background preloader

Chronobiologie

Facebook Twitter

Biologie végétale. Reproduction des plantes à fleurs. Ecomouv. La vie secrète des plantes. Le livre qui raconte les découvertes de Cleve Backster se nomme ''La vie secrète des plantes'' écrit par Christopher Bird et Peter Tompkins en 1975.

La vie secrète des plantes

C'est un livre passionnant qui fait comprendre une foule de choses sur les plantes. Vous ne pourrez plus regarder les vôtres de la même manière. On peut le trouver d'occasion, je vous conseille vivement sa lecture. Cleve Backster était un expert américain des détecteurs de mensonges. En 1966, alors qu'il travaillait avec, il découvrit accidentellement que les plantes possèdent une intense activité émotionnelle semblable à celle des êtres humains.

Les plantes ont des sentiments! Un jour, Backster relia un détecteur de mensonges aux feuilles d’un dracaena, connu aussi sous le nom de dragonnier. Mais en réalité, la courbe tracée se dirigea vers le bas. Les plantes sont capables de perception extra sensorielle Backster voulait savoir si la plante aurait d’autres réactions. LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Plus de lumière le jour, moins endormi le soir Rythmes, douleur et conscience chez les invertébrés Les différentes vitesses de notre perception du temps Trois modèles à revoir en neurosciences Lumière, mélatonine et système immunitaire Les comportements de presque tous les animaux terrestres suivent des rythmes d'origine endogène.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX!

Les rythmes circadiens sont donc des cycles biochimiques, physiologiques et comportementaux qui oscillent selon une périodicité d’environ 24 heures. Ce processus d’entraînement de notre horloge biologique avec la lumière du jour est nécessaire parce que le rythme endogène de notre horloge n’est pas exactement de 24h. Cette horloge centrale coordonne l’activité de nombreuses horloges situées dans différents tissus périphériques et possédant eux aussi leurs propres oscillateurs moléculaires. Ces fluctuations passent habituellement par un maximum et un minimum qui coïncident avec une période particulière de la journée. LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Rythmes circadiens: qu'est-ce que c'est ? - Santé mentale de A-Z.

Certaines des premières publications démontrant l'existence de rythmes circadiens proviennent d'études sur les plantes. En 1729, le scientifique Jean-Jacques d'Ortous de Mairan a mené une expérience toute simple : en gardant une plante dans l'obscurité, il a noté que l'ouverture et la fermeture des feuilles, changements caractéristiques survenant le jour et la nuit, étaient observées même si la plante n'était pas exposée au soleil. Avant cette expérience, on pensait que c'était les variations de lumière et d'obscurité de l'environnement qui engendraient ces effets. Toutefois, cette expérience démontre qu'un facteur autre que l'environnement de la plante, possiblement un élément interne, pourrait expliquer ce phénomène.

Le mot circadien provient des termes latins, circā (environ) et dies (journée). Aujourd'hui, le terme est utilisé pour qualifier les évènements biologiques qui ont lieu de façon périodique toutes les 24 heures. L'âge. Société Francophone de Chronobiologie - Accueil. Horloge circadienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Horloge circadienne

Décrits pour la première fois en 1729 par le mathématicien et astronome français Jean-Jacques Dortous de Mairan, des rythmes circadiens – « de période proche d’un jour », du latin circa, environ, et diem, jour – sont présents dans la plupart des organismes vivants. Celui qui marque le plus les vies quotidiennes des êtres humains est bien sûr le rythme veille-sommeil.

Un autre rythme facile à mesurer est celui de la température corporelle, qui passe par un maximum en fin de journée, et un minimum en milieu de nuit (avec une différence un peu inférieure à 1°C chez la plupart des individus). On sait depuis les années 1950 que ces rythmes reflètent l’existence d’horloges biologiques internes[1]. Elles définissent un véritable temps subjectif. En aval des horloges, à l'inverse, se trouvent leurs « sorties » : les processus biologiques dont elles contrôlent la périodicité et l’ordonnancement temporel, jusqu’au niveau comportemental. Sport et sommeil. La température du cerveau est en étroite relation avec le cycle veille/sommeil, et conditionne les périodes de la journée où les performances sont optimales.

Sport et sommeil

À ce titre, la chaleur et la sieste sont des "somnicaments" (des médicaments naturel du sommeil) car ils permettent d’influencer l’horloge biologique. Nous disposons tous d’une horloge interne qui conditionne notre rythme d’éveil/sommeil. À l’instar des autres mammifères diurnes ce rythme se traduit par une modification de la température du cerveau au cours des 24 heures : elle baisse le soir lorsque nous avons sommeil et remonte le matin lorsque nous sommes bien éveillés. Il est établis que le niveau des performances sportives est corrélé à cette variation cyclique de la température centrale. La période la plus propice aux exploits se situe en fin de journée, c’est à dire au moment où le corps est le plus chaud (Voir "Chronobiologie : Devoir dormir"). .

Rythmes de vie de l'enfant. Accueil - L'école et les temps de l'enfant.