background preloader

Les sacrements

Facebook Twitter

Les sacrements catholiques. Les sacrements sont des signes visibles du don gratuit (la grâce) de Dieu, institués par le Christ et confiés à l'Eglise.

Les sacrements catholiques

Par les sacrements, le croyant entre et participe à la vie divine. Les rites visibles (eau, imposition des mains, onction...) sous lesquels les sacrements sont célébrés, signifient et réalisent les grâces propres de chaque sacrement (pardon de Dieu, vie de Dieu par le baptême, service des frères par l'ordination...) Baptême. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Baptême

Représentation d'un baptême dans l'art chrétien primitif. Le baptême (du verbe grec ancien Βαπτίζειν baptizein, fréquentatif du verbe Βάπτειν baptein, « plonger dans un liquide ») est un rite ou un sacrement symbolisant la nouvelle vie du croyant chrétien. Morts par rapport à leur ancienne vie caractérisée par le péché, les nouveaux chrétiens ressuscitent dans une nouvelle et éternelle vie avec le Christ.

Cette cérémonie représente souvent un témoignage public de la conversion. L'ondoiement est une cérémonie simplifiée du baptême utilisée en cas de risque imminent de décès (mention d'enfant ondoyé dans les anciens registres paroissiaux) et qui se limite à verser de l’eau sur la tête de la personne en prononçant les paroles sacramentelles : « Je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ». Eucharistie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Eucharistie

Pour les aspects liés à la cérémonie liturgique, voir Messe. L'Eucharistie (en grec ancien εὐχαριστία / eukharistía, « action de grâce ») est un des sacrements chrétiens. Elle occupe à ce titre une place centrale dans la doctrine et la vie religieuse de la plupart des confessions[1] et est associée à la célébration liturgique principale du culte chrétien : la messe. Les chrétiens relient la célébration de l'Eucharistie au commandement donné par le Christ : « faites ceci en mémoire de moi »[2],[3], que les évangiles synoptiques situent à la veille de sa Passion, alors que l'évangile selon Jean le situe beaucoup plus tôt dans la vie de Jésus.

Confirmation. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Confirmation

Cet article a pour sujet le terme religieux. Pour une définition du mot « confirmation », voir l’article confirmation du Wiktionnaire. Signification[modifier | modifier le code] La confirmation est le sacrement consistant à oindre d'huile sainte une personne baptisée afin qu'elle reçoive le don du Saint-Esprit. Sacrement de pénitence et de réconciliation. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sacrement de pénitence et de réconciliation

Description[modifier | modifier le code] C'est Dieu seul qui pardonne les péchés (Mc 2, 7). Parce que Jésus est le Fils de Dieu, Il dit de Lui-même : Le Fils de l'Homme a le pouvoir de remettre les péchés sur la terre (Mc 2, 10). Le Christ a confié l'exercice du pouvoir d'absolution au ministère apostolique, qui est chargé du « ministère de la réconciliation » (2Co 5, 18)[1].

Les actes du pénitent lors du sacrement comprennent quatre phases : Appellations[modifier | modifier le code] Ce sacrement porte plusieurs noms[2] : Références dans les Écritures[modifier | modifier le code] Après la résurrection, apparaissant à ses disciples, le Christ leur a dit : « Recevez le Saint Esprit. Il existe également des références dans les épîtres de Paul, notamment : « Tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Jésus-Christ, et qui nous a confié le ministère de la réconciliation.

Onction des malades. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Onction des malades

Ne doit pas être confondu avec Viatique. Extrême-onction Peinture de l'école flamande (v. 1600). L'onction des malades est un sacrement des Églises catholique romaine, orthodoxes de tout genre, et anglicanes par lequel celui qui souffre est confié à la compassion du Christ (parfois dit Christ médecin). L'onction est faite avec une huile bénite et est célébrée par un prêtre. Sacrement de mariage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sacrement de mariage

Ordre (sacrement) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ordre (sacrement)

Pour les articles homonymes, voir Ordre. L'ordination sacerdotale (du latin ordinatio, intégration dans un ordo, c'est-à-dire un corps constitué) est, chez les catholiques, les orthodoxes et les anglicans, l'acte liturgique qui confère le sacrement du sacerdoce chrétien. Celui qui confère ce sacrement - un évêque - est l'« ordonnateur » ou le consécrateur (peut se dire pour un prêtre aussi, mais on parlera de " consécration ", "consécration épiscopale", spécifiquement pour les évêques), celui qui le reçoit, l'« ordinand ». Dès l'Ancien Testament, le service des Lévites (membre de la tribu de Lévi), de même que le sacerdoce d’Aaron et l’institution des soixante-dix Anciens (Nb 11,25) sont l'organisation d'une structure sacerdotale. « Grand-prêtre selon le sacerdoce de Melchisédech » (He 5,10), est le lien qui unit l'Ancien et le Nouveau Testament dans la vie du peuple de Dieu.