background preloader

Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique

Facebook Twitter

Vanessa Lalo | Psychologue des usages numériques et des addictions. Qui sera responsable des « maladies de la connexion » Que devons-nous apprendre des anxiétés, des obsessions, des phobies, du stress lié à notre connexion ? C’est la question que pose le designer Fabien Girardin sur le blog du Near Future Laboratory, ce studio de conseil et de design-fiction.

A l’heure où nous sommes de plus en plus cernés et saturés par les notifications sociales en temps réel, la connexion permanente livre sa face noire. Vivre dans le village global conduit les plus connectés à éprouver de nouvelles anxiétés, de nouvelles obsessions, de nouvelles phobies et de nouvelles formes de stress, qui sont le symptôme des effets négatifs liés à la manière dont on conçoit les technologies. Image : Affiche promotionnelle : « les médias sociaux vous font vous sentir comme un gros tas de linge sale en désordre ? Comment améliorer la conception des médias sociaux ? Quels sont les effets de ces surcharges sociales qui s’imposent à nous ? Depuis 2014, la moitié des propriétaires de smartphones visitent un réseau social quotidiennement. Note sites web ou contenus de référence. Accro au jeu vidéo ? Le jeu vidéo est aujourd’hui un loisir qui concerne toutes les tranches de la population. Une enquête montre que 53 % des Français1 jouent régulièrement et 68 % occasionnellement.

Qui joue le plus ? A quel type de jeu ? Pourquoi certaines personnes deviennent-elles addictes ? Quels sont les signes d’alerte d’un usage excessif ? Comment traiter cet usage problématique ? Qui joue ? Les derniers chiffres1 (octobre 2017) montrent que les plus gros joueurs se situent dans les tranches d’âge : 10-14 (95 %), 15-18 (92 %) et 19-24 (91 %). A quel type de jeu jouent les joueurs ? Dans le classement 2017 des 10 premiers jeux vendus en France toutes plateformes confondues1, on trouve : Puis-je être « addict » au jeu vidéo ? Le consensus sur l’expression à employer pour décrire un usage excessif des jeux vidéo a toujours fait débat.

Les facteurs de risques d’une addiction au jeu vidéo Une humeur dépressive (perte de goût et de plaisir pour ce qui était habituellement agréable). Les signes d'alerte. Résultats de recherche » addiction. …ues contées, à des « backstage » (partie documentaire annexe de la web-série : conversations téléphoniques, témoignages de connaissances des personnages principaux, interviews de spécialistes de l’addiction…), aux paroles des « addictives » (des personnes évoquent leurs addictions).

L’histoire mêlant fiction et réalité se construit jour après jour en temps réel sur le web et également… …er l’addiction. Sommaire d’Accros aux écrans de Philippe Godard : Toutes les tentations La télévision Les téléphones portables Les jeux vidéo Les mondes virtuels Nouer des liens à travers l’écran Toutes les addictions Pourquoi devient-on accro aux pixels ? Les vies virtuelles Comment devient-on accro ? …aux (pdf, 15 pages) pour inviter parents et jeunes à se saisir de l’utilisation des réseaux sociaux et du chat comme sujet de conversation pour établir une marche à suivre au sein du foyer ; Qu’est-ce que la cyberaddiction et la cyberdépendance et comment lutter contre ?

…e. Dépendance ? — Enseigner avec le numérique. Dépendance aux jeux vidéo : les signes à surveiller « Les nouvelles addictions : tel était le thème de la séance hebdomadaire de l'Académie de médecine qui s'est tenue mardi avec, notamment, la question de l'addiction des jeunes aux jeux vidéo. Or sur ce thème, Marie-France le Heuzey, pédopsychiatre à l'hôpital Robert-Debré à Paris, se veut à la fois vigilante et rassurante.

Vigilante, car il existe effectivement des cas de jeunes qui se font happer par le jeu [...] «Il faut bien sûr regarder le nombre d'heures que l'enfant passe à jouer, mais il est difficile de déterminer un seuil exact», poursuit le médecin. Ce sont plutôt les conséquences qu'il faut regarder: «Lorsque l'enfant décroche de la vie familiale ou scolaire, qu'il ne veut plus se lever le matin, qu'il abandonne ses activités sportives… Ce sont autant de signes d'alerte», explique le médecin. » Figaro.fr, 22/01/ CYPRIEN - TECHNOPHOBE. Peut-on auto-corriger l'Humanité ? VOSTFR. Pourquoi on est addict à Facebook, Youtube, etc.? 5 étapes de la web-addiction + Comment décrocher. Note sources informelles. Internet addiction | Search Results | drmarkgriffiths. Over the last 15 years, research into various online addictions has greatly increased. Alongside this, there have been scholarly debates about whether internet addiction really exists.

Some may argue that because internet use does not involve the ingestion of a psychoactive substance, then it should not be considered a genuine addictive behaviour. However, the latest (fifth) edition of the Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSM-5) re-classified ‘Gambling Disorder’ as a behavioural addiction rather than as a disorder of impulse control. The implications of this reclassification are potentially far-reaching. There have also been debates among scholars that consider excessive problematic internet use to be a genuine addiction as to whether the those in the field should study generalized internet addiction (the totality of all online activities) and/or specific addictions on the internet such as internet gambling, internet gaming and internet sex.

Further reading. L'usage abusif des réseaux sociaux numériques : addictions et conséquences - La vie au collège Saint-Michel. Pendant les heures de remédiation en 4ème, des élèves ont rédigé une prescription sur : « l'usage abusif des réseaux sociaux numériques : addictions et conséquences », dans le cadre du concours Initiadroit « Le net, la loi et toi ». La présentation de cette prescription a été écrite sous la forme d'une notice de médicament. Notice d'utilisation des réseaux sociaux numériques Liste des composants MSN, Facebook, Twitter, Myspace, blog, Google+, forum, courriel, tchat, site collaboratif, portail Netvibes représentent l’univers des réseaux sociaux, ces réseaux sur lesquels les internautes échangent, publient des informations et partagent textes, images et sons.

Posologie 1 heure par jour maximum Quels sont les effets indésirables ? L’usage abusif des réseaux sociaux numériques peut conduire à une addiction comportementale. Les problèmes liés à l’addiction peuvent être d’ordre physique, psychologique, relationnel, familial, et social. Comment utiliser à bon escient les réseaux sociaux ? Note flus RSS. Internet sans crainte Actualités. Untitled.