background preloader

Dépression

Facebook Twitter

Dépression. Depression. 10 Reasons Why Some People Are Vulnerable to Depression. Certains l'aiment froid : cette minorité de gens dont le cerveau s’épanouit avec les jours courts et l’hiver. Beaucoup sont ceux qui commencent à perdre le moral au début de l'hiver.

Certains l'aiment froid : cette minorité de gens dont le cerveau s’épanouit avec les jours courts et l’hiver

Les journées sont de plus en plus courtes, la lumière se fait rare et le froid n'aide pas. De façon générale, on parle du "blues de l’hiver" ou de la déprime hivernale, mais pour les scientifiques, il s'agit officiellement du "trouble affectif saisonier". Couramment, la dépression saisonnière est un épisode de dépression qui s'installe à l'automne ou au début de l'hiver et dure jusqu'au printemps. Pourtant, alors qu'une majorité de personnes ne supporte pas le ciel gris, le soleil absent et les journées glaciales, une minorité se réjouit à l'avance de l'arrivée de l'hiver. Ce sont les personnes atteintes de dépression estivale, pour qui l'été est, à l'inverse, synonyme de cauchemar.

D'après les rares études sur le sujet, environ 5% des adultes américains souffrent d'un "désordre affectif saisonnier" entre le mois de novembre et mars, alors que moins de 1% présentent le même trouble au cours de l'été. Qui dit dépression, dit inflammation du cerveau - Sciencesetavenir.fr. INFLAMMATION.

Qui dit dépression, dit inflammation du cerveau - Sciencesetavenir.fr

Le cerveau des patients dépressifs présenterait bel et bien une inflammation. Telle est la découverte d’une équipe du Centre pour Addiction et santé mentale (CAMH) de Toronto (Canada) qui ouvre la voie à de nouveaux traitements. Un des mystères de la dépression est, en effet, qu’on n’en connaît toujours pas l’origine. TEST HAD POUR MESURER ANXIETE ET DEPRESSION - ESPACE DE THERAPIES EMOTIONNELLES. Test psychologique: L'inventaire rapide de symptomatologie dépressive (IRSD. Ce test, l'Inventaire rapide de symptomatologie dépressive, publié par le psychiatre John Rush et ses collègues (1), évalue la présence et la sévérité de la dépression dite caractérisée ou majeure.

Test psychologique: L'inventaire rapide de symptomatologie dépressive (IRSD

La dépression, au sens médical (ou clinique), est différente d'un sentiment de tristesse ou encore de symptômes dépressifs isolés ou transitoires. Le test mesure les symptômes qui correspondent aux critères diagnostiques définis par le DSM-IV (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) (2). Ces critères sont largement utilisés internationalement. Un petit cour sur le cerveau. LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! La mise au point des différentes classes d’antidépresseurs a suivi l’évolution des hypothèses biochimiques concernant la dépression.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX!

Une première hypothèse formulée durant les années 1960 ciblait la noradrénaline comme le neurotransmetteur principal impliqué dans la dépression. Cette hypothèse dites «des catécholamines» proposait que la dépression était due à une déficience en noradrénaline dans certains circuits cérébraux, alors que la manie correspondait à une surabondance du même neurotransmetteur. Bien qu’encore reconnue, cette hypothèse n’explique pas tout, et en particulier pourquoi des fluctuations du taux de noradrénaline n’affecte pas l’humeur de certaines personnes. Durant les années 1970, l’implication d’un autre neurotransmetteur, la sérotonine, fut postulée dans ce que l’on a appelé l’hypothèse «permissive» de la dépression.

Dépression : les 4 périodes à risque. NUMÉRIQUE.

Dépression : les 4 périodes à risque

Cet article est extrait du magazine Sciences et Avenir n°817, en vente en mars 2015. Le magazine est également disponible à l'achat en version numérique via l'encadré ci-dessous. DÉPRESSION. Si elle peut survenir à tout âge, la dépression frappe tout particulièrement à quatre moments précis de la vie. Ces périodes au cours desquelles les personnes les plus fragiles sont susceptibles d’être exposées à la maladie sont l’adolescence, la grossesse, l’apparition d’une maladie chronique grave au pronostic incertain altérant la qualité de vie (cancer, maladies neurologiques évolutives et invalidantes…) et l’avancée en âge. Raison de plus pour être particulièrement attentif aux changements d'humeur au cours de ces périodes.

Un métabolite de la kétamine aurait une efficacité rapide contre la dépression. La kétamine est un médicament anesthésiant.

Un métabolite de la kétamine aurait une efficacité rapide contre la dépression

Elle est aussi illégalement utilisée comme drogue récréative sous le nom de spécial K ou vitamine K. L'HNK est l'un des nombreux composés produits lorsque la kétamine est métabolisée dans le corps. L'utilisation de la kétamine pour le traitement de la dépression est limitée parce que le médicament est administré par voie intraveineuse et peut produire des effets indésirables tels que des hallucinations et la sédation jusqu'au point de l'anesthésie, explique Irving Wainer cu National Institute on Aging à Baltimore, coauteur. Avec ses collègues, il a mené cette étude avec des rongeurs qui ont reçu des doses intraveineuses de kétamine, de HNK et d'un autre composé produit par le métabolisme de la kétamine, la norkétamine. Les effets de stimulation de certains circuits cérébraux étaient examinés après 20, 30 et 60 minutes. La dépression liée à de faibles niveaux sanguins de zinc. Des études chez des animaux montrent aussi que la carence en zinc peut induire un comportement dépressif qui peut être inversé par une supplémentation en zinc.

La dépression liée à de faibles niveaux sanguins de zinc

Plusieurs études (mais pas toutes) qui ont mesuré les concentrations sanguines de zinc chez les personnes déprimées et non déprimées ont suggéré que la dépression peut être associée à des concentrations plus faibles dans divers échantillons de population. Afin de vérifier si les données cliniques disponibles supportent cette hypothèse, Swardfager et ses collègues ont réalisé une méta-analyse de 17 études impliquant un total de 1643 personnes en dépression et 804 personnes sans dépression.

L'âge moyen était de 37 ans. Les concentrations de zinc étaient, en moyenne, plus faibles chez les personnes déprimées que chez les participants des groupes témoins. Plus la dépression était sévère, plus les différences de niveaux de zinc étaient élevées par rapport aux groupes témoins. Comment vous servir de la Méthode Coué quand tout semble foutu ! Que faire lorsque rien de ne se passe dans notre vie comme nous le voudrions ?

Comment vous servir de la Méthode Coué quand tout semble foutu !

Comment se servir de la Méthode Coué et de la loi de l’attraction lorsque tout semble se dérober sous nos pieds et que nous n’avons plus rien à quoi nous raccrocher ? Nous avons tous vécu un jour où l’autre ce type d’expérience n’est-ce pas ? En général, pendant ces périodes, nous nous sentons désorientés, découragés, attristés, déçus, en colère, abandonnés, humiliés, angoissés, etc. Bref… C’est le genre de moment dont on se passerait bien ! Pourtant… ces étapes font partie de notre processus d’évolution.

Maintenant, si ces changements sont nécessaires, vous pouvez décider entièrement de la forme qu’ils prendront. Cigarette et dépression. On connaît tous les effets nocifs de la cigarette, et malgré tout, plusieurs fumeurs s’accrochent.

Cigarette et dépression

Pour plusieurs d’entre eux, il s’agit d’une question d’équilibre mental. Idée saugrenue? Peut-être pas tant que ça. Depuis une vingtaine d’années, la science s’intéresse au lien entre la nicotine et la santé mentale. On a entre autres découvert que la moitié des fumeurs, quand ils cessent de fumer, vivent de réels épisodes de dépression.

Psychiatre et fumeur depuis 50 ans, Jean-Jacques Bourque est convaincu que beaucoup de fumeurs sont en fait des dépressifs qui s’ignorent et que la nicotine leur sert d’antidépresseur. Arrêter de fumer peut aussi être risqué pour la santé, soutient un psychiatre. 21 janvier 2010 – Arrêter de fumer constitue un geste salutaire pour la santé, mais pour ceux qui ont une santé mentale fragile, abandonner le tabac comporterait aussi des risques importants.

Arrêter de fumer peut aussi être risqué pour la santé, soutient un psychiatre

C’est ce que met en lumière le Dr Jean-Jacques Bourque, dans son livre intitulé Écrasons la cigarette, pas le fumeur, publié récemment1. « On n’en parle jamais, mais arrêter de fumer augmente le risque d’aggravation de la dépression chez ceux qui en souffrent – et même de suicide -, en plus de doubler le risque de mourir chez les fumeurs qui viennent de subir une première crise cardiaque. » Psychiatre à la retraite, le Dr Bourque ne nie pas que l’usage du tabac soit globalement néfaste pour la santé, et il n’encourage personne à commencer à fumer. « Mais il y a des situations où le tabac n’est pas aussi dangereux qu’on le laisse croire, où il peut même aider une personne à mieux vivre avec son état de santé », affirme-t-il. Difficile d’arrêter de fumer : un gène responsable. Vous êtes déprimé ? Bravo ! Cher lecteur, Alors que beaucoup de personnes dépressives ont honte de leur état et envient le « courage » des autres, ma vision est exactement inverse.

Je considère au contraire qu'il faut être fier d'être dépressif, malgré la terrible douleur que cela cause. Et avant de vous parler des solutions à la dépression, nous allons procéder à une distribution de médailles : Les fichiers de l'utilisateur Talayesva. L'affaire du millepertuis. Retourner à la liste des sujets traités. L'affaire du millepertuis Le rôle de l'AFSSAPS Répression administrative et désinformation Le Quotidien du médecin et le millepertuis Les études démontrant l'intérêt du millepertuis pour le traitement de la dépression Remarques sur le problème des autorisations de mise sur le marché des médicaments EpiloguePour en savoir plus L'affaire du millepertuis en France a commencé le 1er mars 2000 par un communiqué de l'AFSSPS (l'Agence gouvernementale qui s'occupe du médicament en France) mettant en garde contre l'utilisation du millepertuis.

Dépression : Au niveau du cerveau. Juin 2006 La dépression a bien une dimension psychologique et sociale : elle peut être considérée comme un désordre émotionnel au cours duquel certaines émotions sont vécues de façon très intense. Elle se traduit également par une série de symptômes parmi lesquels un état morbide, une tristesse généralisée, une perte d'intérêt ou de plaisir et un ralentissement intellectuel et moteur. Quels sont les mécanismes physiologiques à l'origine de ces symptômes ? Par exemple, le cerveau d'un dépressif montre-t-il des anomalies ? Va-t-on vers la découverte d’un vaccin contre la dépression ? - La psy dans tous ses états. La dépression existentielle chez les surdoués par James T. Webb - Talent différent. Voici un texte rédigé par James T Webb sur le site de SENG (Supporting Emotional Needs of the Gifted – Répondre aux Besoins Emotionnels des Surdoués).

J.T. Webb se consacre depuis longtemps à la recherche et à l’accompagnement des surdoués (que ce soit en consultations privées ou cliniques). Il a créé SENG en 1981, et est par ailleurs auteur de près d’une centaine de communications et de livres sur le sujet. Ses titres et participations sont nombreux, et il a été reconnu comme l’un des 25 psychologues américains de référence sur le sujet du surdon. Les surdoués ont tendance à expérimenter un certain type de dépression, connue sous le nom de dépression existentielle. Bien qu’une épisode de dépression existentielle puisse survenir chez n’importe qui à l’occasion d’une perte majeure ou la peur d’une perte qui met en lumière l’aspect fini et éphémère de la vie, les surdoués sont plus vulnérables à ce genre de dépression qui les atteint plus facilement.

Déprime Saisonnière [pdf] Marie Andersen - Quand tout va mal. Retour à la liste des articles Bref quand tout va mal, que je n’ai plus rien à quoi me raccrocher, plus rien qui me donne la joie, l’énergie de vivre, quand je vois les idées noires se pointer au creux de mes nuits solitaires, que je n’ai plus envie de me lever le matin, que je préférerais même ne plus me réveiller, que me reste-t-il ? Que dois-je faire ? - Si vraiment le danger d’en finir avec la vie devient obsédant, je n’hésite plus et je vais chercher de l’aide : je téléphone à SOS Suicide, j’en parle à mon médecin ou je vais à la garde de l’hôpital et je dis : « Je n’en peux plus »… Je dois à un certain moment reconnaître que je suis au bout du rouleau, que je ne m’en sors plus tout seul et que j’ai besoin d’aide.

. - Je ne néglige pas non plus les possibilités de consulter un psy, soit directement, soit par téléphone, mail ou chat, comme le site de psy.be me le permet. . - Petite cerise sur un gâteau fragile, si possible je m’impose une troisième règle : « Un plaisir par jour » ! La dépression: Comment la reconnaître et la vaincre. Vivre avec la dépression. Les grands dossiers: vaincre la dépression. Vaincre la fatigue synaptique - Stress et Sommeil. Par Bruno Lacroix (Suite de l'article paru dans le numéro de mars) Vaincre la fatigue synaptique - Fatigue surrénale. Déséquilibre hormonal et dépression. Les symptômes racontent l’histoire des déséquilibres hormonaux.

Ceci est une entrevue avec un médecin de Californie qui a été un collègue du Dr John Lee et qui est maintenant à sa retraite. Un des messages les plus important que ce médecin a apporté à ses patients et patientes est qu’il n’y a pas de formule toute faite pour équilibrer les hormones – chaque personne devant trouver sa propre solution. Voici en particulier ce que ce médecin avait à dire au sujet de la dépression et de la dominance en oestrogènes – terme utilisé par le Dr Lee pour décrire un excès d’œstrogène qui n’est pas nécessairement dû à un haut taux d’œstrogène, mais qui peut être dû à une déficience en progestérone qui laisse l’œstrogène sans l’effet équilibrant de cette dernière. Cette entrevue a été publiée dans le bulletin médical du Dr Lee.

Larmes

Chronobiologie de la dépression (pdf) Relever le défi du dysfonctionnement cognitif dans les troubles dépressifs majeurs (pdf) La dépression, une affaire de chimie. Sérotonine. Sérotonine et autres molécules impliquées dans la dépression. Le lithium le régulateur de l’humeur le plus couramment utilisé dans le traitement des troubles bipolaires. Il est efficace chez près des trois quart des patients maniaco-dépressifs. Effets du tabac sur les neurones sérotoninergiques [pdf] Antidépresseurs, anxyolitiques etc. Alternative / compléments aux antidépresseur. Anxiety - MicroTrace Minerals. Vrac dépression. Mélancolie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Melancolie delirante anxieuse ou stuporeuse en psychiatrie adulte pathologie psychiatrique therapie symptome.

GAPS (Gut & Psychology Syndrome) Le gluten rend dépressives les personnes qui y sont sensibles. Chez les personnes souffrant de sensibilité au gluten, l’exposition à ce mélange de protéines céréalières provoquerait des symptômes dépressifs. Si vous vous sentez mieux avec un régime sans gluten, ce n'est pas forcément dû à une amélioration des symptômes intestinaux : d'après une petite étude australienne parue dans Alimentary Phamacology and Therapeutics, le gluten aurait aussi un effet négatif sur le mental ! Info-depression.fr - Page d'accueil. Savoir parler de sa dépression : huit erreurs à éviter. Quand on a le malheur d’affronter la dépression, parler de cette épreuve est absolument essentiel. Cependant cette pathologie modifie peu à peu la façon de communiquer de la personne, provoquant l’éloignement progressif d’autrui et la solitude.

Six erreurs à éviter si vous commencez une dépression. Dans cet article je vous présente six erreurs fréquentes ayant pour effet d’entretenir une dépression débutante, et comment les éviter. L’entrée dans la dépression se fait souvent de façon sournoise, avec par exemple une forte impression de fatigue ou de ralentissement, et quelques idées noires… Mais qui n’en a pas ? Dépression > ménopause précoce. Dépression - Dépression, pertes de mémoires, difficulté de concentration, troubles bipolaires, anxiété, irritabilité, sautes d'humeur et connexion aux levures Candida albicans. La dépression est un résultat d'une polyinfection bactérienne. La dépression. FRANCE. Où est-on le plus déprimé ? DÉPRESSION: Elle désynchronise le cerveau et bien d’autres fonctions. La dépression asymptomatique : une épidémie invisible, un énorme marché inexploité. Est-ce que l'hiver vous donne les bleus (trouble affectif saisonnier, dépression, luminothérapie, rigolothérapie, vitamine D.

Les deux visages de la dépression. La molécule qui rend fou. SANTE INTEGRATIVE N°10 (pdf) Traverser une période difficile renforce l'aptitude au bonheur › Santé. La dépression est une opportunité. La dépression fait-elle vieillir plus rapidement ? Dépression : à quoi bon vous donner des conseils !  Mademoiselle Caroline ("Chute libre") : "Si je n’avais pas rencontré un 4e psy, je ne serais pas là pour en parler" Le cortisol: "hormone espionne" du stress. Le syndrome "PASS" : syndrome de stress prolongé d'adaptation. Depression et sommeil.

Reconnaitre les Voleurs d’Energie. Guérison Dépression - Le témoignage de Patrick. Comment aider une personne en dépression. Travailler avec un collègue atteint de dépression. Dépression n° 9 - FOCUS. Dépression, prise en charge intégrée. DÉPRESSION: Bientôt un test sanguin pour détecter les plus vulnérables ?

Dépressions bipolaires par CTAH-Recherche. L’angoisse et la depression. Depression definition theorie explication soin therapie pathologie comprehension maladie. Depression psychiatrie adulte pathologie psychiatrique therapie symptome traitement depressif soin. Albipsy. Comment passer de la dépression à la société ? Dépression et spiritualité. Amour et dépression. La dépression majeure. Suicide.