background preloader

Circuits courts en Ile de France

Facebook Twitter

LINKIS 02/09/16 Circuits courts alimentaires : Des projets par et pour les territoires. LARADIOSANSPUB 01/09/16 [REPLAY] Rentrée - Manger local dans les cantines des collèges de l'Essonne. ARENEIDF 24/06/16 Des circuits courts alimentaires, "économiques et solidaires" Retour sur la formation action "Circuits courts alimentaires et Agendas 21" du 22 juin 2016.

ARENEIDF 24/06/16 Des circuits courts alimentaires, "économiques et solidaires"

Téléchargez le compte-rendu Pour des circuits courts "économiques et solidaires" La relocalisation des filières agricoles se place dans un contexte plus large d’économie durable et d’emplois locaux, de valorisation des ressources des territoires et de nouveaux modèles économiques. Différents travaux et initiatives d'envergure nationale se positionnent désormais sur le champ des circuits courts économiques et solidaires, au-delà de la question alimentaire.

Ces circuits courts "économiques et solidaires", explicités par les travaux du Labo de l'ESS, sont des formes d'échanges économiques valorisant le lien social, la coopération, la transparence, et l'équité entre les acteurs de l'échange. Ces circuits courts économiques et solidaires visent 4 impacts positifs : Des synergies existantes et à développer entre l'économie sociale et solidaire et les circuits courts alimentaires. THE CONVERSATION 11/04/16 Un appétit croissant pour le « manger local » en Île-de-France. 54 % de la population mondiale vit aujourd’hui en ville, et 2,5 milliards supplémentaires d’urbains sont attendus à l’horizon 2050, selon l’ONU.

THE CONVERSATION 11/04/16 Un appétit croissant pour le « manger local » en Île-de-France

Au fil du temps, les relations entre la ville et l’agriculture ont évolué : les villes se sont détournées de leur hinterland nourricier, allant chercher des produits toujours plus loin, notamment grâce au développement des transports ferroviaires puis routiers frigorifiques. L’agriculture s’est progressivement détournée de la ville en se spécialisant et en répondant aux logiques de marché. En parallèle, les questions climatiques, énergétiques, financières, environnementales sont de plus en plus prégnantes et parfois contradictoires. Comment nourrir ces populations urbaines coupées de leur terre nourricière ? Comment garder ou retrouver le contrôle, quantitatif et qualitatif de notre approvisionnement alimentaire ? Parmi les nombreuses démarches, celles basées sur la proximité ou les circuits courts se multiplient.

Le paradoxe francilien. FRANCE 3 ILE DE FRANCE 29/02/16 En Ile-de-France, deux tiers des producteurs de fruits et légumes font de la vente directe. FRANCE 3 PARIS ILE-DE-FRANCE  De plus en plus de citadins veulent pouvoir "consommer en circuit court", "manger local".

FRANCE 3 ILE DE FRANCE 29/02/16 En Ile-de-France, deux tiers des producteurs de fruits et légumes font de la vente directe

Encore faut-il trouver des circuits de distribution qui proposent ces produits de proximité. En Île-de-France, les choses avancent : deux producteurs de fruits et légumes sur trois pratiquent la vente directe. Par Christian MeyzePublié le , mis à jour le © MaxPPP/Franck Delhomme A Saint-Ouen l'Aumône, dans le Val-d'Oise, Olivier Jegou est maraîcher, producteur de légumes, comme son père et son grand-père. LE PARISIEN 31/08/15 Les cantines de Dammarie-les-Lys optent pour de la viande 100 % française.

FRANCE 3 ILE DE FRANCE 01/09/14 Une pomme de terre 100% banlieue. Neuilly Plaisance, commune du "9-3" en région parisienne, a lancé une pomme de terre labellisée sur ses terres pour écorner le cliché de la banlieue bétonnée et sinistrée.

FRANCE 3 ILE DE FRANCE 01/09/14 Une pomme de terre 100% banlieue.

ET/AFP Publié le 01/09/2014 | 17:00, mis à jour le 01/09/2014 | 17:00 © www.mairie-neuillyplaisance.com La "Belle de Neuilly Plaisance", qui sera récoltée et vendue aux habitants samedi au prix de 1,50 euro le kilo, a été cultivée au sein d'un parc communal de plusieurs hectares, a indiqué la mairie de cette localité de Seine-Saint-Denis dans un communiqué. Issue de la variété Mandola, la "Belle" a été créée en partenariat avec une coopérative bretonne, Triskalia, spécialisée en semences. En avril, 1.850 pieds ont été plantés, de cette pomme de terre à peau lisse, demi-précoce, à déguster en purée, en frites ou à l'eau. CAP24 via DAILYMOTION 20/02/09 René Kersanté, dernier maraîcher de Saint-Denis.

MAAF 17/12/14 Comment manger bio et local en Ile-de-France ? Bio et local, c’est l’idéal !

MAAF 17/12/14 Comment manger bio et local en Ile-de-France ?

Zoom sur les actions entreprises pour développer l’agriculture biologique aux portes de la capitale. « On l’oublie souvent, mais l’Ile-de-France, malgré la pression urbaine et foncière considérable qu’elle subit, reste une grande région agricole, dont le territoire est composé aux trois-quart de terres agricoles, d’espaces naturels et de forêts. », explique Marion Zalay, Directrice régionale de l’agriculture en Ile-de-France.Un formidable potentiel pour le développement de l’agriculture biologique, d’autant que les Franciliens sont particulièrement friands de produits bio.Pourtant, « il manque une masse critique en Ile-de-France pour atteindre les objectifs ambitieux que le bassin de consommation de 12 millions d’habitants laisserait espérer », poursuit Marion Zalay.

Tripler les surfaces cultivées en bio Comment y remédier ? Augmenter les surfaces cultivées en agriculture biologique (triplées d’ici 2020) Manger bio à la cantine. ALIMENTATION_GOUV_FR 14/04/14 Un drive fermier près de Paris. La Cueillette de la Grange permet depuis 25 ans à des particuliers de venir cueillir eux-même des fruits et légumes chez l’exploitant.

ALIMENTATION_GOUV_FR 14/04/14 Un drive fermier près de Paris.

Toutefois, ce dernier, Marc Lemarié, explique que les « champs sont trop boueux en hiver, il fait froid, il pleut. Les gens n’ont pas envie de venir cueillir dans ces conditions. » La solution est alors la mise en place d’un site internet sur lequel le consommateur choisit soit des paniers prêts à consommer ou compose lui-même son panier produit par produit. FRANCE AGRICOLE 03/12/13 Circuits courts - Ouverture du premier « drive laitier » de France dans les Yvelines. La ferme expérimentale de Grignon (Yvelines), rattachée à l'école d'ingénieurs AgroParisTech, a inauguré le lundi 2 novembre 2013 le premier « drive laitier » de France, destiné à faciliter la vente directe de produits fermiers locaux aux consommateurs.

FRANCE AGRICOLE 03/12/13 Circuits courts - Ouverture du premier « drive laitier » de France dans les Yvelines

Ce « drive » offre aux acheteurs la possibilité de passer une commande de produits laitiers frais (lait, fromages, yaourts...) via un site internet (www.grignon-drive.fr), qu'ils peuvent venir récupérer tous les vendredis, de 16h00 à 20h00, sur le bord d'un rond-point situé à proximité de l'axe routier. « Alors que 20.000 voitures passent chaque jour devant la ferme, on s'est rendu compte qu'on avait du mal à toucher en direct la population qui vivait près de chez nous : ils achètent nos produits à travers des intermédiaires », a déclaré à l'AFP Rémy Engel, chef du projet à la ferme.

Les concepteurs ambitionnent, dans un second temps, d'étendre ce dispositif à l'achat de viande d'agneau ainsi que de bière locale, la « Grignonnaise ». MIRAMAP - 2011 - Le financement des projets en agriculture biologique et circuits courts en Ile-de-France. État des lieux et pro. EELV ILE DE FRANCE 14/02/13 Evitons les scandales alimentaires, privilégions les circuits courts ! La région structure ses filiè. Plus jamais de « Chevalgate »!

EELV ILE DE FRANCE 14/02/13 Evitons les scandales alimentaires, privilégions les circuits courts ! La région structure ses filiè

Nous voulons une filière alimentaire qui permette de savoir ce que l’on a dans l’assiette… et d’où cela vient. La Vice-présidente de la Région IdF en charge de l’agriculture, Hélène Gassin, a présenté son plan d’action en faveur de la structuration des filières agricoles :« Pour assurer une alimentation de proximité et de qualité, il est crucial de donner la possibilité aux acteurs Franciliens de s’organiser pour sauvegarder l’agriculture et son développement en Ile-de-France ».

Catherine Ribes est intervenu pour apporter le soutien du groupe EELV à ce dispositif. Structuration filières agricoles Catherine Ribes #dispositifPass’Filières. Selon Catherine Ribes, « Ces dispositifs devraient rééquilibrer la filière locale. #SaveursIdF. . « Ce n’est pas une utopie écolo de vouloir changer le modèle productiviste et industriel agricole.

DRIAAF ILE DE FRANCE 02/02/12 Caractérisation de la demande en produits de proximité par la restauration collective (scolaire, d. MAIRIE DE PARIS - 50 restaurants labellisés "produits d’ici cuisinés ici" 50 restaurants labellisés "produits d’ici cuisinés ici" « Des Produits d’ici, cuisinés ici » est le premier label qui distingue les restaurants proposant une cuisine à base de produits issus du local, c’est-à-dire d’Île-de-France.

MAIRIE DE PARIS - 50 restaurants labellisés "produits d’ici cuisinés ici"

Produits de saison, cultivés sur place pour être consommés directement dans votre assiette avec un minimum de transport et d'intermédiaires. UMR 7533 CNRS - 2012 - Construire l’alternative agro-alimentaire : Ressorts sociaux et politiques du déploiement des AMAP en Île. DRIAAF ILE DE FRANCE - OCT 2011 - Valorisation des circuits courts gricoles en Seine Aval.

ENVIRONNEMENT URBAIN - 2012 - Concilier alimentation de proximité et cadre de vie : l’expérience francilienne peut-elle être uti. Le réseau AMAP ILE DE FRANCE. DRIAAF ILE DE FRANCE 14/03/12 Les circuits courts en Île-de-France.