background preloader

La presse satirique en France aujourd'hui

Facebook Twitter

La famille de presse revêt désormais des formes très diverses

Presse, le dessin s’estompe. Mais où donc a disparu le dessin de presse ?

Presse, le dessin s’estompe

Il suffit qu’on pose la question pour qu’aussitôt mille contre-exemples viennent faire le siège. Les révélations du Canard enchaîné - Archives vidéo et radio Ina.fr. Urtikan.net - le premier journal satirique, actualité, dessins, mauvais esprit et humour, le dessin du jour. De "Charlie Hebdo" à "Closer" : le bad buzz au secours de la presse française. Une du 19 septembre 2012 du journal satirique Charlie Hebdo (CHARLIE HEBDO/AFP).

De "Charlie Hebdo" à "Closer" : le bad buzz au secours de la presse française

"On a vendu en deux heures ce qu'on vend d'habitude en une semaine ! " Il n'y avait pas que les kiosquiers à être heureux mercredi dernier. Chez "Charlie Hebdo" aussi, on a dû sabler le champagne. 75.000 exemplaires écoulés, un retirage prévu ce vendredi, un numéro déjà collector… L'hebdomadaire satirique n'en est pas à son coup d'essai. En 2006, on s'en souvient, il avait publié la série de caricatures de Mahomet du journal danois "Jyllands-Posten".

À cette occasion, au fil des retirages, "Charlie Hebdo" aurait vendu presque 400.000 exemplaires, contre un tirage régulier de 140.000 à l'époque. Sur le blog de l'hebdomadaire, on pouvait lire jeudi : "Nous rappelons que Charlie Hebdo ne fait partie d’aucun empire financier, et que notre petite équipe se consacre depuis vingt ans à faire exister (…) une presse libre et indépendante. " Une belle profession de foi qui signe aussi l'aveu d'un besoin en financement. La presse satirique pourrait se porter mieux. Peu de titres, des ventes très faibles, en France, et en dehors du Canard enchaîné, la presse satirique peine à trouver son public.

La presse satirique pourrait se porter mieux

Petit tour d’horizon : Charlie Hebdo pour répondre à ses détracteurs dans la polémique sur la publication des caricatures de Mahomet publie cette semaine un numéro double, avec une version « responsable » qui correspond à « ce que souhaitent voir les Boutin et autres Cohn-Bendit », et une version « irresponsable » qui serait, précise son directeur Charb, « un Charlie Hebdo normal ». Le tirage annoncé est de 100 000 exemplaires. A noter que le site Internet de l’hebdo va faire « peau neuve » et incite les lecteurs à s’abonner à la « version numérique ». Cette rentrée est aussi marquée par le retour dans les kiosques de Siné Mensuel avec un grand article consacré à Michel Polac et toujours de pleines pages de dessins de Jiho, Mix & Remix, Chimulus, Carali, Faujour, Siné, entre autres.

Le dessin satirique est-il si ringard que ça ? Trop méchant, trop cynique, trop dérangeant, trop militant, trop vieillot ?

Le dessin satirique est-il si ringard que ça ?

Il faut se rendre à l’évidence le dessin satirique, le dessin d’opinion, n’a plus vraiment la cote dans les médias, et si quelques journaux « spécialisés » continuent à en publier on ne peut pas dire que l’engouement du public se traduise dans les chiffres de ventes. Même le pourtant réactionnaire Figaro n’a pas jugé bon de remplacer son « éditorialiste » Jacques Faizant disparu en 2006, et on ne sait pas encore si Sud Ouest trouvera un remplaçant à Iturria parti à la retraite cet été après 40 ans de collaboration. Et les télés ? Si beaucoup reconnaissent l’apport des dessins au ton iconoclaste de Droit de réponse de Michel Polac, depuis sa disparition en 1987 aucune émission n’a repris le concept.

Aucune télévision n’utilise d’ailleurs le dessin satirique à l’antenne. Quel avenir pour le dessin de presse à l'heure de la crise de la presse écrite ? Le festival de dessins de presse "L'Hérault Trait Libre" ouvre sa première édition à Montpellier ce weekend.

Quel avenir pour le dessin de presse à l'heure de la crise de la presse écrite ?

Le festival de dessins de presse "L'Hérault Trait Libre" se tient samedi et dimanche à Montpellier. Crédit DR Ajouter au classeurSuivre ce contributeurLecture zen Intéressé par cet auteur ? Pour retrouvez facilement ses articles dans votre compte et recevoir une alerte à chacune de ses contributions : Lire ou relire plus tard Pour classer cet article et le retrouver dans votre compte : Besoin de vous concentrer. Plantu, et le basculement du Monde. Le journal "La Galipote" - Site "La Galipote"

Tonic magazine : Informations, humour et satire en Alsace. Bienvenue sur le site du Sans Culotte. Le ravi, mensuel satirique de la région PACA. La lettre à Lulu. Fakir. L'Agglorieuse, l'information sans concession. Fecocorico. " L’Age d'or de la recherche sur la caricature est derrière nous... " : entretien avec Guillaume Doizy - Vous avez fondé en 2007 (7 ans déjà !)

" L’Age d'or de la recherche sur la caricature est derrière nous... " : entretien avec Guillaume Doizy -

Le site Caricatures&Caricature.com, l’objectif de départ est-il rempli ? Guillaume Doizy : En partie seulement. En 2007, j’avais déjà publié deux livres sur la caricature anticléricale (A bas la calotte et Et Dieu créa le rire) et je ne trouvais pas sur la Toile de site de référence correspondant à mon centre d’intérêt, à savoir la caricature. L’Eiris (Equipe Interdisciplinaire de Recherches sur l’Image Satirique) disposait bien d’un site, mais totalement figé, rarement actualisé, avec très peu de contenu.

Ce que je voulais, c’était non seulement centraliser l’actualité de la recherche sur la caricature, mais également donner de la visibilité aux chercheurs en republiant certains de leurs articles et justement donner du contenu en accès libre. Pourquoi « en partie seulement » ? Une autre limite du site réside dans la faiblesse des échanges avec les internautes.