background preloader

ROJAVA

Facebook Twitter

LE KURDISTAN SYRIEN ALIAS ROJAVA, AUTONOME DEPUIS LE 12/11/2013
(INITIALEMENT ORGANISÉ EN 3 RÉGIONS)

Le 12 novembre 2013, les Kurdes de Syrie annonçaient la création d’une administration autonome de transition dans les trois zones d’Afrine au nord-ouest d’Alep, de Kobani entre la frontière turque au nord et l’Euphrate qui la borde à l’ouest et de la Djezireh, zone la plus vaste et la plus peuplée, qui se situe à l’extrême nord-est du pays.

Dans l’attente d’élections prévues dans le courant de l’année 2014, chaque entité possède une assemblée législative locale de transition dirigée par un président et un gouvernement régional provisoire, composé de vingt-deux membres (appelés « ministres ») qui gèrent, avec un conseil ministériel, les affaires courantes de la vie politique, sociale, juridique et économique. Ces trois gouvernements régionaux ont chacun à leur tête un premier ministre kurde et deux vice-premiers ministres souvent issus des autres communautés confessionnelles ou ethniques, kurdes, arabes, chrétiens, tchétchènes. 06/01/2014 Contrat Social. Le Kurdistan syrien, doté d'une "autorité démocratique et autonome", a adopté le 6 janvier 2014 sa constitution (contrat social), qui définit la Syrie comme un "Etat démocratique, libre et indépendant" et divise le Kurdistan en trois cantons.

06/01/2014 Contrat Social

YPG Unités de protection du peuple. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

YPG Unités de protection du peuple

Les Unités de protection du peuple (kurde : Yekîneyên Parastina Gel, abrégé YPG) forment la branche armée du Parti de l'union démocratique kurde syrien (PYD). Effectifs[modifier | modifier le code] Fanion des YPJ (Unités de protection de la femme), branche féminine des YPG. Le , un porte-parole des YPG affirme que le mouvement dispose de 35 000 combattants[3]. Vers la même date, la BBC estime cependant que le nombre des YPG se situe plutôt entre 10 000 et 15 000[4].

Selon Foreign Policy, près de 40% des troupes des YPG sont composées de femmes[6]. Pendant la guerre, des volontaires occidentaux, généralement anciens militaires, hommes et femmes, se joignent également aux YPG pour combattre les djihadistes[8],[9],[10],[11]. Le 10 juin 2015, à Rojava, une brigade, baptisée « Brigade Internationale de Libération », est formée par des combattants étrangers.

Yavuz.C (@yave145) 1978 PKK Parti des travailleurs du Kurdistan. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

1978 PKK Parti des travailleurs du Kurdistan

Le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, en kurde: Partiya Karkerên Kurdistan), formé en 1978 par Abdullah Öcalan, est une organisation armée se présentant comme un mouvement de guérilla[7]. Le PKK est actif surtout en Turquie, Syrie, Iran et s'implante de plus en plus en Irak. Le PKK est en opposition armée avec la Turquie depuis 1984. À sa création, il visait l'indépendance des territoires à population majoritairement kurde se situant dans le sud-est de la Turquie, région constituant une partie du Kurdistan ; mais à présent les revendications d'indépendance du PKK se sont muées en demandes d'autonomie au sein d'un système fédéral, d'amnistie pour les rebelles qui leur garantisse leur participation à la vie politique, et la libération de leur chef Abdullah Öcalan détenu sur l'île-prison d'Imrali au nord-ouest de la Turquie.

Il est également considéré comme terroriste par le gouvernement kirghize (depuis le 11 juin 2008)[18]. 09/01/2013 PARIS assassinat 3 militantes. 13/03/2015 Pacte de solidarité de l'ICOR avec PKK. Le pacte de solidarité entre l'ICOR et la lutte de libération kurde implique un engagement de l'ICOR et de toutes les organisations membres qui le signent.

13/03/2015 Pacte de solidarité de l'ICOR avec PKK

Une forme d'organisation appropriée pour sa mise en pratique sont des comités de solidarité à l'échelle internationale, nationale jusqu'au niveau local, partant d'un comité de solidarité central. Dans ces comités doivent se mettre ensemble tous les révolutionnaires et anti-impérialistes et tous ceux qui soutiennent la lutte de libération du peuple kurde de façon désintéressée. Ceci suit l'idée fondamentale de l'ICOR de collaborer dans la pratique partout où c'est possible au lieu de se démarquer en premier lieu l'un de l'autre ou de se définir à partir de divergences politiques. À ce propos l'ICOR défend les revendications et slogans suivants: 02/12/2015 KDP kurde d'Irak interdit entrée ICOR.

InfoRojava-Kurdistan ‏@info_Rojava - 02/12/2015 on twitter #Rojava #KRG Les douaniers du #KDP, (#Barzani) interdisent au groupe d'aide allemand ICOR d'entrer à #Rojava – epc

The Lions Of Rojava - résistance kurde. Moscou Kurdes syriens ouvrent 1 bureau de représentation. Une délégation de Kurdes syriens a ouvert ce mercredi 10 février un bureau de représentation à Moscou.

Moscou Kurdes syriens ouvrent 1 bureau de représentation

Une décision qui ne doit rien au hasard à l'heure où le Kremlin cherche à les inclure dans les négociations de paix sur la Syrie malgré l'opposition de la Turquie. Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne Il s'agit du premier bureau de représentation des Kurdes de Syrie à l'étranger. Pour Merab Shamoïev, dirigeant de l'Union internationale des associations kurdes, c'est « un moment historique pour le peuple kurde ». « La Russie est un acteur important au Moyen-Orient. Pas seulement un acteur, il écrit aussi le scénario », estime-t-il. La représentation kurde syrienne a un statut d'ONG mais de facto, elle fonctionne comme une ambassade, indique Farhat Patiev, membre du Conseil russe pour les questions nationales. Ce parti n'a donc pas été invité lors des négociations de Genève sur la Syrie malgré les pressions russes. 15/02/1916 Accords Sykes-Picot divisent le kurdistan en 4. Halte aux offensives du gouvernement Turc et de Daesh contre les Kurdes Il y a un siècle, le Kurdistan a été effacé de la carte et divisé en quatre par les accords de Sykes-Picot (signés le 16 mai 1916 entre le Royaume-Uni et la France, avec l’assentiment de la Russie).

15/02/1916 Accords Sykes-Picot divisent le kurdistan en 4

Depuis cette date fatidique, les droits fondamentaux des Kurdes sont continuellement piétinés et leur existence niée. Contre la répression sanglante et le déni, les Kurdes n’ont eu d’autres choix que la révolte. Le Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) et son leader Abdullah Öcalan sont au centre de la résistance kurde depuis 1978. Aujourd’hui, les Kurdes considèrent le PKK comme un mouvement de libération inspiré par les idées d’Abdullah Öcalan. Le Leader du peuple kurde est incarcéré et torturé depuis 18 ans Le 15 février 1999, Öcalan a été kidnappé par la Turquie, avec la complicité des Etats occidentaux. 11/12/2015 attentat EI sur civils à Tall Tamer.

Ce jeudi, des attentats à la voiture piégée revendiqués par l'Etat islamique ont frappé la ville de Tell Tamer dans le nord de la Syrie faisant 60 morts et 80 blessés selon Reuters.

11/12/2015 attentat EI sur civils à Tall Tamer

Les trois explosions ont lieu près d’un hôpital de campagne des forces kurde, dans un quartier résidentiel ainsi que sur la place du marché bondé de Souk Al Jumla. La plupart des personnes touchées sont des civils, mais quelques combattants kurdes font également parti des victimes. Le groupe Etat islamique a revendiqué ce triple attentat suicide dans une communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, précisant que trois des leurs avaient réussi à passer les barrages de sécurité de la ville. Point sur les attaques turques au Peuple Kurde. Victime kurde exposée nue par les soldats turcs. Nantes 150 kurdes manifestent devant le consulat turc. 11/02/2016 Cizre, Sultan exécutée par l'armée turque. Les Kurdes de Paris interpelle l'opinion.

La manifestation a eu lieu lundi, et les massacres dans la ville de Cizre continuent.

Les Kurdes de Paris interpelle l'opinion

J'ai pu rencontrer Berivan Firat, membre du mouvement « Les Femmes kurdes de l'Europe » qui explique que les kurdes en ont la preuve: les personnes tuées par l'armée turques sont bien des civils, de simples habitants de la ville de Cizre: © Sputnik. Déclaration de presse a eu lieu dans le centre culturel des Kurdes à Paris Berivan Firat: Les 66 personnes qui ont été massacrés dans cette cave, ils étaient tous des civils. Tokyo manifestation de soutien. Kidnapping journaliste témoin crimes contre les Kurdes. Syrie libération du village Zehra par QSD. Efrin Manifestation contre bombardements turcs. 22/02/2016 YPG 5 mort pour protéger Esrafiye d'Al Qaida.

3 morts à Tichrine. 9 morts à Kobané.