background preloader

Généralités

Facebook Twitter

CERSES - Simone BATEMAN-NOVAES. Directrice de Recherche (D.R.1), Docteur en sociologie, (Habilitée à diriger des thèses) - CNRS Contact : simone.bateman@parisdescartes.fr Simone BATEMAN est sociologue, directrice de recherche CNRS.

CERSES - Simone BATEMAN-NOVAES

Ses recherches portent principalement sur les questions éthiques suscitées par des pratiques médicales et scientifiques novatrices, notamment dans le domaine de la reproduction et de la sexualité (avortement, contraception, assistance à la procréation, réanimation néonatale, recherche sur les cellules souches embryonnaires). Elle aborde ces questions, non pas comme des problèmes philosophiques abstraits, mais comme des dilemmes pratiques auxquels les acteurs sont confrontés au quotidien et dont la dimension morale est fortement imbriquée dans un ensemble d’autres considérations normatives (techniques, sociales, juridiques, politiques, économiques, etc.).

Sa démarche est descriptive, mais elle prend au sérieux les questions normatives qui émergent dans la vie sociale. ODM_SPE_bioethique_web. Caméra pour un dossier : l'avortement thérapeutique - Vidéo Ina. Le vote de la loi sur l'avortement. Simone VEIL, femme militante, réussit à faire entendre ses idées concernant l’avortement.

Le vote de la loi sur l'avortement

C’est ainsi qu’après de long débats, des nombreuses mésententes entre les députés, le 26 novembre 1974 le projet de loi sur l’avortement est présenté à l’Assemblée Nationale. Une nuit entière a été consacrée à son élaboration, une nuit tendue comme le précise Simone Veil. Environ 484 députés ont donné leur votes : 284 ont voté pour et 189 ont voté contre. Voici le détail des votes des députés des différents partis (source : chiffre d’après Le Parisien, journal paru le 30 novembre 1974) Interruption volontaire de grossesse (IVG) Aspects éthiques du dépistage de la trisomie 21: quelques points de vue. Le dépistage et le diagnostic de la T21 font appel à des progrès techniques importants qui rendent le fœtus « accessible ».

Aspects éthiques du dépistage de la trisomie 21: quelques points de vue

Depuis les années 70, ces progrès ont modifié le moment conceptuel du « début de la vie », qui n’est plus celui de la naissance mais celui de la fécondation. La législation française permet l’interruption de grossesse pour raison médicale à tout moment de la grossesse (situé au delà du délai de 14 SA accessible pour les IVG). Le diagnostic de trisomie 21 peut donc conduire à une interruption médicale de grossesse chez un grand nombre des couples concernés.

Le nombre d'interruptions médicales de grossesse s'élève en moyenne à 7000 chaque année en France. Les quelques points de vue suivant s’inscrivent dans ces perspectives. Interruption volontaire de grossesse (IVG) Article premier.

Interruption volontaire de grossesse (IVG)

La loi garantit le respect de tout être humain dès le commencement de la vie. Il ne saurait être porté atteinte à ce principe qu'en cas de nécessité et selon les conditions définies par la présente loi. Art. 2. Bioéthique. Bioéthique. Comité Consultatif National d'Ethique.

Bioéthique. Les états généraux de la bioéthique. Bioéthique.net. BIOETHIQUE. Dimanche dernier, le Pape François a appelé à participer à – je cite – » la récolte de signatures qui a lieu aujourd’hui dans de nombreuses paroisses italiennes, afin de soutenir l’initiative européenne « Un de nous » Read more → Il n’aura pas fallu longtemps pour voir débouler la suite de la loi sur le « mariage pour tous ».

BIOETHIQUE

Le soir même du vote, des militantes homosexuelles manifestaient devant le siège du Parti Socialiste et revendiquaient le droit à… Read more → La semaine dernière, je vous annonçais le débat sur la recherche sur l’embryon qui s’est tenu jeudi 28 mars. Read more → Madrid veut revenir sur le droit à l’avortement. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Sandrine Morel (Madrid, correspondance) C'était une promesse de campagne de Mariano Rajoy, une concession à l'aile dure du Parti populaire (PP) et à l'Eglise.

Madrid veut revenir sur le droit à l’avortement

Le gouvernement espagnol a annoncé, vendredi 20 décembre, une nouvelle « loi de protection de la vie du conçu et des droits de la femme enceinte ». Cette loi mettra fin à l'avortement conçu comme un droit, introduit en Espagne par le gouvernement de José Luis Rodriguez Zapatero et entré en vigueur en 2010. La législation antérieure autorisait les interruptions volontaires de grossesse (IVG) durant les quatorze premières semaines de gestation, jusqu'à vingt-deux semaines en cas de malformation du foetus.

TPE-Bioéthique. Les problèmes éthiques liés à l’homme commencent dès le début de sa vie.

TPE-Bioéthique

L’une des principales difficultés naît du fait que l’on ne peut définir à quel moment commence la vie. On pense notamment au problème de l'avortement et les questions morales qu’il entraîne. L'avortement se définit comme l'interruption avant son terme du processus de gestation. La conception passe par la fécondation d'un ovule par un spermatozoïde, d’une cellule œuf, qui se poursuit par la croissance de l'embryon, puis du fœtus, et qui s'achève normalement à terme par la naissance d'un nouvel individu de l'espèce.

L’avortement est depuis 1975 autorisé en France grâce à la loi Veil. L’interruption de la grossesse pose aujourd’hui un réel problème éthique car on peut se demander dans quelle mesure l'avortement est-il considéré comme un « meurtre » ? Quelques définitions Pour commencer, on peut constater deux différentes formes d’avortement.