, a indiqué, jeudi 31 octobre, que "cela ne durerait pas des mois". Michel Cornil. S’agit-il d’une rupture du contrat qui vous lie à l’Etat ? Il y a déjà eu des reports [l’écotaxe devait être appliquée au 1er juillet 2013], car le gouvernement a estimé que les acteurs n’étaient pas totalement prêts, ni Ecomouv ni les autorités, encore moins les transporteurs. Ecotaxe : questions autour d'un partenariat public-privé. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent La suspension de la mise en œuvre de l'écotaxe, à la suite des manifestations bretonnes du week-end du 26 octobre, pourrait coûter très cher à l'Etat, qui risque de ne pas honorer les obligations qu'il a contractées dans le cadre d'un partenariat public-privé avec la société Ecomouv. Lire l'éclairage : "Ecotaxe : le feuilleton judiciaire autour du partenariat public-privé" Dès que la société aura "livré" le dispositif – "entre maintenant et le 1er janvier", selon le ministère des transports –, l'Etat devra verser un loyer à la société, comme prévu dans le contrat.

Ce loyer représente environ 18 millions d'euros par mois. Il faut ajouter à cette somme le manque à gagner pour l'Etat, qui comptait sur les recettes de l'écotaxe : environ 65 millions d'euros. Au total, donc, le recul du gouvernement va peser sur ses finances à hauteur de 85 millions d'euros chaque mois jusqu'à la mise en place de l'écotaxe. Retour en arrière. Les dessous de l'écotaxe : quand Benetton et Goldman Sachs collectent l'impôt français. Après six ans de reports et d’atermoiements, l’écotaxe poids lourds est devenue un sujet explosif.

Et le gouvernement n’en finit plus de s’empêtrer dans des reculades qui le décrédibilisent. Les critiques se focalisent sur le coût de la taxe pour les transporteurs et les agriculteurs. Pourtant, l’essentiel est ailleurs : pour la première fois, la collecte d’un impôt est confiée à des entreprises privées. L’État a fait le choix de déléguer le recouvrement de l’écotaxe à un prestataire, par le biais d’un contrat de partenariat public-privé. Le produit de la perception de la taxe, estimée à 1 200 millions d’euros par an, sera reversé à l’administration des douanes. . « Un retour à la Ferme Générale de l’Ancien Régime ! Benetton, Goldman Sachs, Thales et SFR, collecteurs d’impôt « Le coût global du contrat de partenariat, bien qu’élevé, ne semble pas surestimé », conclut Marie-Hélène Des Esgaulx devant la commission des Finances. Les rentrées fiscales passeront-elles par les paradis fiscaux ? Ecotaxe : l'Etat s'apprête à verser entre 100 et 200 millions à Ecomouv.

Ecotaxe suspendue: Les écologistes au gouvernement, jusqu’à quand? «Minable», a commenté l’eurodéputé José Bové, «le coup qui tue», a asséné Noël Mamère, qui a quitté EELV fin septembre. Des propos outrés, à la mesure de leur déception après l’annonce ce mardi par Jean-Marc Ayrault de la suspension de l’écotaxe, qui tranchent avec les réactions bien plus mesurées des députés, sénateurs et ministres estampillés EELV qui travaillent quotidiennement avec les socialistes. Le coprésident du groupe à l’Assemblée nationale, François de Rugy, a juste dit attendre «le calendrier et la méthode» de Matignon. Au palais Bourbon, avec Barbara Pompili, ils ont évité les journalistes longtemps jusqu'à ce que cette dernière lâche ce dont tout le monde se doutait: «On est tous dans le même bateau et il faut qu'on œuvre pour que ça s'arrange pour ce pays.». Jean-Vincent Placé, d’habitude avide de médias, n’a pas dit un mot. Cécile Duflot et Pascal Canfin l’ont joué plus que discrète.

>> Retrouvez notre live sur les réactions de la journée par ici Maud Pierron. L'écotaxe est bonne pour l'économie locale. Alors que des manifestations s’en sont pris en Bretagne aux portiques permettant le calcul de l’éco-taxe sur les poids lourds, les parlementaires EELV rappellent la philosophie et les avantages attendus de cette fiscalité verte. Les manifestations actuelles en France, et tout particulièrement en Bretagne, peuvent faire craindre de nouveaux retards dans la mise en place de l’écotaxe poids lourds. Nous voulons dire aujourd’hui avec force qu’un nouveau report ne règlerait rien, et retarderait encore la nécessaire modernisation de l’offre de transport et d’organisation logistique dans ce pays. L’écotaxe c’est d’abord une fiscalité écologique qui instaure un cercle vertueux : Elle résulte du Grenelle de l’environnement. Cette taxe existe dans cinq pays européens. Mise en place dès 2005 en Allemagne, elle a permis d’y mobiliser 4,3 milliards d’euros en 2012, et la part du fret ferroviaire y a fortement augmenté.

Ceux qui s’insurgent contre cette taxe aujourd’hui manipulent la réalité. Pour 2014, tous nos vœux à l’écotaxe poids lourds.