background preloader

Olivier Le Deuff

Facebook Twitter

Culture de l'information, humanités digitales. Maître de conférences en Sciences de l'information et de la communication. Université Bordeaux Montaigne

Thèse. Résumé. TheseLeDeuff. Le guide des égarés. – Cultures digitales, culture de l'information, Information literacy, documentation, CDI, , Pédagogie, sciences de l'information et de la communication, Humanisme numérique, Humanités digitales.Olivier Le Deuff 1999-2016. Olivier Le Deuff (@neuromancien) Olivier Le Deuff.

Olivier Le Deuff, La formation aux cultures numériques. 1Comment former des individus à un environnement en cours de construction et dont la structure et les outils permettant d’y accéder engendrent des mutations dans les usages desdits individus ?

Olivier Le Deuff, La formation aux cultures numériques

2C’est à cette ambitieuse question qu’Olivier Le Deuff souhaite répondre dans son livre en proposant « une nouvelle pédagogie pour une culture de l’information à l’heure du numérique ». Car ce qui se joue dans les smartphones des adolescents et les tablettes tactiles des enfants, c’est bien une évolution (révolution ?) Publications de Olivier Le Deuff.

Ledeuffh2ptm07. Doc soc 2008ledeuff. NA gligences et skholA ledeuffv.4. Contrôle des métadonnées et contrôle de soi. Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI.

Contrôle des métadonnées et contrôle de soi

Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org. André, P. et alii., (2008), The Metadata is the Message, in : Web Science Workshop at WWW’08 : Clarke, R., (1994), The digital persona and its application to data surveillance, in Information Society (10:2), p. 77.DOI : 10.1080/01972243.1994.9960160 Ertzscheid, O., (2009), L’homme est un document comme les autres : du World Wide Web au World Life Web, in : Hermès 53, pp. 33-40. Littératies informationnelles, médiatiques et numériques : de la concurrence à la convergence ?

1Le constat d’une convergence médiatique liée au numérique succède à une période qui pourrait correspondre à une « querelle » des littératies.

Littératies informationnelles, médiatiques et numériques : de la concurrence à la convergence ?

Les littératies informationnelles (information literacy) et médiatiques (media literacy) se sont donc disputées pendant plusieurs années une forme de leadership, chacune prétendant contenir l’autre. En parallèle, la littératie informatique (computer literacy) a connu également des évolutions du fait du numérique au point d’être souvent intégrée au projet d’une littératie du numérique (digital literacy). 2L’émergence de nouvelles littératies a accru cette complexité et cette dispersion des forces. Les actuelles perspectives offertes par la translittératie (transliteracy) (Thomas, 2007) ou bien encore par la MIL (Media and Information Literacy) permettraient de les regrouper toutes dans un même projet, à condition de réellement parvenir à de réelles avancées sans répéter des étapes précédemment déjà opérées. Autorite et institutution vs popularite et influence. DOCT07 LE DEUFF O. Cultureinfoisko. Web2.0. Folksonomies. Le terme de folksonomie est apparu récemment sur le web pour désigner le phénomène d’indexation des documents numériques par l’usager.

Folksonomies

On rencontre également fréquemment le mot tag qui désigne en quelque sorte un mot-clé. Le terme de folknologie est aussi employé, mais plus rarement. L’usage du mot folksonomie semble donc plus opportun. L’architecte de l’information Thomas Vander Wal a forgé ce terme en combinant la taxinomie (règles de classification, taxonomy en anglais) et les usagers (folk).