background preloader

Moyen-Orient

Facebook Twitter

La constitution de la république islamique d'Iran et l'État-nation. Iran 1979. Première partie : La chute du Shah. Aujourd’hui et demain, dans Affaires Sensibles, deux émissions spéciales, consacrées à la révolution iranienne de 1979, avec Ramine Kamrane, historien spécialiste de l’Iran.

Iran 1979. Première partie : La chute du Shah

Aujourd’hui et demain, dans Affaires Sensibles, deux émissions spéciales, consacrées à l’un des événements majeurs du second vingtième siècle, dont les résonances sont actuellement particulièrement fortes : la révolution iranienne de 1979. Aujourd’hui, pour la première émission, nous reviendrons sur la chute de Mohammad Reza Pahlavi, le Shah d’Iran, renversé et contraint à l’exil après avoir régné pendant presque quarante ans sur le pays. Demain, pour la seconde émission, une fiction sur les journées qui ont précédé et suivi le retour de l’Ayatollah Khomeini à Téhéran.

L’Accord Sykes Picot, 100 ans de guerre au Moyen Orient. Histoire du Moyen-Orient de l'empire ottoman à nos jours à paraître en septembre @PubliSorbonne #capes #agrégation. De quoi parlaient le président américain et le roi saoudien en février 1945 ? Sur le « Quincy ».

De quoi parlaient le président américain et le roi saoudien en février 1945 ?

Le colonel interprète William A. Eddy (à genoux), le roi Abdoul Aziz Al-Saoud et le président F. Roosevelt. Archives U. Le Moyen-Orient de 1876 à 1980. Tout l’intérêt et la difficulté de ce nouveau programme proposé aux candidats des concours Capes et agrégation tiennent dans son titre même, pourtant très bref : un siècle d’histoire du « Moyen-Orient », qu’est-ce à dire ?

Le Moyen-Orient de 1876 à 1980

L’expression « Moyen-Orient » tire son origine d’un point de vue européen sur le monde puisqu’elle définit la région qui se situe « à mi-chemin », entre l’Europe expansionniste et les richesses de territoires coloniaux de l’Extrême-Orient. Précisément, la genèse de l’expression est plutôt britannique (Middle East) alors que l’expression française longtemps consacrée était « Proche-Orient », pour définir les régions du Levant (Palestine-Syrie-Liban) géographiquement plus proches de la Méditerranée et de l’Europe. Une des clés qui permettra aux enseignants et aux étudiants de réussir ce tour de force sera de porter une attention soutenue à la chronologie – et en particulier aux synchronies. « Moyen-Orient » : une géographie qui a une histoire. Pour chaque nouvelle question au concours d’enseignement d’histoire et de géographie, le jury rédige une lettre de cadrage dans le but d’expliciter les attentes et d’éviter ainsi que les étudiants ne divaguent trop.

« Moyen-Orient » : une géographie qui a une histoire

En l’occurrence, la question d’histoire contemporaine, intitulée « Le Moyen-Orient de 1876 à 1980 », nécessitait une mise au point sur la délimitation spatiale de ce qu’on doit entendre par « Moyen-Orient ». La notion est à géométrie variable et le jury a voulu clarifier les choses : Le Moyen-Orient est une expression forgée en 1902 et renvoyant aux intérêts britanniques sur la route des Indes. En dépit d’une définition géopolitique fluctuante, le jury considère que cet espace correspond aux États actuels suivants : Arabie saoudite, Bahreïn, Égypte, Émirats arabes unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweït, Liban, Palestine, Qatar, Syrie, Sultanat d’Oman, Turquie et Yémen.