background preloader

Le nucléaire et ses idées reçues

Facebook Twitter

Article offert : Le nucléaire, une fausse solution pour le climat. Qu’ont en commun James Hansen, l’un des premiers scientifiques à avoir alerté le grand public sur le dérèglement climatique ; Richard Branson, le fondateur du groupe Virgin ; Bill Gates, le fondateur de Microsoft et Barack Obama ?

Article offert : Le nucléaire, une fausse solution pour le climat

Ils servent de têtes d’affiche à la campagne Nuclear for climate (« le nucléaire pour le climat ») lancée à la veille de la COP21, le sommet de l’ONU sur le climat, par Foratom, une association européenne qui promeut l’énergie de l’atome. La Faillite du Nucléaire. Nucléaire : une industrie en faillite. Contrairement aux idées reçues, le secteur du nucléaire est aujourd’hui en situation de quasi faillite économique.

Nucléaire : une industrie en faillite

Les récents rebondissement autour de la situation désatreuse d’Areva ne doivent pas faire illusion. Il ne s’agit pas d’un acteur mal géré ou en crise passagère : c’est toute une industrie qui se trouve aujourd’hui dans l’impasse. Le sous-sol breton, l'europium, le thorium et terres rares - Wave to Nuclei. Il y a un sujet qui me fait sourire dans l’énergie c’est celui des énergies renouvelables. Nouveau fourre tout sémantique avec la petite touche intellectuelle amaigrit: les ENR.

Ce qui est rigolo dans les ENR, c’est la manière qu’arrive les commerciaux à te faire croire que c’est de l’énergie « propre ». Sous entendu qu’il y a de l’énergie sale. C’est vrai que dans l’échelle de salissure, le nucléaire fissile serait bien placé. Si l’énergie est sale ( je ne sais pas comment quantifier cela mais peu importe) qu’es-ce qu’apporte ces fameuses énergies propres à nous petit humain que nous sommes à l’échelle de l’Univers et d’une explosion de Supernova VS nos besoins de consommation d’énergie en perpétuelle augmentation.

Les otages d'Areva au Niger et la rançon payée pour leur libération prouvent que le nucléaire ne relève pas de l'indépendance énergétique. Les otages d'Areva au Niger et la rançon payée pour leur libération prouvent que le nucléaire ne relève pas de l'indépendance énergétique Depuis des décennies, les autorités françaises prétendent que le nucléaire relève de l' "indépendance énergétique", ce qui est totalement faux.

Les otages d'Areva au Niger et la rançon payée pour leur libération prouvent que le nucléaire ne relève pas de l'indépendance énergétique

En effet, depuis 2001, ce sont 100% du combustible nucléaire, l'uranium, qui sont extraits à l'étranger, et en particulier au Niger où la France maintient une présence quasi-coloniale par l'intermédiaire de son entreprise d'Etat Areva (*). Or, si des salariés d'Areva ont été pris en otage au Niger, y sont restés captif pendant 3 ans, et si la France a payé 20 à 25 millions d'euros pour obtenir leur libération, c'est bien parce que l'uranium n'est pas extrait en France : le nucléaire relève encore moins de l'indépendance énergétique que le pétrole et le gaz (dont de petites quantités sont exploitées en France). LENR, et paf les brevets - Wave to Nuclei. Cette année les recherches sur les réactions nucléaires en basse énergie sont productives.

À cinq mois d’intervalle deux brevets sont mis en ligne sur les bases de données mondiales respectivement en avril et septembre 2013. Nous retrouvons un leader de l’électronique et des semi-conducteurs STMicroelectronics. A première vue le nucléaire et le domaine des semi-conducteurs ne vont pas vraiment ensemble. A part bien sur si vous travaillez dans la résonance de spin électronique (RSE) et que vous étudiez son champ d’application magnétique et paramagnétique. Mais si on reste dans l’optique qu’une réaction nucléaire passe obligatoirement par l’interaction forte et faible, avec les contraintes de détection de la réaction par une production de radioactivité ou encore du cassage de la barrière Coulombienne dans l’optique de fusionner des noyaux, il peut être difficile de comprendre les documents.

Quel farceur ! Touche pas à ma science ! System and method for generating particles by Anthony J. Cyberaction Le nucléaire n’est pas une énergie décarbonée ! Non aux aides d’État atomiques ! Cette cyberaction est maintenant terminée Mise en ligne du 20/09/2013 au 16/10/2013 La France soutient les subventions au nucléaire au lieu d’agir pour la transition énergétique Bilan de la cyberaction :

cyberaction Le nucléaire n’est pas une énergie décarbonée ! Non aux aides d’État atomiques !

L'illusion et les mensonges du nucléaire en France - Commentaires. En France, l'électricité d'origine nucléaire NE REPRESENTE PAS 75%, mais seulement 17% de la consommation finale d'énergie.

L'illusion et les mensonges du nucléaire en France - Commentaires

Si les citoyens continuent à croire les affirmations du lobby nucléaire qui donnent l'impression que le nucléaire couvre 3/4 de nos besoins, il sera très difficile de réduire la part du nucléaire, puis de supprimer les réacteurs devenus obsolètes. Quand on parle de la production des centrales nucléaires, on prend en compte toute l'énergie qui en sort, sans tenir compte du fait que deux tiers de l'énergie primaire d'une centrale sont perdus dans l'environnement. (Voir plus loin l'explication de ce subterfuge par Le Commissariat général au développement durable.)

L’énergie primaire est celle qui est disponible dans la nature : bois, charbon, gaz, pétrole, uranium vent, soleil, hydraulique, géothermique etc... Nucléaire, pour lutter contre les idées reçues, sortie aux Editions Utopia début novembre. Les Editions Utopia"Nucléaire : idées reçues et scénarios de sortie" Préface d’Albert Jacquard, illustrations de F’Murrr, prix de vente en librairie : 3 € Sortie en librairie : 16 novembre 2011 Pour les adhérents Utopia une souscription spécifique : 20 € pour 8 livres (2 € le livre plus 4 € de frais de port).Vous trouverez ci joint la demande de souscriptionDossier de presseCommuniqué de presse Énergie du futur ou du passé?

Nucléaire, pour lutter contre les idées reçues, sortie aux Editions Utopia début novembre

Est-elle une énergie comme une autre ? Les risques d'accidents majeurs, la gestion des déchets, la prolifération par le civil du nucléaire militaire, sont ils maîtrisés? Batho dit-elle vrai sur l'empreinte carbone de l'énergie nucléaire ? Invitée de France Info lundi matin, jour anniversaire de la catastrophe nucléaire de Fukushima, la ministre de l'Ecologie et de l'Energie a vanté les mérites du nucléaire, "énergie décarbonée".

Batho dit-elle vrai sur l'empreinte carbone de l'énergie nucléaire ?

Delphine Batho et l'énergie décarbonnée - Désintox. Earth is flat, nuclear power is safe.