background preloader

Curation primaires de gauche

Facebook Twitter

Nostory. La primaire initiée par le Parti socialiste (PS) se tiendra les dimanches 22 et 29 janvier avec sept candidats.

nostory

Parmi eux, Vincent Peillon veut créer un "service public des maisons de retraite" et Arnaud Montebourg, une "allocation unique" pour diminuer le reste à charge en Ehpad et à domicile. Vous devez vous abonner pour lire cette dépêche. Si vous êtes déjà abonné, merci de vous identifier. Sinon, vous pouvez demander un test gratuit en remplissant le formulaire suivant : Que se passe-t-il au bout d'un mois ? Cinq chiffres à retenir sur les programmes des candidats à la primaire de gauche. À quelques jours du premier tour de la Primaire de la gauche, l’heure est au bilan sur le numérique dans la campagne.

Cinq chiffres à retenir sur les programmes des candidats à la primaire de gauche

Suite à la publication de notre étude sur le décryptage des propositions numériques formulées par les candidats à la Primaire de la gauche, le constat est sans appel : Les candidats sont à la traine sur le numérique ! Retour en chiffres sur le numérique dans la campagne. 91 propositions numériques au total. Être écologiste dans la primaire de la gauche. Trois points communs François de Rugy et Jean-Luc Bennahmias : écologistes ; ils ont milité chez les Verts et quitté le parti ; et enfin candidats à la primaire de la gauche tous les deux.

Être écologiste dans la primaire de la gauche

Jean-Luc Bennahmias, ancien patron des Verts puis membre du MoDem, est président du Front démocrate, formation de centre gauche. Il est engagé depuis trente ans en politique, mais découvert le soir du premier débat. Pour autant, bousculé, moqué par les réseaux sociaux, jeudi dernier, il est devenu comme une vedette de télé-crochet, admet-il. Primaire à gauche. Au menu du 3e débat, sécurité, justice et santé. Les thématiques de sécurité, justice, finances publiques ou encore institutions figurent au programme du troisième débat télévisé de la primaire socialiste élargie jeudi soir.

Primaire à gauche. Au menu du 3e débat, sécurité, justice et santé

Cette dernière joute avant le premier tour dimanche s’ouvrira sur France 2 et Europe 1 à 21 h, avec un volet « société ». Ce premier acte inclut la santé, l’assurance maladie, les services publics, la sécurité et la justice, est-il précisé dans le programme que l’AFP a pu consulter. Primaire de la gauche : Manuel Valls en difficulté, selon un sondage. Présidentielle 2017 : pourquoi le mois de janvier va être décisif. Par Marie-Pierre Haddad Selon un sondage Odoxa, publié mardi 20 décembre, Emmanuel Macron s'impose à la tête du classement des personnalités politiques.

Présidentielle 2017 : pourquoi le mois de janvier va être décisif

Il obtient 35% d'opinions favorables. Un score stable qui profite de la chute d'Alain Juppé qui perd quatre points (33%) et de celle de François Fillon qui perd six points en un mois (31%). Primaire de la droite : ce que les comptes racontent de la campagne. François Fillon a consacré l’essentiel de son budget à ses meetings, quand Alain Juppé privilégiait les campagnes téléphoniques.

Primaire de la droite : ce que les comptes racontent de la campagne

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maxime Vaudano L’argent ne fait pas la victoire. Une primaire de gauche sans favori, vraiment ? Le casting est tombé : six hommes, une femme et une course contre la montre.

Une primaire de gauche sans favori, vraiment ?

Au programme, plein de meetings à travers le pays, trois débats télés et deux tours de scrutin : les 22 et 29 janvier. La victoire se balade entre quatre anciens ministres socialistes : Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon et Manuel Valls. Débat de la primaire à gauche : les 3 moments forts. Qui sont les candidats à la primaire de la gauche ? Et deux de plus, en une journée.

Qui sont les candidats à la primaire de la gauche ?

Vincent Peillon, ancien ministre de l’Education, député européen redevenu professeur de philosophie a décidé de se présenter à la primaire de la gauche. «Il se lancera dans les prochains jours et réunit ses amis la semaine prochaine», a précisé un de ses proches à Libération. L'ex ministre du Logement Sylvia Pinel, issue des rangs du Parti radical de gauche, devrait le rejoindre, a-t-on également appris aujourd'hui par France 3 Midi Pyrénées. Investie il y a onze jours par son parti, elle avait décidé de sécher le scrutin de la Belle alliance populaire, avant de se raviser.