CARTOGRAPHIE

Facebook Twitter

Suis-je normal(e) ? Psychothérapie de groupe sur Internet. FACEBOOK Social Map. SEXPERIENCE. 0. Exposition cartographique. Rock and Roll riffs from 1964 to 1975. Préserver sur internet les langues menacées. Le linguiste K.

Préserver sur internet les langues menacées

David Harrison avec John Agid (à gauche), dans le village de Matugar, en Papouasie, pour étudier le Matukar Panau Chris Rainier © National Geographic Sur les quelque 7.000 langues parlées dans le monde entier, la moitié aura disparu avant la fin du siècle. L'Unesco s'alarme de ce patrimoine culturel et intellectuel (avec un atlas) à l'occasion de la Journée mondiale de la langue maternelle. En partenariat avec la Société National Geographic, qui édite le célèbre mensuel, David Harrison, professeur de linguistique à l’Université de Swarthmore, en Pennsylvanie, et Gregory Anderson, président du Living Tongues Institute for Endangered Languages, ont élaboré des dictionnaires parlant sur internet.

Les huit premiers ont été officiellement mis en ligne le 17 février. Le principe est simple : vous tapez un mot en anglais ou en espagnol, et vous pouvez l’entendre prononcé par une personne parlant couramment la langue. A chaque fois, les linguistes ont procédé de la même manière. Foulard. What can you learn on youtube? - Tomash.soup. Mardi 20 Mars 2012. PRESSPAUSEPLAY de David Dworsky & Victor Köhler Depuis la démocratisation des moyens de production numériques, tout le monde a désormais les moyens de sa créativité, ce qui ne signifie pas, loin de là, que tout le monde a du talent.

Mardi 20 Mars 2012

Ce documentaire en prise avec notre époque de bouillonnement créatif questionne ce flux DIY à la sauce 2.0, en s’interrogeant sur son avenir et sur sa portée réelle. Les musiciens Ólafur Arnalds, Moby, Lykke Li, Hot Chip ou encore Sean Parker (co-fondateur de Napster) exposent leurs points de vue et partagent leurs expériences en matière de bricolage numérique. PressPausePlay tente de comprendre la portée du progrès numérique : la démocratisation de l’art, du cinéma, de la musique signifie t-elle obligatoirement une banalisation du talent? Dans le fond, s’agit-il simplement d’une démocratie culturelle ou d’une nouvelle forme de médiocrité ? Documentaire, Suède, 85’, 2011 Prod. : FilmBuff Version originale anglaise non sous-titrée. Refreshing sounds & visual initiatives» Press Pause Play. Everybody is an artist.

Refreshing sounds & visual initiatives» Press Pause Play

“La révolution digitale de ces dix dernières années a donné un coup de fouet sans précédent à la créativité et au talent , avec des opportunités illimités. Mais la démocratisation de la culture est elle positive pour l’art ou au contraire une menace ? Voici la question que pose PressPausePlay, un documentaire regroupant des interviews des créateurs les plus influents de ce monde au coeur de l’ère digitale.” Cet article ne parle pas vraiment de refreshing sounds, ni de visual initiatives. Et en même temps, il en est à la source, au commencement. A ce lien. Ce qu’on en pense et ce qu’on pense : “c’est quoi, un artiste, en 2011-12?” Et ce sont précisement ces nouveaux venus qui changent pas mal la donne. Cette révolution est celle de la démocratisation de l’art. Le talent ne s’apprend pas, le talent ne s’achète pas, et le talent ne se partage pas. 2011 et sa révolution artistique, la démocratisation de la création artistique, sont merveilleuses .

Vous êtes l'Evolution ! Chaîne de BaratsAndBereta. Girl shoots one second of video from every day in 2011. Winter driving blues. Models from around the world recite tongue twisters. Neat sleight of hand trick revealed. Franck LEPAGE : Inculture(s) ou le nouvel esprit du capitalisme. "L’éducation populaire, monsieur, ils n’en ont pas voulu...

Franck LEPAGE : Inculture(s) ou le nouvel esprit du capitalisme

" (Une conférence gesticulée) Une autre histoire de la France démocratique, culturelle, sociale, éducative, politique, civique, citoyenne, partenariale, associative, décentralisée, européenne et mondialisée, bref... une autre histoire du capitalisme. Franck LEPAGE et la coopérative d’’éducation populaire « Le Pavé » présentent « Avant, j’étais prophète... Durée 2h30 Un philosophe aujourd’hui oublié, Herbert Marcuse, nous mettait en garde : nous ne pourrions bientôt plus critiquer efficacement le capitalisme, parce que nous n’aurions bientôt plus de mots pour le désigner négativement. 30 ans plus tard, le capitalisme s’appelle développement, la domination s’appelle partenariat, l’’exploitation s’’appelle gestion des ressources humaines et l’’aliénation s’’appelle projet. 1ère partie INTRODUCTION 30min 2ème partie LE METIER DE LA CULTURE 24min 3ème partie QUITTER PARIS 22min 5ème partie LE COLLOQUE.