background preloader

Relation médecin patient

Facebook Twitter

Dossier-20100215-fin-de-vie.pdf (Objet application/pdf) Autour du corps souffrant : relation médecin-patient-entourage, trio infernal ou constructif ? Notre cheminement montrera quelques interrelations dynamiques entre « système soignant » et système « patient-famille » avec leurs répercussions pragmatiques au cœur de notre pratique quotidienne : comment réagir quand un couple qui se déchire nous appelle en urgence, mais aussi, comment communiquer l’annonce d’un diagnostic de mauvais pronostic : au patient seul ? Avec une personne soutenante ? ... Nous ne pourrons pas approfondir les grandes questions existentielles et philosophiques qui se profilent derrière toute réflexion relationnelle (rôle du support social, du pouvoir des autres…) : qu’est-ce que l’homme ? Qu’est-ce que la liberté ?

Evoquer la famille et l’entourage nous rappelle aussi, dans une société matérialiste et technologique comme la nôtre, que le vrai sens de la vie se trouve peut-être dans l’intimité affective et la chaleur des liens émotionnels. Aujourd’hui, éthique médicale et bioéthique sont devenus synonymes (Rapport du Comité National d’Ethique, 1989). Victor Larger, Le médecin et le patient. Éthique d’une relation. 1Victor Larger, médecin et philosophe, propose dans cet essai d’interroger la relation patient/médecin du point de vue du médecin. Partant du constat que le modèle de la bienfaisance et du paternalisme est actuellement battu en brèche, l’auteur, postulant que la base de la médecine est le colloque singulier avec un patient, propose de saisir ce qui fonde la relation patient/médecin. Pour ce faire, il propose de (re)partir des enseignements d’Hippocrate qui place l’amour des hommes au cœur de la pratique médicale. 2Par conséquent, le premier effort de l’auteur est de définir « l’Homme ».

Dans ce but, il commence par s’intéresser à la personne, « être unique et un, absolu et relatif ». Si la pensée positiviste qui préside aux connaissances scientifiques permettant la pratique médicale ne sait que faire de ce qui n’est pas corps, on ne saurait réduire le patient à son corps. 5Victor Larger poursuit son propos en abordant la souffrance « expérience qui traverse de part en part l’homme ». Drboulerelation. 01_poly_item01. Chap_2_fr. Ethics_manual_fr.pdf. VersionPDF.pdf (Objet application/pdf)