background preloader

Des plumes et des idées

Facebook Twitter

Changer la France ou... Ces derniers mois (ou sont-ce des années ?)

Changer la France ou...

, il ne se passe pas une journée sans que je sois effaré par la marche de notre pays sur la tête. Et je ne parle même pas du reste du monde. Impression d’être cerné par les abrutis et les mafieux, les perfides, les malhonnêtes à la petite semaine, les notables adipeux étouffant de suffisance dans leurs costumes d’élus trop serrés. Je tombe à chaque fois de haut, jour après jour, me demandant jusqu’où s’arrêteront-ils, comme disait l’autre (Coluche) qui a bien fait de partir tôt parce qu’il serait effaré du monde tel qu’il est trente ans plus tard.

Les mains salies par les affaires qui s’empilent de page en page sur mon journal usé, je me dis alors qu’on ne peut pas rester comme ça à regarder le bateau couler depuis le pont principal en jouant de la musique funèbre… On sait où ça mène. Impuissance générale, par où commencer ? Lâchez-nous avec la valeur travail ! Voici venu le temps des contradictions.

Lâchez-nous avec la valeur travail !

Entre les discours sur le travail que vous - élus, dirigeants, syndicats, prétendants au pouvoir - proférez et les preuves objectives, un gouffre s'est creusé. Les tâches les plus variées nous échappent chaque jour au profit des machines, et pourtant vous érigez encore l'emploi en garant de tous nos droits - santé, vieillesse, citoyenneté - et de notre bonheur.

Vous affirmez que le travail est la voie de conquête de notre liberté et de notre indépendance. Nous constatons que les conditions du travail s'améliorent uniquement pour une mince couche de super héros. Tout peut être compris. Ou « Passer outre la frontière de l’intelligence » Le monde est fondamentalement simple mais nous sommes souvent trop pressés pour prendre le temps de le comprendre.

Tout peut être compris

Depuis tout petit, j’ai horreur de ne pas comprendre quelque chose, de ne pas trouver la logique. Pourquoi ne voit-on pas les anges et le paradis lorsqu’on vole en avion ? Comment fait le père Noël pour déposer un cadeau malgré le poêle à bois ? Québec : Voter avec sa tête en 40 propositions.

Médias, culture et cognition : entretien avec Pierre Lévy. Hacktivisme : les voies du pouvoir ne sont plus impénétrables. Science et curation : nouvelle pratique du Web 2.0. Idées. Manifeste de la guérilla pour le libre accès, par Aaron Swartz #pdftribute. Il se passe quelque chose d’assez extraordinaire actuellement sur Internet suite à la tragique disparition d’Aaron Swartz : des centaines de professeurs et scientifiques du monde entier ont décidé de publier spontanément leurs travaux en Libre Accès !

Manifeste de la guérilla pour le libre accès, par Aaron Swartz #pdftribute

Il faut dire que sa mort devient chaque jour plus controversée, les pressions judiciaires dont il était l’objet n’étant peut-être pas étrangères à son geste. Comme on peut le lire dans Wikipédia : « En juillet 2011, le militant américain pour la liberté de l’Internet Aaron Swartz fut inculpé pour avoir téléchargé et mis à disposition gratuitement un grand nombre d’articles depuis JSTOR.

Il se suicide le 11 janvier 2013. En cas de condamnation, il encourait une peine d’emprisonnement pouvant atteindre 35 ans et une amende s’élevant jusqu’à 1 million de dollars. » On peut suivre l’évolution du mouvement derrière le hashtag #pdftribute (pdf hommage) qui a déjà son site et son compte Twitter dédiés.

Foreword by Charles Eisenstein. FOREWORD by Charles Eisenstein Going into my first conversation with Mark Boyle a year ago, I was feeling a little bit defensive.

Foreword by Charles Eisenstein

“He probably thinks he is better than the rest of us,” I thought. “More ethical, more pure, less complicit in the sins of civilization.” His very lifestyle was an implied accusation. When we actually began talking, though, I found Mark to be free of sanctimoniousness or self-congratulation. One contribution of this book is to open that path to others. While we might for very good reasons choose to use money, we may not actually have to. Here, then, is another illusion: we cannot actually achieve independence via money. Mark Boyle offers us one way to do this. Lettre ouverte à mon pays. Faire la synthèse des synthèses. Lettre ouverte à mon pays, 37 ans il y a 2 jours.

Lol m'en parle pas => 100 patates ! je sais pas si son texte est sérieux à 100% dont avec la demande d'argent, jallais la contacter après ce twitt quelle ma adressé, puis direct son compte a disparu, alors q. je l'avais depuis 1 mois --' space sauf si cétait un message subliminal à ma destination :° mais jai jamais rien dit en clair sur twitter, bref. mystere. – econologie
Des énarques qui font des "ménages" ? :-)) – reel

Ma seule force aujourd’hui parce que j’ai été placée à la DDASS à ma naissance, et abandonnée une seconde fois par cette même assistance publique à l’âge de 21 ans, je ne suis que Leila citoyenne.

Lettre ouverte à mon pays. Faire la synthèse des synthèses

Kamel le chaînon manquant. « Pas d’avenir » : les profs ne lui faisaient pas de cadeau, au petit Kamel, sur ses bulletins.

Kamel le chaînon manquant

Et maintenant, voilà que le grand Kamel cite Karl Marx dans le texte, Frédéric Lordon, Noam Chomsky et bien d’autres. Par quel miracle ? Qui je suis.