background preloader

Interprétations de la Bible en faveur du mariage pour tous

Facebook Twitter

Retraite 2013 - Regard sur la filiation dans La Bible. Complémentarité ? Réflexions sur le texte du Grand Rabbin Bernheim (Loïc de Kerimel) Pasteure, je suis favorable au mariage pour tous. Illustration sur le mariage pour tous au salon du mariage et du PACS à Lille, le 25 novembre 2012 (M.LIBERT/SIPA). Existerait-il un modèle de couple, de famille, voulu par un Dieu, labellisé vénérable et intemporel, socle même de la société ? Beaucoup le pensent. Ils avancent l’icône de la sainte famille. Marie, le petit Jésus, un vieux Joseph protecteur, des anges.

Pas de sexe, c’est connu. Un flou règne autour de la sainte famille Parce qu’elle ressemble à quoi, la sainte famille ? Il n’est pas dit qu’ils s’aimaient, on ne sait pas si ce couple parental fut vraiment structurant pour le petit Jésus ou si Joseph était un père absent, Marie une mère étouffante et Jésus un résilient.

Par contre, il est dit une chose essentielle, dans les deux récits évangéliques qui parlent des évènements autour de la naissance de Jésus : c’est parce que l’Esprit de Dieu fait irruption dans des vies, que cette vie prend de la valeur. Il n’y a pas de couple paradigmatique. Pourquoi, en tant que catholique, il me semble impossible de participer à la manifestation dite « pour tous » du 13 janvier 2013. 1. Parce que certains d’entre nous ont participé à la manifestation du 31 janvier 1999 contre le PACS, et que contrairement à ce que nombre d’évêques et de personnes autorisées prévoyaient à l’époque, les fondements de la société n’ont pas été ébranlés, les droits des enfants n’ont pas été bafoués.

Chaque année, il y a un divorce pour deux mariages, contre une rupture de PACS pour six PACS conclus. Et un tiers des PACS rompus le sont parce que les pacsés… se marient. 2. Parce que l’homosexualité telle que nous la voyons autour de nous n’a rien à voir avec celle qui est condamnée dans l’Ancien Testament, ni avec celle que réprouve saint Paul. Il ne s’agit pas de pédérastie ou d’exploitation sexuelle des esclaves comme c’était souvent le cas de l’Antiquité ; il ne s’agit pas de la pure et simple satisfaction de besoins sexuels ou affectifs. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Like this: J'aime chargement… Un athlète du mariage pour tous: Jésus-Christ - Page 2.

Si+vous+pensez....jpg (720×623) Genèse 2 : le mariage pour les couples de même chair ? - La Maison Verte, Fraternité de la Mission Populaire Evangélique (Paris 18) Genèse 2,18-25 L'Éternel Dieu dit: Il n'est pas bon que l'homme soit seul; je lui ferai une aide semblable à lui. L'Éternel Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers l'homme, pour voir comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l'homme.

Et l'homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs; mais, pour l'homme, il ne trouva point d'aide semblable à lui. Alors l'Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l'homme, qui s'endormit; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place. L'Éternel Dieu forma une femme de la côte qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena vers l'homme. Et l'homme dit: Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair! On l'appellera femme, parce qu'elle a été prise de l'homme. C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. Homosexualité : La théologie du placard vide.

N’en déplaise aux intégristes, littéralistes, homophobes et incultes des églises dites « chrétiennes » ! Les questions relatives à l’homosexualité sont très complexes et ne sont pas comprises par la plupart des membres des églises dites « chrétiennes ». Pour eux, elle est une forme « abjecte » de perversion sexuelle condamnée tant dans l’Ancien que dans le Nouveau Testament. Seulement voila… Il n’y a rien dans l’Ancien Testament qui corresponde à l’homosexualité comme nous la connaissons aujourd’hui et il n’y a aucun texte se référant à l’orientation homosexuelle dans la Bible. Les jugements bibliques contre l’homosexualité ne sont pas adaptés au débat actuel.

On ne devrait plus les employer, non parce que la Bible n’est pas une forme d’autorité, mais simplement parce qu’elle ne traite pas les questions soulevées. Les idées et les compréhensions de la sexualité ont beaucoup changé au cours des siècles. Genèse 1,27 Genèse 19 (cf. 18,20) Lévitique 18,22 (20,13) Deutéronome 23,17-18. Homosexualité et Ancien Testament. Pourquoi certaines lois auraient un statut différent d'autres ? Toutes les questions "Gays et la Bible" sont toujours des thèmes piégés.

Cela donne l'impression que la Bible est une sorte de livre de référence : on n'a qu'à regarder ce qui se trouve dans la Bible et on a la réponse à nos questions. En effet, c'est vrai que certains fondamentalistes auront peut-être cette tendance, particulièrement en ce qui concerne l'homosexualité, d'utiliser la Bible dans un tel sens. Evidemment, le problème de cette démarche, c'est que ces fondamentalistes considèrent donc qui la loi de Lev 18 est tout à fait applicable aujourd'hui, c'est à dire 2500 ans après l'écriture de cette loi. Donc ils devraient théoriquement aussi appliquer tout le reste de cette loi.

Une femme qui a ses règles doit partir de la ville pendant une semaine, on devrait rétablir l'esclavage, etc. Une autre remarque préliminaire. Quelques éléments sur le Proche-Orient Ancien Mésopotamie Assyrie Gilgamesh Egypte Parcours Biblique Genèse. L'homosexualité dans la Bible - Le blog du Père Jonathan. La Bible n'est pas très gay ! Et on trouve sur les blogs tellement d'articles, soit pour dire que la Bible condamne très clairement l'homosexualité, soit pour dire au contraire que ce qu'elle en dit de négatif n'a pas vraiment de poids.

Faisons le point ! C'est un peu long... Voici le plan : 1. Les mentions explicites ; 2. Evaluation ; 3. David et Jonathan ; 4. 1. On trouve quelques passages bibliques où, avec un langage qui n'est plus forcément le nôtre, les textes parlent négativement de l'homosexualité. D'abord deux récits. Un récit du même genre se trouve dans le livre des Juges (Juges ch. 19).

Conclusion : à Sodome comme à Gibéa, la Bible raconte une histoire où on considère « abominable » le viol collectif homosexuel d'un hôte de passage. Ensuite, deux articles de loi dans le livre du Lévitique : « Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme. Le premier article condamne seulement le partenaire actif ; le deuxième condamne les deux partenaires. (1Co 6:9-10 FBJ) 2. Interpréter la Bible — Pasteur Marc Pernot. Jean-Baptiste selon Léonard de Vinci Suite à une interview accordée à France Télévision concernant le mariage de personnes homosexuelles, j’ai reçu des réponses sympathiques et d’autres assez franchement injurieuses, ce à quoi d’ailleurs je m’attendais un peu. En fait trois questions principales m’attirent des mails haineux : dès que cela touche à l’Islam (de la part de musulmans et/ou de chrétiens catholiques ou « évangéliques » si je montre trop de respect à leur goût),la question de la doctrine de la trinité (de la part de protestants attachés à la tradition de leur église),et enfin la question de l’homosexualité (le la part de musulmans, d’ »évangéliques », de protestants même)… Nous voici donc, grâce aux « positions » (si je puis dire) de l’église romaine ces derniers jours, face à un sujet brûlant.

A titre d’exemple, voici un mail plutôt poli par rapport à la moyenne, d’une dame chrétienne : Réponse d’un pasteur : Chère Madame, Appliqué à la lettre, Bien respectueusement.