background preloader

Qu'est ce qu'on inverse ?

Facebook Twitter

Un petit tour par les fondamentaux de la pédagogie qui peut se faire au fil de l'eau au fur et à mesure des problèmatiques rencontrées...

Du numérique pour enseigner à l’inversion pédagogique, question de dosage ? (Bruno Devauchelle, Professeur associé à l’Université de Poitiers UFR Lettres Langues) 1. La classe inversée : c'est quoi ? - Circonscription connectée 2015-2016. Il met en ligne sur son blog des capsules vidéos, que ces élèves consultent avant de répondre à un questionnaire.

1. La classe inversée : c'est quoi ? - Circonscription connectée 2015-2016

Cela permet à l'enseignant de constituer des groupes de besoin. Cependant il n'y a pas un seul modèle de classe inversée, ce dispositif est très ouvert et flexible. Les difficultés souvent rencontrées dans le premier degré portent sur la consultation des ressources à la maison, notamment lorsque les familles ne disposent pas d'un équipement connecté à internet. Adeline Collin, conseillère pédagogique sur Châlons propose une adaptation de ce dispositif durant le temps de classe uniquement, en utilisant les outils TICE dont on dispose dans la classe pour la consultation des ressources magistrales. Classe inversée, oui mais... Quoi et comment ? Pourquoi et pour quoi ? (with image) · mlebrun2.

La pédagogie inversée. La pédagogie inversée : les flipped classrooms : de nouveaux espaces-temps pour enseigner et apprendre à l'ère numérique Conférence de Marcel Lebrun, professeur à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l'éducation de l'UCL de Louvain ; Le mercredi 3 Octobre 2012 lors du Forum@tice Document support de la conférenceLe blog de Marcel Lebrun A propos de la pédagogie inversée Qu'est-ce que c'est ?

La pédagogie inversée

(Cégep Levis-Lauzon : informations et ressources en technopédagogie)Pédagogie inversée (Pearltrees de V. Marcel Lebrun : livres, articles, conférences Des technologies pour enseigner et apprendre (édition De Boeck)Théories et méthodes pédagogiques pour enseigner et apprendre : quelle place pour les TIC dans l'éducation ? Discutons Classe inversées avec Annick Carter. La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain… Les microcosmes éducatifs ne bruissent que de ça… Après les MOOC et les tablettes, la classe inversée est, semble-t-il, au cœur de la réflexion de tous ceux qui veulent bien se préoccuper de faire avancer la pédagogie et de la mettre en adéquation avec son temps.

La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Écrivez un article avec, dans le titre, l’expression « classe inversée » ou, mieux, « flipped classroom » qui fait tout de suite plus branché et vous verrez votre notoriété en ligne atteindre des sommets. Pour tout vous dire en secret, ce billet n’a d’autre but que celui-là… L’état de l’art Faisons le point. Sans retourner trop en arrière, se tient, à l’initiative de l’ancienne directrice de la DNE, Catherine Becchetti-Bizot, en marge des dernières « Boussoles du numérique » à Bordeaux-Cenon, les 14 et 15 octobre derniers, un séminaire exceptionnel du Plan national de formation intitulé « Le numérique : nouvelles manières d’apprendre, nouvelles manières d’enseigner ».

La classe inversée au service de l'innovation pédagogique. Il était grand temps que les « Cahiers de l’Innovation » s’intéressent à Jean-Charles Cailliez, vice-président innovation de l’Université Catholique de Lille.

La classe inversée au service de l'innovation pédagogique

L’innovation pédagogique est le sujet de prédilection de ce touche-à-tout de génie, bourreau de travail. Aujourd’hui, et ce blog en est l’illustration, il est beaucoup question d’innovation dans la société et plus particulièrement dans le domaine économique. L’éducation n’échappe pas à la règle. De nombreux enseignants innovent dans leurs pratiques pédagogiques.

Pédagogie inversée. La classe inversée / Ce que c'est et Ce que ce n'est pas. La classe inversée.

La classe inversée / Ce que c'est et Ce que ce n'est pas

YouTube. Quels renversements pour l'avenir du numérique dans l'enseignement ? En cette fin d'année scolaire, on peut se demander si l'école de la rentrée sera bien la même que celle que l'on vient de vivre.

Quels renversements pour l'avenir du numérique dans l'enseignement ?

Outre que l'impression d'un refus du changement et de l'évolution est perceptible au travers des oppositions aux propositions faites du côté du ministère (le collège en particulier), on a le sentiment qu'à propos du numérique, pourtant moins sensible, il en est de même. Cependant, à entendre les demandes des uns et des autres on peut penser qu'un renversement s'amorce progressivement dans la tête des acteurs de l'éducation, bref que les représentations sont en train d'évoluer.

La notion de renversement (inversion ?) Semble faire progressivement son chemin dans l'esprit de nombreux enseignants. Est-ce le signe d'une lassitude d'un modèle pédagogique devenu peu valorisant pour l'enseignant? PPT_Classe-inversee. Techniques usuelles information et communication - la classe inversée. Un peu d'histoire La classe inversée - Flipped classroom - ou l'enseignement inversé - Flipped teaching - a été inventée par l'américain Salman Khan en 2006 - il était alors analyste financier - lorsqu'il a commencé à mettre des vidéos en ligne pour que ses cousins puissent réviser leurs cours de mathématiques.

techniques usuelles information et communication - la classe inversée

Il a ensuite créé en 2009 son propre site éducatif, la Khan Academy, qui dispose aujourd'hui d'une banque de données de plus de 4500 vidéos visibles gratuitement. le concept La stratégie pédagogique dite de « classe inversée » est une façon de réorganiser le temps des apprentissages : Michel Serres : "On n’a jamais eu autant besoin des enseignants !". Dans son dernier livre "Pantopie : de Hermès à Petite Poucette", le philosophe et académicien Michel Serres, 84 ans, revient sur les personnages et les concepts clés de son œuvre.

Michel Serres : "On n’a jamais eu autant besoin des enseignants !"

Rencontre. La pédagogie inversée. La classe inversée. La taxonomie d'Anderson et de Krathwohl. Viser plus haut : Bloom et Vygotski dans la classe. La pyramide des besoins de Maslow d’un point de vue pédagogique. Le psychologue Abraham Maslow a établi une hiérarchie des besoins en faisant des recherches sur la motivation.

La pyramide des besoins de Maslow d’un point de vue pédagogique

Il a ainsi réalisé, dans les années 1940, la pyramide des besoins. Le fonctionnement doit être perçu tel un escalier. L’individu doit satisfaire les besoins qui sont à la base afin de pouvoir réaliser ceux qui sont au niveau supérieur. Le plus haut niveau étant le besoin de s’épanouir. Voici l’explication de chacun des niveaux. Besoins physiologiques: Ils sont liés à la survie. Besoin de sécurité : Ce besoin se réfère au fait que tout individu doit se protéger des dangers. Besoin d’appartenance et affectif : Ce besoin a une dimension sociale. Quelles pédagogies pour quels apprentissages à l'ère numérique ? Essai de modélisation et de systémisation du concept de Classes inversées.

Dans ce Blog, j’ai plusieurs fois documenté la « méthode » des Classes inversées.

Essai de modélisation et de systémisation du concept de Classes inversées

On y trouvera aussi un essai sur le rapport entre le Tsunami des MOOCs et les « renversements » proposés par les Classes inversées . Dans ce nouvel essai, j’essaierai de répondre à celles et ceux qui nous disent régulièrement « Mais, les classes inversées, ça existe depuis longtemps … ». Ma réponse est : Oui, sans aucun doute. Comme je le raconte, j’ai eu en 1972 lors de ma première année à l’université, un enseignant qui nous faisait lire un chapitre de son livre avant le cours pour disposer de ce temps de présence pour répondre à des questions, donner des exemples, proposer des applications … Bref, nous en avons eu des enseignants qui nous demandaient de lire un texte, un chapitre, actuellement de regarder une vidéo … avant le cours.

Les outils qui rendent possible la classe inversée. La notion de classe inversée tourne beaucoup autour de la vidéo. Mais pourquoi? Selon Caroline Hétu et David Chartrand, enseignants, elle constitue un outil pédagogique très puissant, permettant « d’expliquer des notions, substituer une partie du cours et donner des instructions claires, autant en classe qu’à la maison ou à l’étranger ». La classe inversée - une série de 5 articles · thot. La classe inversée, un véritable bouleversement pédagogique ? #1 Est-ce si nouveau ? Depuis plusieurs mois, les classes inversées s'immiscent dans pratiquement toutes les conversations. Schématiquement, il s'agit de faire travailler les étudiants en amont du cours, pour consacrer le temps où ils sont présents avec le professeur à d'autres activités : approfondissement de certaines notions, réponse aux questions des étudiants, mais aussi mise en commun des productions, échanges et débats.

Présentée de la sorte, cette pédagogie n'est pas franchement nouvelle : professeur à l'université catholique de Louvain, Marcel Lebrun, notamment, raconte avoir lui-même eu un enseignant qui pratiquait cette méthode lorsqu'il était étudiant. Comment expliquer un tel engouement ? "Les classes inversées sont au point de rencontre de plusieurs éléments qu'elles fédèrent, analyse Marcel Lebrun : l'approche compétences, les méthodes actives et le numérique.

Classes Inversées : Marcel Lebrun. La Section Belge de l’Association Internationale de Pédagogie Universitaire (AIPU) que je préside a lancé il y a quelque temps un nouveau type d’activité : le 10 > 20 > Trente ! Le premier portait sur les Flipped Classrooms, les classes inversées. Vidéo initiale d’introduction et débat en salle. [...] Dans ce billet, je souhaite avancer quelque peu dans cette réflexion dans le sens d’une hybridation (souhaitable selon moi) entre la présence (ce qui se fait ou devra se faire sur le Campus du XXIème siècle) et la distance (l’externalisation des savoirs, les MOOC, les compétences exercées dans les communautés d’apprentissage ou de pratiques en ligne). [...] D’espace « privé » en lieu et temps, l’école devient plus que jamais espace d’écolage pour la société complexe, espace mobile pour un apprentissage toute le vie durant. Les classes inversées (« flipped classrooms »), les Learning-Lab … nous montrent le chemin mais la route sera longue.