background preloader

Débat Énergie Est

Facebook Twitter

Des rivières à risque pour le pipeline. La construction du pipeline Énergie Est pourrait engendrer de nombreux impacts environnementaux pour d’importantes rivières du Québec, conclut une étude menée par Polytechnique pour le gouvernement.

Des rivières à risque pour le pipeline

Le rapport souligne notamment les risques élevés de glissements de terrain dans plus d’une trentaine de rivières, mais aussi l’impossibilité de contenir et de nettoyer totalement un déversement de pétrole brut. Plus d’un mois après la fin des consultations publiques menées dans le cadre de l’évaluation environnementale stratégique des énergies fossiles, Le Devoir a constaté que le gouvernement Couillard a finalement mis en ligne juste avant Noël l’« Examen des risques associés aux traverses de cours d’eau par des pipelines ». Le rapport a été mis en ligne quelques jours après la publication de la version finale du projet Énergie Est par TransCanada. L’oléoduc Énergie Est. TransCanada souhaite construire l'oléoduc Énergie Est qui permettrait aux pétrolières d’augmenter drastiquement la production et l’exportation du pétrole issu des sables bitumineux.

L’oléoduc Énergie Est

Objectif : acheminer 1,1 million de barils de pétrole brut par jour depuis les sables bitumineux de l’Alberta et l’Ouest du continent vers l’Est du Canada et les ports d’exportation. Ce projet implique de convertir un gazoduc de 3000 km et vieux de 40 ans à certains endroits en un oléoduc en plus de construire un nouveau, long de 1600 km qui partirait près de la frontière ontarienne pour traverser le Québec et se rendre à un terminal maritime à Saint John, au Nouveau-Brunswick (Baie de Fundy). Énergie Est : trop de risques pour trop peu de retombées économiques, dit Coderre. Entouré des maires de Laval, Longueuil, Repentigny et Candiac venus l'appuyer, le maire de Montréal a dit non à TransCanada au nom de son administration et celle de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), dont il est président.

Énergie Est : trop de risques pour trop peu de retombées économiques, dit Coderre

Le projet comporte des risques importants pour notre environnement et trop peu de retombées pour notre économie. « Le projet entraînerait la création d'une trentaine d'emplois directs pour l'ensemble du Québec pour son exploitation et des retombées fiscales d'au plus 2 millions de dollars par année, selon les dernières estimations de TransCanada et nos propres vérifications », a précisé le maire Coderre. La CMM estime que ces retombées économiques sont bien minces en comparaison des coûts qu'entraînerait un déversement majeur dans la région de Montréal, qu'elle estime entre 1 et 10 milliards de dollars, précisant qu'un tel déversement menacerait en outre les prises d'eau potable de plusieurs municipalités de la CMM.

Fuite d'oléoduc en Alberta : trois hectares recouverts d'une émulsion de pétrole. La Presse CanadienneCALGARY Trilogy Energy affirme que la fuite d'oléoduc qu'elle a découverte la semaine dernière dans le nord de l'Alberta a recouvert d'une émulsion de pétrole une région grande d'environ trois hectares.

Fuite d'oléoduc en Alberta : trois hectares recouverts d'une émulsion de pétrole

C'est environ la taille de quatre terrains de football. Dans une mise à jour affichée sur son site web tard mardi, l'entreprise productrice de pétrole et de gaz basée à Calgary affirme qu'elle ne connaît toujours pas le volume de la fuite qui s'est produite dans des marais à environ 15 kilomètres de Fox Creek. L'avis indique que le président de l'entreprise John Williams et d'autres gestionnaires se sont rendus à cet endroit éloigné mardi pour rencontrer l'équipe de nettoyage et évaluer l'étendue du déversement. Il est indiqué que l'oléoduc a été fermé et vidé. Enbridge, le pipeline et les arguments de façade.

À moins d’une grande surprise, la compagnie Enbridge procédera à l’inversion de la canalisation de son pipeline 9B au cours des prochains mois ou des prochaines années.

Enbridge, le pipeline et les arguments de façade

De 1976 à 1998, le pétrole s’écoulait d’ouest en est, mais le flux du pipeline a été inversé en 1998 en raison du plus faible prix du pétrole importé d’Afrique et du Moyen-Orient. Depuis 1998, le pétrole s’écoule donc d’est en ouest. Quinze ans plus tard, la compagnie souhaite maintenant réinverser le flux de pétrole pour acheminer du pétrole d’Alberta vers les raffineries de l’Est du pays, encore une fois pour des raisons économiques. Les approbations ont déjà été données par l’Office national de l’énergie pour la première portion du trajet, dans le sud de l’Ontario.

Il serait très étonnant qu’elles soient refusées pour la portion québécoise. ExxonMobil deserves a pat on the back for Arkansas spill response, says congressmember. Alberta : fuite de 200 000 litres de pétrole léger d’un pipeline d’Enbridge. Une autre fuite de pétrole se produit en Saskatchewan. Une brèche dans un pipeline neuf a causé le déversement majeur en Alberta.

Photo : Terry Reith/ICI Radio-Canada Plein écran L'entreprise Nexen se dit « très préoccupée » et « sincèrement désolée » après un important déversement de produits pétroliers mercredi dans le nord de l'Alberta.

Une brèche dans un pipeline neuf a causé le déversement majeur en Alberta

Projet Oléoduc Énergie Est. Projet Oléoduc Énergie Est Un oléoduc de l’Ouest vers l’Est TransCanada a récemment annoncé qu’elle poursuit l’élaboration d’un nouveau projet d’oléoduc.

Projet Oléoduc Énergie Est

L’Oléoduc Énergie Est d’une longueur de 4 600 kilomètres transportera environ 1,1 million de barils de pétrole brut par jour de l’Alberta et de la Saskatchewan vers des raffineries de l’Est du Canada. Actuellement, le plan comporte les grands volets suivants : Disons non au projet Énergie Est. Denise Campillo répond au manifeste d’un collectif du monde des affaires qui se prononce en faveur de l’oléoduc Énergie Est.

Disons non au projet Énergie Est

Dans un texte d’opinion paru dans La Presse Plus du 11 juillet 2016, un collectif manifeste son appui au projet d’oléoduc Énergie Est. Ce collectif rassemble des chambres de commerce, un syndicat, des associations industrielles du domaine de la construction et du génie. Le Blogue du Prof Solitaire: Pour ou contre le pipeline Énergie Est? L'enjeu qui m'intéresse le plus dans la présente campagne électorale fédérale est la question du projet de pipeline Énergie Est qui traverserait tout le territoire québécois pour acheminer le pétrole albertain vers le Nouveau-Brunswick et les marchés internationaux.

Le Blogue du Prof Solitaire: Pour ou contre le pipeline Énergie Est?

Je suis même étonné de voir la place que prend ce débat. Pour une fois qu'une question environnementale reçoit l'attention qu'elle mérite!