background preloader

Les conduites addictives liées à l'usage d'internet

Facebook Twitter

Cyberdependance.fr, le site d'information en français sur la cyberdépendance. J’ai Débranché. Actualités. Les dérives d'internet : la cyberdépendance. Dépendance à Internet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dépendance à Internet (également nommée cyberdépendance cyberaddiction usage problématique d'Internet (UPI) ou trouble de dépendance à Internet (TDI)) désigne un trouble psychologique entraînant un besoin excessif et obsessionnel d'utiliser un ordinateur et interférant sur la vie quotidienne.

Des activités en ligne, telles que l'achat en ligne, si faite en personne, peuvent être considérées comme problématiques si celles-ci sont compulsives. Signes et symptômes[modifier | modifier le code] D'après le spécialiste français Romain Cally « sur le web, la compulsion apparaît lorsque l'internaute ne juge plus son comportement normal, mais ne peut pour autant éviter de se connecter. Symptômes psychologiques allégués[9] : Symptômes physiques allégués[10] : yeux secs ;maux de tête migraineux ;maux de dos ;syndrome du tunnel carpien ;repas irréguliers ou sautés ;mauvaise hygiène personnelle ;insomnies ou changements dans le cycle du sommeil. D. Symptômes fréquents de la Cyberdépendance. Symptômes fréquents de la Cyberdépendance Symptômes Psychologiques •Une attitude euphorique et un sentiment de bien-être provoqués par la navigation sur Internet • L’incapacité de s’arrêter • Le besoin d’augmenter de plus en plus le temps consacré à Internet • Un manque de temps pour la famille et les amis • Un sentiment de vide, de dépression, et d’irritabilité lorsque privé d’un ordinateur • Propension à mentir sur ses activités à la famille ou aux amis • Apparition de problèmes à l’école et baisse significative du rendement académique Symptômes Physiologiques •Syndrome du canal carpien • Sécheresse des yeux • Maux de tête et migraines chroniques • Maux de dos • Alimentation irrégulière, repas sautés et de mauvaise qualité • Négligence de l’hygiène personnelle • Insomnie ou modifications dans le cycle du sommeil Source: Cyberdépendance en 60 questions; RETZ 2007.

Symptômes fréquents de la Cyberdépendance

<a href=" Amazon.fr</a> Dépendance à Internet - Rameau - Resources from the BnF. Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1.

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ?

Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Guy Almes selon laquelle il y a trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau »52(*) est particulièrement vérifiée chez les adolescents. Pour un certain nombre d'entre eux, la navigation sur Internet ou les jeux (notamment en ligne) sont devenus une drogue dont ils ne peuvent plus se passer.

Si selon les psychanalystes, aucune technologie ne porte en elle-même d'effet addictogène, l'addiction ne pouvant être générée que par une pratique particulière de l'objet en cause, liée à d'autres facteurs complexes (situation du sujet, environnement familial, contexte social...), la cyberdépendance semble prendre de l'importance. 6 à 8 % des internautes seraient ainsi dans l'usage excessif ou dépendant du réseau informatique. Les raisons de cette addiction ne sont pas forcément bien décryptées. Selon M. . * 52 « There is three kinds of death in this world.

Les règles du jeu… Information et Prévention sur l'usage des jeux vidéo à la maison by IFAC CRJE. L’addiction numérique, un mal croissant chez les jeunes. A Singapour, comme dans un nombre grandissant de pays, des psychiatres militent pour que l'addiction aux smartphones soit reconnue comme un trouble psychologique.

L’addiction numérique, un mal croissant chez les jeunes

Avec la Corée du Sud, la Chine et Taïwan, la cité-Etat est l'un des pays d'Asie les plus concernés par ce phénomène. L’addiction au smartphone, un trouble psy ? Singapour et Hong Kong détiennent d’ailleurs le record régional du plus grand nombre d'utilisateurs de smartphones par habitant, selon un rapport publié l'an dernier par le cabinet d'étude Nielsen. 87% des 5,4 millions de Singapouriens sont ainsi munis d'un téléphone multifonctions, contre 65% aux Etats-Unis. Ils passent en moyenne 38 minutes par session sur Facebook, soit presque deux fois plus que les Américains, selon la société Experian.En France, les dernières études menées établissent à 40 % le pourcentage de Français qui utilisent l'internet mobile, c'est-à-dire depuis leurs smartphones et tablettes*.

Chez les jeunes de 15 à 29 ans, ce taux grimpe à 79 % ! Relations jeunes-médias-images, les conseils de l'Association Française de Pédiatrie Ambulatoire. Addictions - marseille-psychologie. Les nouvelles technologies sont partout au point qu'on ne peut pas y échapper, ou presque.

addictions - marseille-psychologie

Ainsi, entre usage régulier et vraie addiction au numérique, la frontière est mince. Portables, tablettes, ordinateurs, les nouvelles technologies nous entourent. Elles sont partout : au bureau, à la maison, dans les magasins… Nous en avons tous un usage régulier, à partir de quel moment pouvons-être considérés comme addicts aux nouvelles technologies ? Comment cette addiction se traduit-elle au quotidien ? Cela ne se traduit pas tant en terme d’heures passées sur les nouvelles technologies qu’en termes de rupture des liens sociaux réels. Avec l'omniprésence du numérique, sommes-nous tous, dans une certaine mesure, accros aux nouvelles technologies ? Quelles thérapies. Psychologue des médias numériques et des addictions.