background preloader

Monnaie Locales - Economie Générale

Facebook Twitter

HS - Monnaies alternatives. MicroFinance. La première banque éthique française sur les rails. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Frédéric Cazenave Vingt-cinq ans après sa création, la Nef vient de franchir une étape importante.

La première banque éthique française sur les rails

Ce week-end, à Nantes, les sociétaires de cette coopérative bancaire ont approuvé à la quasi-unanimité le changement de statut de l'établissement en une banque éthique. Banque et éthique… deux mots rarement associés. Sa définition ? « Nous finançons des projets qui ont un impact social, culturel ou écologique. Inconnu du grand public, la Nef est bien implantée dans le monde associatif et l'économie sociale et solidaire. En plaçant leur argent à la Nef, les particuliers ne cherchent pas à maximiser leurs économies – les taux sont dans la fourchette du marché pour ce type de produits – mais à partager une partie ou la totalité du fruit de leurs intérêts. . « Contrairement aux banques classiques, nous soutenons l'amorçage puisque 40 % de nos crédits sont alloués à des entreprises en création. Le marché mondial de l'économie collaborative devrait atteindre près de 335 milliards de dollars d'ici à 2025, contre 15 milliards en 2014.

Neuilly-sur-Seine, le 12 mai 2015 Le marché mondial de l'économie collaborative devrait atteindre près de 335 milliards de dollars d'ici à 2025, contre 15 milliards en 2014 PwC prévoit 63% de croissance annuelle pour la finance collaborative d’ici à 2025 En dix ans, le concept d'économie collaborative est devenu un véritable marché impliquant de nombreuses startups comme des grandes entreprises internationales.

Le marché mondial de l'économie collaborative devrait atteindre près de 335 milliards de dollars d'ici à 2025, contre 15 milliards en 2014

Alors que ce marché représente aujourd’hui 15 milliards de dollars, le cabinet d’audit et de conseil PwC estime qu’il atteindra 335 milliards de dollars d’ici à 2025. « L'économie de partage est née de la fusion de plusieurs grandes tendances qui ont principalement émergé grâce aux nouvelles technologies, à la baisse des ressources et aux évolutions sociales », explique Olivier Salesse, Directeur Strategy chez PwC. D’ici à 2025, PwC prévoit que ces 5 secteurs vont croître beaucoup plus rapidement que les secteurs de la location traditionnels.

Transport Hébergement et restauration. Une monnaie de secours , le Wir en Suisse. Né en 1934, le réseau Wir, compte 60 000 participants aujourd’hui en Suisse.Extraits d’un texte de Pierre-François Besson publié en février 2005 dans Swissinfo,( Des nombreuses expériences de réseaux d’échange lancées dans les années trente, le système wir est sans doute l’unique survivant.

Une monnaie de secours , le Wir en Suisse

Le système wir est né au plus fort de la crise économique et monétaire des années trente. En 1934, devant la pénurie d’argent liquide, deux petits artisans zurichois mettent en place un système parallèle pour assurer la survie de leurs échanges. Ces hommes s’inspirent de plusieurs penseurs. Le wir, carburant de l'économie suisse. « C’est tout sauf du folklore », assure Jean-Marc Ayrault évoquant le projet de lancement d’une monnaie locale complémentaire sur l’agglomération nantaise.

Le wir, carburant de l'économie suisse

L’objectif affiché du député-maire est d’aider les entreprises à faire face à la crise des liquidités et à faciliter l’accès au crédit à une période où les défaillances de PME se multiplient. « En 2008, beaucoup d’entreprises sont parvenues à passer le cap parce qu’elles avaient de la trésorerie. Aujourd’hui, elles se trouvent en difficultés parce qu’elles en sont dépourvues », souligne Pascal Bolo, adjoint au maire de Nantes chargé des finances, du dialogue citoyen et de l’évaluation des politiques publiques.

Si les élus nantais sont aussi convaincus, c’est aussi qu’ils ont en tête le succès de monnaie locale, comme le Wir. Cantonné à la Suisse, le Wir circule aujourd’hui au sein d’un réseau de 60 000 PME adhérentes, soit 20% des PME helvétiques. Économie collaborative : « La solution n’est pas dans un excès de réglementation » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Philippe Portier (Avocat aux barreaux de Paris, New York et Luxembourg, JeantetAssociés) Les Français plébiscitent, à l’usage et par sondage, les percées de nouvelles formes organisationnelles d’une économie dopée au numérique.

Économie collaborative : « La solution n’est pas dans un excès de réglementation »

Les expérimentations se démultiplient dans des domaines aussi variés que le transport de personnes (le symbolique Blablacar, le polémique UberPop…) ou de colis (You2You, GoGoRunRun…), le « coavionnage » (Wingly), la finance (crowdfunding, Bitcoin…), la location de logements (AirbnB), le partage de livres (Booxup) ou de canapés (Couchsurfing)… La liste est longue et la presse se fait l’écho journalier de cette vague sociétale qui bouscule les habitudes, les acquis, les rôles, les structures et le rapport à autrui, à la croissance ou à la propriété.

Finance. Monnaie. Bernard Maris : Antimanuel d'économie. Innovations, recherches, expérimentations. L’infographie que toutes les entreprises devraient avoir en tête. Qui ?

L’infographie que toutes les entreprises devraient avoir en tête

Jeremiah Owyang (@jowyang), fondateur de Crowd Companies, lancé l’année dernière à LeWeb (lire notre interview ici). Quoi ? Une infographie qui devrait interpeller les entreprises de tous les secteurs. Comment ? Quel produit d'épargne solidaire vous correspond ? - Finansol.