Documents du MAA et des DRAAF

Facebook Twitter
AGRESTE PRIMEUR - JUIN 2012 - Des agriculteurs bio diplômés, jeunes et tournés vers les circuits courts
Quelles exigences sanitaires pour la commercialisation en circuits courts ? La valorisation des produits issus de l’agriculture, transformés ou non, peut passer par différents modes de commercialisation dans des circuits courts : il peut s’agir de remise directe au consommateur final ou bien de vente par l’intermédiaire d’un commerce de détail. Du producteur au consommateur : Quels circuits de vente possibles ? Tout producteur peut disposer d’un atelier lui permettant de transformer ses produits pour les commercialiser ensuite par différentes voies. La vente des produits, transformés ou non, peut être faite sur place (à la ferme), sur le marché local, sur les foires et salons, en vente itinérante, vente par correspondance, vente organisée à l’avance (paniers), et également dans les points de vente collectifs. MAAF 17/04/13 Quelles exigences sanitaires pour la commercialisation en circuits courts ? Exigences sanitaires et flexibilité po MAAF 17/04/13 Quelles exigences sanitaires pour la commercialisation en circuits courts ? Exigences sanitaires et flexibilité po
MAAF - JANV 2012 - AGRESTE : Un producteur sur cinq vend en circuit court
Agreste Rhône-Alpes Coup d’Oeil n° 138 - Les circuits courts en 2010
DRAAF RHONE ALPES 17/05/10 Témoignages d’expériences - Des exemples d’achat local en restauration collective
MAAF 06/11/12 Guide de la restauration collective : favoriser proximité et qualité Depuis 2007, direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF) Rhône-Alpes développe un plan régional d’approvisionnement local pour la restauration collective. Un guide pour aider les acheteurs publics à s’approvisionner en circuits courts vient de sortir. La direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF) Rhône-Alpes a mis à disposition des professionnels de la restauration collective, de l’agriculture et de l’agroalimentaire, un guide qui vise à les éclairer quant aux conditions de réussite d’un projet de restauration de qualité – procédure de passation de marché et respect du code des marchés publics. MAAF 06/11/12 Guide de la restauration collective : favoriser proximité et qualité
La Fédération nationale d’agriculture biologique (FNAB) vient de publier un recueil d’expériences innovantes, recensant des projets qui développent des circuits courts de commercialisation pour les valoriser et créent sur le terrain une autre économie solidaire de l’alimentation. Avec le soutien de la Direction générale de l’alimentation du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation et dans le cadre du Programme national pour l’alimentation, la FNAB a réalisé en 2011 ce recueil d’expériences de circuits courts à dimension sociale (hors restauration collective). ALIMENTATION_GOUV_FR 20/01/12 Expériences innovantes de circuits courts ALIMENTATION_GOUV_FR 20/01/12 Expériences innovantes de circuits courts
MAAP - 2009 - Une AMAP en zone péri-urbaine
MAAP - SEPT 1999 - Agreste cahiers n° 41 - septembre 1999 - Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumie
MAAP 15/04/09 VIDEO : Visite d'une AMAP
MAAP 13/11/08 VIDEO - Circuits courts : du pré à l'assiette
MAAP 14/04/09 développer les "circuits courts" : Michel Barnier annonce un plan en 14 mesures
Michel Barnier, ministre de l’Agriculture et de la Pêche, etChristine Lagarde, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi,se sont rendus samedi 28 juillet dans un hypermarché d’Athis-Mons(Essonne) où était organisée une action exceptionnelle de promotion etde vente de pêches et de nectarines. Deux opérations de ventes de pêches et de nectarines seront organiséescet été par les distributeurs, en étroite relation avec lesresponsables du secteur de la production. Samedi 28 juillet, pour ce premier jour de vente exceptionnelle,Christine Lagarde, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi,et Michel Barnier, ministre de l’Agriculture et de la Pêche, se sontrendus dans un hypermarché d’Athis-Mons (Essonne). MAAP 14/08/07 Vente directe de pêches et de nectarines MAAP 14/08/07 Vente directe de pêches et de nectarines
Michel Barnier, ministre de l’agriculture et de la Pêche a annoncé, le 14 avril, lors d’un déplacement à Vanves (Hauts de Seine), à la rencontre d’agriculteurs et de consommateurs engagés dans le cadre de l’association pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP), un plan d’actions pour favoriser le développement des circuits courts des produits agricoles. Les AMAP sont une des formes de ce mode de commercialisation. Ce plan s’appuie sur les conclusions d’un groupe de travail mis en place dans le prolongement des Assises de l’Agriculture et du Grenelle de l’environnement. Il répond à la volonté de développer la part des produits de saison et de proximité dans les achats alimentaires dans le double intérêt des consommateurs et des agriculteurs. Ce plan qui s’intègre dans la politique de l’offre alimentaire sûre, diversifiée et durable du Ministère de l’agriculture, comprend 14 mesures concrètes déclinées en 4 axes : MAAP - RENFORCER LE LIEN ENTRE AGRICULTEURS ET CONSOMMATEURS - Plan d’action pour développer les circuits courts MAAP - RENFORCER LE LIEN ENTRE AGRICULTEURS ET CONSOMMATEURS - Plan d’action pour développer les circuits courts
MAAP - 2009 - DOSSIER : En 2008, le Ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche a lancé un plan d’action nation
MAAP - MARS 2009 - RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL « CIRCUITS COURTS DE COMMERCIALISATION »
ALIMENTATION_GOUV_FR 14/01/11 Les circuits courts sur Internet

ALIMENTATION_GOUV_FR 14/01/11 Les circuits courts sur Internet

Envie de manger plus frais, plus goûteux, de consommer local, de connaître l’origine des aliments et la façon dont ils sont produits, de se réapproprier son alimentation... Nombreuses sont les raisons qui poussent les consommateurs à chercher de nouvelles façons d’acheter, ainsi que les producteurs qui cherchent à valoriser leur production et à diversifier leurs circuits de vente afin de dégager des compléments. Locavores, régions et terroirs font bel et bien partie du vocabulaire des consommateurs, le made in « près de chez soi » a décidément le vent en poupe. En effet, selon une étude du cabinet Xerfi, publiée mi-janvier, les produits alimentaires régionaux voire locaux ont un bel avenir devant eux. Ce phénomène s’expliquerait en grande partie par les exigences de traçabilité des consommateurs, la montée en puissance du « consommer local » ou encore la philosophie relative au maintien de l’emploi dans sa région d’origine.
MAAPRAT / CEP - JANVIER 2011 - Agriculture biologique et circuits courts en restauration collective