background preloader

Soroban

Facebook Twitter

Le boulier chinois. S'initier au boulier en 10 leçons. Un livre de Wikilivres.

S'initier au boulier en 10 leçons

Boulier chinois représentant le nombre 37925 Le boulier est un instrument de calcul très ancien qui a été utilisé dans toutes les régions du monde. Actuellement, on le rencontre encore en Asie (Chine et Japon principalement) et même en Europe de l'Est, où il constitue toujours une méthode de calcul très courante, notamment sur les marchés. Une version différente dite boulier russe, avec 10 boules par ligne, a cours notamment en Russie, Iran, Turquie. L'objectif de ce livre n'est pas de présenter l'histoire du boulier, mais son utilisation : vous trouverez ici une initiation au boulier en 10 leçons. Il existe plusieurs méthodes pour utiliser un boulier. Vous pouvez télécharger deux bouliers (un Suan pan et un Soroban) sous Excel ici : [1] JeuxduMonde.com.

Portail francophone du calcul mental et du soroban. Boulier japonais. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Boulier japonais

Soroban Le soroban est le boulier japonais. Caractéristiques[modifier | modifier le code] un soroban avec le nombre 987654321 Par rapport au boulier chinois, il ne comporte que le minimum de boules requises pour effectuer les opérations sur le boulier, c'est-à-dire une seule quinaire (en haut du boulier) et 4 unaires (en bas). On peut y effectuer toutes les opérations de base de l'arithmétique (addition, soustraction, multiplication, division), et même pour les experts, des extractions de racine, calcul en binaire, octal, hexadécimal et autres. Il n'est pas nécessaire de connaître ses tables d'addition mais il faut connaître ses tables de multiplication pour effectuer des multiplications. Efficacité[modifier | modifier le code] La technique permet d'automatiser les manipulations sur le soroban, et d'atteindre, avec de l'entrainement, des vitesses impressionnantes.

Histoire[modifier | modifier le code] Le soroban vient du boulier chinois (suanpan). Page personnelle de Baptiste GORIN - Boulier chinois. Les premières traces écrites concernant le boulier chinois (ou suan-pan) remontent au XIV-ième siècle.

Page personnelle de Baptiste GORIN - Boulier chinois

Bien que les calculatrices et les ordinateurs soient omniprésents de nos jours, le boulier reste toujours en usage dans de nombreux pays asiatiques, en particulier en république populaire de Chine. Au Japon, empire de l'électronique, la maîtrise du boulier japonais (ou soroban) est considérée comme un acquis indispensable. La vitesse de frappe de quiconque sur une une calculatrice ne saurait rivaliser face à la dextérité d'un expert en boulier. Le boulier permet non seulement d'effectuer les opérations usuelles (addition, soustraction, multiplication, division) mais également d'extraire la racine carrée et la racine cubique d'un nombre. Le document suivant présente les différentes techniques opératoires : pratique du boulier (21 pages) 1. Voici quelques liens concernant le suan-pan et le soroban : Fédération Française de Soroban et autres Abaques. L'abaque est un outil de calcul s'inscrivant dans la nuit des temps.

Fédération Française de Soroban et autres Abaques

En France on parle plus prosaïquement de boulier. On a ainsi retrouvé les premières traces d'une table de calcul rudimentaire babylonnienne vieille de 2500 ans. Il est intéressant de constater qu'à plusieurs endroits de la planète différents types d'abaques ont été imaginés, (abaque romain ou maya par exemple) soulignant la nécessité vitale de la mesure pratique à l'image de la mesure temporelle par le calendrier. Les abaques significatifs encore utilisés aujourd'hui sont le suanpan chinois formalisé au 13eme siècle et le soroban. A noter que l'abaque a été désigné 2eme outil le plus important de tous les temps par le magazine Forbes. abaque romain (source google)