background preloader

Polar

Facebook Twitter

Festival

Définitions. FILM POLICIER. Comment ne pas considérer, à côté du western et de la comédie musicale, le film policier – le thriller des Américains – comme un genre cinématographique dont l'évolution a reflété celle du cinéma ?

FILM POLICIER

Puisant à ses débuts dans la littérature populaire, il a contribué à attirer dans les salles obscures une foule énorme qui venait vibrer aux périls de Pauline ou aux exploits de Judex étalés sur plusieurs épisodes. Par la suite, transformés en scénaristes, Faulkner et Anouilh, parmi d'autres, ont introduit une certaine ambiguïté morale dans les histoires où toute séparation semblait abolie entre le milieu des gangs et la bonne société, où le bien et le mal recouvraient une même réalité : ce fut l'apogée du « film noir » dont Hawks, Huston, Walsh, Welles, Lang et Preminger signèrent les principaux chefs-d'œuvre. La dégradation du roman policier gagnant le thriller , les films consacrés à James Bond sonnèrent le déclin passager du genre. L'histoire du crime n'est-elle pas inépuisable ? Les meilleurs films policiers américains des années 80 - Hollywoodland 80's : le cinéma américain des années 80. Dossiers Hollywoodland 80's Fantastique et science-fiction Derrière l'écran • Hollywoodland , mode d'emploi.

Exposition paris, Bruce Gilden, Le film noir américain des années 1940-50. Bruce Gilden confronte des extraits choisis de films noirs américains avec quelques-uns de ses portraits urbains de new-yorkais dans la tradition de la street photography.

Exposition paris, Bruce Gilden, Le film noir américain des années 1940-50

Le visiteur est face à un mur de grand format, composé de photos verticales, avec, au centre, un écran où sont projetés des extraits de films noirs américains. Quand l'extrait arrive à sa fin, l'image s'immobilise (donnant ainsi l'impression d'être une image fixe), tandis que se déclenchent l'une après l'autre différentes pistes sonores faites de dialogues, bruits, musiques de films noirs localisées et dirigées vers les images de Bruce Gilden. Né en 1946 à Brooklyn. Il vit et travaille à New York. Bruce Gilden , essentiellement autodidacte, prend des cours du soir dans la New York School for Visual Arts. Les Polars anglais. Adaptations de polars au cinéma. Polar : Le film était presque parfait. Noir comme polar : L'essentiel du polar. Les diaboliques Henri-Georges Clouzot Année : 1954 Durée : 1h56mn D'après Celle qui n'était plus de Boileau-Narcejac Avec : Simone Signoret , Véra Clouzot , Paul Meurisse , Charles Vanel et Pierre Larquey Christina et Nicole, respectivement épouse et maîtresse de Michel Delasalle, s'associent afin d'assassiner l'homme qu'ells ont fini par haïr.

Noir comme polar : L'essentiel du polar

Mais quelques jours après leur méfait, le corps de Michel disparaît... > Ajouter à ma sélection L’affaire Cicéron Joseph L. Titre original : 5 fingers Année : 1952 Durée : 1h48mn D’après Opération Cicéron de L.C. 1943. Mark Dixon détective Otto Preminger Titre original : Where the sidewalk ends Année : 1950 Durée : 95 mn D’après un scénario de Ben Hecht Avec : Gene Tierney et Dana Andrews. Mark Dixon est un flic aux méthodes si peu orthodoxes qu’il a sur le dos une douzaine de plaintes pour violence et sa hiérarchie grince des dents.

Sélections

Le thriller psychologique, une liste de films par Vodkaster. Films années 50. Les meilleurs films policiers. Les affiches françaises du film noir américain - Une exposition de la bibliothèque du film. Polars scandinaves - Les fantômes de… - Les vacances… - Thorarinsson grand… - Un nouveau flic… - Un gel nocturne pas… - Sans nouvelles… - Le bad boy du polar… - Varg Veum le privé… - Le facteur sonne… - Varg Veum a… Mardi 18 septembre 2012 2 18 / 09 / Sep / 2012 23:19 Ya pas qu’un cheveu sur la tête à Mathieu, ya pas qu’un flic dans la police de Reykjavik … Erlendur (il est où d’ailleurs celui-là ?)

Est rejoint par l’équipe de flics de Stefán dans Anges noirs sous la plume de Ævar Örn Jósepsson . Voici Stefán et son équipe. Ils ont été réquisitionnés pour enquêter sur la disparition de Brigitta informaticienne géniale. Ce qui est étrange c’est que quelqu’un très haut placé les a alerté avant même que sa disparition ne soit signalée par son ex mari auprès de qui elle devait récupérer ses enfants, et qu’on leur a fourni immédiatement un dossier très fournie sur la jeune femme. Commençons par tordre le cou à deux modes qui m’agacent. La deuxième est conséquence de la première … C’est l’attitude qui consiste à cracher sur tout ce qui vient des pays scandinaves, sous prétexte de la première mode.

Voilà. C’est un roman dans la plus pure tradition du roman procédural.